désolant

 

définitions

désolant ​​​ , désolante ​​​ adjectif

littéraire Qui désole. ➙ affligeant. Spectacle désolant.
courant Qui contrarie.
 

synonymes

désolant, désolante adjectif

affligeant, déplorable, lamentable, navrant, à pleurer (familier)

contrariant, ennuyeux

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et il se rappelait bien des phases de son désolant amour, mais les plus lointaines, pas celles des derniers jours, pas les émotions qui l'avaient jeté sur le flanc.Georges Eekhoud (1854-1927)
J'en viens à présent à la question des perspectives financières, probablement l'aspect le plus désolant de cette année.Europarl
Plus le célèbre orfèvre se perfectionnait, dit-on, plus il attachait de prix à ses parures, regardant toujours la dernière comme son chef-d'œuvre, et se désolant de l'abandonner.Eugène Sue (1804-1857)
Il est dès lors désolant de laisser aussi souvent planer le doute sur le financement de ces projets et de ne toujours pas avoir instauré un planning pluriannuel.Europarl
Il serait toutefois désolant de tirer la conclusion qu’aucune autre adhésion ne doit être désormais acceptée.Europarl
Sûrement je n'abandonnerai pas ma malheureuse amie, mais ce qui est désolant, c'est son obstination à refuser tous les soins et tous les secours.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
C'est désolant, ces vieux dossiers du ministère de la guerre sont vraiment trop à la merci du vent qui souffle.Émile Zola (1840-1902)
Rien n'était d'un aspect plus désolant que cette belle et pâle figure, dont les lèvres murmuraient faiblement d'indistinctes paroles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
De tous les romans c'est le plus désolant ; – d'autant plus désolant, qu'il nous fait sourire.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Resterai-je là, devant la cheminée, écoutant tomber la pluie, regardant les langues rapides du feu lécher les sarments et me désolant sans raison ?Anatole France (1844-1924)
Je pense qu'il serait désolant que nous réagissions différemment à ces tragédies en fonction de la situation du pays sinistré.Europarl
Aujourd'hui encore, il m'est impossible de ne pas voir, dans l'accident où succomba ton père, une sorte de symbole narquois et désolant.André Beaunier (1869-1925)
Celle-ci, tout en se désolant, sentait qu'il fallait prendre un parti et entrer en composition.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Solange avait, avant sa maladie, quelques vues assez justes : il est désolant que la chasteté des adorants soit polluée au passage à l'heure où ils regagnent leurs solitaires oratoires.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce qu'il y a de désolant pour ce pays, c'est de voir tous les hommes en évidence sacrifier l'un après l'autre toute dignité morale et tout esprit de consistance.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Fléchier et les autres peuvent rire de ce désolant phénomène, en faire de fades plaisanteries, supposer que tout cela est artificiel et appris.Jules Michelet (1798-1874)
Ce qu'il y a de plus triste et de plus désolant, c'est que rien ne finit.Claude-François de Méneval (1778-1850)
Elle avait mesuré l'étroitesse de son esprit, le vide désolant de sa pensée, la sécheresse de son cœur...Émile Gaboriau (1832-1873)
Pour le présent, nous sommes condamnés au désolant spectacle de l'harmonie du désordre et de la symétrie de l'incohérence.Georges Darien (1862-1921)
Aussi le spectacle désolant que présentait l'intérieur de cette maison se répétait-il dans le costume de ses habitués, également délabrés.Honoré de Balzac (1799-1850)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020