ignoble

définitions

ignoble ​​​ adjectif

Vil, moralement bas. ➙ abject, infâme. Un ignoble individu. —  Une conduite ignoble.
D'une laideur affreuse ou d'une saleté repoussante. ➙ immonde, répugnant. Un taudis ignoble.
par extension Affreux, très mauvais. Un temps ignoble.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Alors commença une lutte entre ce petit nombre de pauvres gardes nationaux et ce ramas ignoble de coquins, les uns voulant nous aider à sortir, les autres nous retenir.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle a perdu sa grâce et sa beauté primitives ; sa démarche est ignoble, et son haleine respire l'eau-de-vie.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Ignorez-vous que la chanson raconte l'histoire d'un ignoble paysan lequel, en état d'ébriété, osa l'action la plus immorale ?Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction J.-W. Bienstock (1868-1933) et Charles Torquet (1864-1938)
Les hommes sans aveu, que cette ignoble industrie avait rassemblés, étaient le fléau des pays qu'ils parcouraient.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Je m'élève contre une organisation ignoble et inhumaine qui fait littéralement crever de misère des centaines de millions d'êtres humains pour enrichir une minorité.Europarl
Vous avez commis une lâcheté épouvantable ; et quel rôle ignoble je me trouve, par votre fait, avoir joué auprès d'elle !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Elle n'apercevait pas ce que sa conduite privée avait de parfaitement scandaleux et ne se doutait pas du caractère ignoble de son industrie.Oscar Méténier (1859-1913)
Écho lointain de l'ignoble musique de l'établissement, pendant que la lune se levait de l'autre côté.Eugène Delacroix (1798-1863)
Il subissait ainsi des crises périodiques, des crises de nerfs qui revenaient tous les soirs, qui détraquaient ses sens, en lui montrant la face verte et ignoble de sa victime.Émile Zola (1840-1902)
C'est de la calomnie, ignoble, abjecte, et elle, ce que sa tante est venue lui dire, c'était la vérité, et elle ne m'en a pas parlé !...Paul Bourget (1852-1935)
Il en résulta une lutte furieuse des deux côtés, – ignoble de l'un, pitoyable de l'autre, – sur laquelle je demande la permission de tirer le rideau.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Quant à ces scélérats à faces d'ange et à ces honnêtes gens à tournure ignoble qu'on lui objecte, il déclare que ces apparences ne trompent pas le vrai physionomiste.George Sand (1804-1876)
Or, ce qui est ignoble, ce qui dépasse les bornes de l'inconscience, c'est ce que vient de faire cet individu.Jean Massart (1865-1925)
J'allai prendre vingt mille francs chez mon banquier, et j'entrai dans la maison de jeu la moins ignoble que je pus imaginer.Charles de Bernard (1804-1850)
Les trois cavaliers atteignaient alors l'extrémité de la place, laissant derrière eux l'ignoble champ de carnage.Ernest Capendu (1826-1868)
Si ces animaux, êtres d'un naturel ignoble et sauvage, souffrent sans murmurer ; nous, formés d'une argile plus noble, ne pourrions-nous pas supporter également notre destinée, – qui ne dure qu'un jour ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Une secrète et noble justice, vers les bras tendus de laquelle je me lance par instinct, m'ordonne de traquer sans trêve cet ignoble châtiment.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Car ce jeu ne cesse d'être ignoble que s'il est mortellement dangereux pour ceux qui s'y livrent.Jules Lemaître (1853-1914)
Une persécution nouvelle lui était réservée, infâme, celle-là, ignoble, monstrueuse, près de laquelle toutes les autres n'étaient rien...Émile Gaboriau (1832-1873)
Les 10 et 18 novembre, voyant le tour ignoble qu'on arrangeait, il en fut indigné, sa grandeur naturelle se réveilla.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 7 : jeux de traduction

Les idées reçues sur la traduction ont la vie dure.

Laélia Véron 14/06/2021