pleurer

 

définitions

pleurer ​​​ verbe intransitif

Répandre des larmes, sous l'effet d'une émotion pénible. ➙ pleurnicher, sangloter ; familier chialer. Pleurer à chaudes larmes, comme un veau, comme une Madeleine, beaucoup. —  Un bébé qui pleure. ➙ crier. —  locution C'est Jean qui pleure et Jean qui rit, il passe facilement de la tristesse à la gaieté. N'avoir plus que ses yeux pour pleurer : avoir tout perdu.
À pleurer, à faire pleurer : au point de pleurer, de faire pleurer. ➙ déplorable. Bête, triste à pleurer, extrêmement.
(autres émotions) Pleurer de rire, de joie. —  (d'un réflexe de protection de l'œil) Le vent me fait pleurer. Avoir les yeux qui pleurent.
Être dans un état d'affliction. Consoler ceux qui pleurent, les affligés (➙ éploré). —  Pleurer sur : s'affliger à propos de (qqn, qqch.). Pleurer sur son sort. ➙ gémir, se lamenter.
Présenter une demande d'une manière plaintive et pressante. Pleurer pour obtenir une augmentation.
transitif
Regretter, se lamenter sur. Pleurer sa jeunesse enfuie. —  familier Pleurer misère, se plaindre.
Laisser couler (des larmes, des pleurs). Pleurer des larmes de joie. ➙ répandre, verser.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pleure

tu pleures

il pleure / elle pleure

nous pleurons

vous pleurez

ils pleurent / elles pleurent

imparfait

je pleurais

tu pleurais

il pleurait / elle pleurait

nous pleurions

vous pleuriez

ils pleuraient / elles pleuraient

passé simple

je pleurai

tu pleuras

il pleura / elle pleura

nous pleurâmes

vous pleurâtes

ils pleurèrent / elles pleurèrent

futur simple

je pleurerai

tu pleureras

il pleurera / elle pleurera

nous pleurerons

vous pleurerez

ils pleureront / elles pleureront

 

synonymes

pleurer

verbe intransitif

être en larmes, répandre des larmes, verser des larmes, larmoyer, sangloter, chialer (familier)

crier, hurler, couiner (familier), brailler (familier), tchouler (familier, Belgique), braire (familier, région.)

se plaindre, geindre, gémir, se lamenter, larmoyer, pleurnicher, réclamer, brailler (région., Québec), chouiner (familier)

implorer

se mettre à pleurer

éclater en sanglots, fondre en larmes, ouvrir les vannes (familier)

faire pleurer

tirer des larmes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Puis il se mit à pleurer si fort et si haut, que sa mère accourut à ses cris.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Et son visage prit un air de découragement si intense qu'on eût dit qu'elle allait se mettre à pleurer.Marguerite Audoux (1863-1937)
La pauvre fille ne sait plus ce qu'elle dit ni ce qu'elle fait, elle va pleurer quand il faudra rire, et rira quand il faudra pleurer.Honoré de Balzac (1799-1850)
Pour moi, comme une sotte, je me suis mise à pleurer d'attendrissement, en voyant les grâces de cette chère enfant.Dorothée de Dino (1793-1862)
Je vous dirai donc sans détour que mon évaluation politique des résultats obtenus pour 2005 me donne tant envie de rire que de pleurer.Europarl
Puis une jeune fille blonde, les paupières un peu rouges comme si elle venait de pleurer, s'assit entre eux.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il se jeta sur un lit, n'en pouvant plus, mais sans pleurer, car on ne pleure plus dans cet état.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Autrefois, il n'aurait pas eu une peine sans venir la pleurer sur mon épaule, comme je fais sur la vôtre, et maintenant...Paul Bourget (1852-1935)
Mais ce n'est pas le temps de pleurer, car le danger s'accroît à chaque minute.Adolphe Thiers (1797-1877)
Puis, il m'a reconduite à ma place, et là, il a manqué de pleurer en me quittant.Émile Zola (1840-1902)
Il lui était difficile de sourire, et il lui avait toujours été impossible de pleurer.Victor Hugo (1802-1885)
Il déclara d'ailleurs que j'étais, moi aussi, en danger, et que c'était fou de m'avoir laissé pleurer comme cela.Judith Gautier (1845-1917)
Quand je compris qu'on allait couper ces beaux cheveux, je me mis à crier et à pleurer, et je me jetai sur la sœur pour l'empêcher de continuer.Judith Gautier (1845-1917)
D'une première expérience, je déduis qu'il ne faut nullement me fier sur les jugements que tu portes sur toi-même, et qu'il est sage d'attendre les résultats pour pleurer ou sourire.Émile Zola (1840-1902)
Puis tout s'évanouit, la réalité revient plus terrible, je reprends ma plume et je me sens des envies de pleurer.Émile Zola (1840-1902)
Allons, je n'ai plus rien à vous, sortez ; mais sortez donc ; vous voyez bien que je ne veux pas pleurer.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Ce n'est ni pour vous faire des reproches, ni pour pleurer qu'elle vous demande ; elle a quelque chose d'important et de pressé à vous dire.Éléonore de Vaulabelle (1801-1859)
Je sais les malheurs que je sentais, je sais que mes larmes avaient une raison– et que j'aurais dû pleurer plus fort– et je pleurai si fort !Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Et, poussée par la fièvre, par le regret, par le dégoût de moi-même, je lui dis tout sans respirer, puis je me mis à pleurer...Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Ç'a duré une heure, je crois : des gens se relayaient autour de moi qui tâchaient à me consoler et ça me faisait pleurer plus fort.Ernest La Jeunesse (1874-1917)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PLEURER » v. act. & n.

Jetter des larmes. Il faut pleurer ses pechez à chaudes larmes. St. Pierre pleura amerement, quand il eut renié son Maistre. Un amant pleure sa maistresse. On pleure de joye ainsi que de tristesse. Heraclite pleuroit sans cesse les miseres & les folies des hommes. On dit d'un méchant homme, qu'il n'a été gueres pleuré, qu'on n'a point eu regret à sa mort.
 
On dit aussi, que l'oeuil pleure à quelqu'un, lors qu'il a une fistule lacrymale, ou quelque autre fluxion qui luy a fait tomber quelque humidité des yeux.
 
PLEURER, se dit aussi des choses inanimées. La vigne pleure en certain temps. Il y a des arbres qui pleurent l'encens : ce qui se dit aussi des autres gommes & sucs.
 
On dit proverbialement d'un avare, qu'il pleure le pain qu'il mange, pour dire, qu'il y a grand regret, qu'il se plaint sa nourriture.
 
PLEURÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020