Email catcher

reniement

Définition

Définition de reniement ​​​ nom masculin

Le fait de renier. Le reniement de sa foi par quelqu'un.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot reniement

Il s'agit là d'une profession de foi qui équivaut à un reniement d'esthétique.Revue française d'histoire des idées politiques, 2007, Aurélie Loiseleur (Cairn.info)
Pourqoui y a-t-il tant de reniement, tant d'abnégation dans votre cœur ?Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Le principal chef d'accusation, le reniement, reposait sur une équivoque.Jules Michelet (1798-1874)
Il peut signifier une perte de liberté scientifique, la négation de certaines sensibilités méthodologiques et même le reniement d'une certaine conception de la science.Revue française de gestion, 2017, Richard Soparnot, Fernanda Arreola, Pascale Borel (Cairn.info)
Tout de même, le grand écart serait incroyable, passant d'un programme à part entière au reniement pur et simple du sujet.Capital, 20/05/2017, « Enfin un grand ministère pour le logement ! »
Ce reniement n'est pas formel et sémantique, le nom d'un parti ayant des connotations plus stratégiques qu'analytiques, c'est entendu.Revue Tiers Monde, 2010 (Cairn.info)
Il est compréhensible que ce reniement radical ait irrité tous leurs voisins.Le Monde Juif, 1951, Jules Margoline (Cairn.info)
Il y avait quelque chose de très artificiel dans cette campagne placée sous le signe d'un reniement éhonté.Le débat, 2012, Marcel Gauchet, Roland Hureaux (Cairn.info)
Il y a toujours d'autres intérêts qui justifient tel ou tel reniement scandaleux.Multitudes, 2016, Abdellah Taïa (Cairn.info)
La gauche, ensuite, même si c'est au prix de reniements coûteux pour sa cohésion, lui complique la vie.Ouest-France, Michel Urvoy, 14/09/2015
C'était donc, pour beaucoup à l'époque, une sorte de ballet comique d'engouement et de reniement.Commentaire, 2017, Pascal Bruckner (Cairn.info)
Qu'il était mystérieux, ce reniement d'une tendresse aussi loyale, aussi complète !Hector Bernier (1886-1947)
Douloureusement surpris, il n'interrompt plus ce dédaigneux reniement d'un idéal qu'il avait cru inséparable d'elle.Hector Bernier (1886-1947)
Cette affaire permettra de tester la sincérité du mouvement, son reniement répété de l’activité criminelle sous toutes ses formes - ou sont-ce juste d’autres paroles en l’air ?Europarl
Écologistes, partis de gauche et syndicats voient dans tout ça une preuve de plus des reniements de l'exécutif.Ouest-France, 09/05/2021
Jamais il ne l'avait si bien senti, ce cœur, le jouet de l'amour inévitable, tyrannique dans ses appels comme dans ses reniements...Marcel Prévost (1862-1941)
Il ne les abandonnera jamais complètement : ce n'est pas un homme des reniements ou des trahisons.Groupes et processus de création, 2016, Eugène Enriquez (Cairn.info)
Lui-même avait besoin d'une bravade pour se relever, après le triste rôle qu'il avait joué, son mensonge palpable et le reniement de ses amis.Jules Michelet (1798-1874)
Ce centre commercial est une ineptie écologique, un reniement citoyen, un projet totalement archaïque sur le plan économique.Ouest-France, 23/02/2021
Cette auto-censure du poète allait de pair avec le reniement et la désertion de ses mécènes.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2006, Christine Hammann (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RENIEMENT s. m.

Sorte de blaspheme par lequel on renonce à Dieu. Les blasphemes & reniements font dresser les cheveux à la teste des gens de bien.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des mots qui viennent du chinois Top 10 des mots qui viennent du chinois

Le français, au cours de son histoire, s’est continuellement enrichi de mots venus d’autres langues : l’anglais, bien sûr, mais aussi...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine