détrousser

 

définitions

détrousser ​​​ verbe transitif

vieux ou par plaisanterie Dépouiller (qqn) de ce qu'il porte, en usant de violence. ➙ dévaliser, voler. Détrousser un voyageur.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je détrousse

tu détrousses

il détrousse / elle détrousse

nous détroussons

vous détroussez

ils détroussent / elles détroussent

imparfait

je détroussais

tu détroussais

il détroussait / elle détroussait

nous détroussions

vous détroussiez

ils détroussaient / elles détroussaient

passé simple

je détroussai

tu détroussas

il détroussa / elle détroussa

nous détroussâmes

vous détroussâtes

ils détroussèrent / elles détroussèrent

futur simple

je détrousserai

tu détrousseras

il détroussera / elle détroussera

nous détrousserons

vous détrousserez

ils détrousseront / elles détrousseront

 

synonymes

détrousser verbe transitif

voler, dépouiller, dévaliser, lester (plaisant)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au lieu de les détrousser en cachette, nous les avons détroussés en leur présence et, comme ils ont fait mine de se rebiffer, nous leur avons flanqué une volée.Georges Darien (1862-1921)
Il s'agissait de le dépouiller, de le détrousser !Georges Ohnet (1848-1918)
Une fois qu'on a volé une épingle d'argent d'un écu, autant vaut détrousser un archevêque ; il y a plus de bénéfice.Paul de Musset (1804-1880)
On forme un complot pour détrousser des marchands.Auguste Du Roure de Beaumont (1783-1858)
Je suis persuadé que, si nous eussions eu le temps, nous aurions trouvé bien autre chose, mais nous ne restâmes pas cinq minutes pour le détrousser.Adrien Bourgogne (1785-1867)
On en estourbissait d'autres pour le plaisir ou pour mieux les détrousser.Louis Dumure (1860-1933)
Ils ne s'émeuvent pas de ce sabotage qui, non content de détrousser ses victimes, leur arrache la santé, s'attaque aux sources même de la vie... à tout !Émile Pouget (1860-1931)
Nous avons vu que le sacripant ne se gênait pas pour détrousser jusqu'à « son patron » à l'occasion.Paul Mahalin (1838-1899)
La guérilla ne conclut pas, ou conclut mal ; on commence par attaquer une république et l'on finit par détrousser une diligence.Victor Hugo (1802-1885)
Il paraît que vous endommagé la cervelle d'un sujet utile à la police, qui, en ce moment-là, commettait l'indiscrétion de travailler pour son compte à détrousser les voyageurs.George Sand (1804-1876)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DETROUSSER » v. act.

Avaler sa robbe, sa juppe, ses habits. Dans les visites de ceremonie on se detrousse. On dit aussi, Venir voir quelqu'un en robbe detroussée, c'est à dire, en ceremonie.
 
DETROUSSER, signifie aussi, Voler sur un grand chemin. Cette route est dangereuse, on y detrousse les Marchands, on leur oste leurs marchandises, leurs pacquets, leurs trousses, & même leurs habits & leur argent.
 
DETROUSSER, se dit aussi en Fauconnerie, lors qu'un oiseau oste la proye à l'autre, ou lors que le chien l'oste à l'oiseau.
 
DETROUSSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020