navrant

définitions

navrant ​​​ , navrante ​​​ adjectif

Affligeant, désolant.
Tout à fait fâcheux. Il n'écoute personne, c'est navrant.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je montai sur la pointe la plus avancée du rocher, et je distinguai, spectacle navrant, une ligne noire qui se dirigeait vers le château.George Sand (1804-1876)
Achmet, assis dans un coin, laissait faire avec soumission ; c'était drôle et c'était navrant ; j'avais envie de rire, et son regard à elle me serrait le cœur.Pierre Loti (1850-1923)
Et avec quel effleurement de main douce et frôleuse, quel sourire noyé, quel navrant regard !Jean Lorrain (1855-1906)
Rien de plus navrant que le désespoir des deux vieux amis, qui s'accusaient chacun de son côté.Lucien Biart (1828-1897)
Il est navrant qu'il n'ait pas saisi l'occasion qui lui était offerte d'être présent, d'autant que nous avions organisé le programme en fonction de son agenda.Europarl
C'est là qu'a été dit, par une petite abandonnée, enfant trouvé que le couvent élevait par charité, ce mot doux et navrant.Victor Hugo (1802-1885)
C'est si profondément navrant, vivre seul, qu'on en arrive à comprendre les vieilles filles entourées de chats et d'oiseaux.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Il est donc navrant de constater qu'avec de telles décisions importantes à prendre, nous sommes malheureusement encore loin d'atteindre cet objectif.Europarl
Il lui semblait que quelque chose de noir s'étendait sur sa tête, quelque chose de navrant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je l'ai dit et je le répète : c'était navrant, mais d'une autre façon que l'angoisse ordinaire.Paul Féval (1816-1887)
Cocoleu éclata de rire, de ce rire navrant particulier aux idiots, mais il ne répondit pas.Émile Gaboriau (1832-1873)
Les proscrits, du reste, ne songèrent pas à résister ; ils se rendirent d'eux-mêmes à la barre ; et, presque aussitôt, on vit, spectacle navrant !Ernest Hamel (1826-1898)
Sur la route soffraient à eux, çà et là, un spectacle navrant, des scènes effrayantes.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Le tableau éloquent de cette lutte est navrant, mais il aboutit à des espérances d'un ordre supérieur.George Sand (1804-1876)
Je ne sais quel navrant jeu de lumière l'avait ombrée, durcissait, empâtait ces traits délicats, en déformait l'idéale joliesse.René Maizeroy (1856-1918)
L'anxiété publique, réduite alors, sans diversion aucune, au vide navrant de l'incertitude et des conjectures, s'éleva peu à peu à un degré d'intensité qui, pour quelques-uns des assistants, fut intolérable.Octave Feuillet (1821-1890)
Et puis cette rencontre est-elle assez grotesque, de ce grotesque navrant comme la vie seule en invente !Paul Bourget (1852-1935)
Le spectacle dont elle eut la possibilité d'être témoin, mises à part les exagérations malsaines de la peur maternelle, ne pouvait être que navrant, d'après les calculs de mon esprit.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Cela avait été dit d'une voix si basse que c'est à peine si je pus entendre ce navrant aveu...Arnould Galopin (1863-1934)
Benjamin accourut, guidé par la sinistre lueur ; plusieurs personnes avaient péri ; c'était un spectacle navrant.Louise Colet (1810-1876)
Afficher toutRéduire
Le coin pédago Découvrez Dico en classe ! Découvrez Dico en classe !

Dico en classe : des ressources pédagogiques et ludiques pour explorer toutes les richesses du dictionnaire Dico en ligne Le Robert.

21/09/2021