voler

 

définitions

voler ​​​ verbe intransitif

Se soutenir et se déplacer dans l'air au moyen d'ailes. La plupart des oiseaux, de nombreux insectes volent. ➙ aussi voleter, voltiger. —  locution On entendrait voler une mouche*. —  pronominal, locution, familier Se voler dans les plumes : se battre (comme des oiseaux qui s'attaquent). Il lui a volé dans les plumes*.
(ballons, engins) Se soutenir et se déplacer au-dessus du sol. Voler au-dessus de… ➙ survoler. —  (personnes) Se trouver dans un appareil en vol ; effectuer des vols.
Être projeté dans l'air. Pierre, flèche qui vole. —  locution Voler en éclats : éclater, se briser de manière que les éclats volent au loin.
Flotter. Voile qui vole au vent.
Aller très vite, s'élancer. Voler vers qqn, dans ses bras. Voler au secours de qqn.

voler ​​​ verbe transitif

(complément : chose)
Prendre (ce qui appartient à qqn) contre son gré ou à son insu. ➙ dérober, s'emparer de; familier barboter, chaparder, chiper, chouraver, faucher, piquer, rafler ; vol, voleur. Voler de l'argent, mille euros. Elle s'est fait voler son portefeuille, sa voiture. —  proverbe Qui vole un œuf vole un bœuf : la personne qui commet un petit larcin finira par en commettre de grands. —  sans complément Commettre un vol. Impulsion à voler. ➙ cleptomanie.
S'approprier (ce à quoi on n'a pas droit). ➙ usurper. —  locution, familier Elle ne l'a pas volé : elle l'a bien mérité.
Donner comme sien (ce qu'on a emprunté). ➙ s'attribuer. Voler une idée.
(complément : personne)
Dépouiller (qqn) de son bien, de sa propriété, par force ou par ruse. ➙ cambrioler, détrousser, dévaliser, escroquer. On l'a volé ; il s'est fait voler.
Ne pas donner ce que l'on doit ou prendre plus qu'il n'est dû à (qqn). Voler le client. ➙ rouler. —  sans complément Voler sur le poids, sur la marchandise.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je vole

tu voles

il vole / elle vole

nous volons

vous volez

ils volent / elles volent

imparfait

je volais

tu volais

il volait / elle volait

nous volions

vous voliez

ils volaient / elles volaient

passé simple

je volai

tu volas

il vola / elle vola

nous volâmes

vous volâtes

ils volèrent / elles volèrent

futur simple

je volerai

tu voleras

il volera / elle volera

nous volerons

vous volerez

ils voleront / elles voleront

actif

indicatif

présent

je vole

tu voles

il vole / elle vole

nous volons

vous volez

ils volent / elles volent

imparfait

je volais

tu volais

il volait / elle volait

nous volions

vous voliez

ils volaient / elles volaient

passé simple

je volai

tu volas

il vola / elle vola

nous volâmes

vous volâtes

ils volèrent / elles volèrent

futur simple

je volerai

tu voleras

il volera / elle volera

nous volerons

vous volerez

ils voleront / elles voleront

 

synonymes

voler verbe intransitif

s'envoler, fendre l'air, planer, voleter, voltiger

flotter, onduler, ondoyer (littéraire)

voler verbe transitif

s'emparer de, s'approprier, détourner, escamoter, extorquer, faire main basse sur, grappiller, marauder, piller, prendre, soustraire, subtiliser, dérober (littéraire), ravir (littéraire), barboter (familier), calotter (familier), carotter (familier), chaparder (familier), chauffer (familier, vieux), chiper (familier), choper (familier), chouraver (familier), chourer (familier), faucher (familier), gratter (familier), piquer (familier), rafler (familier), taxer (familier), filouter (vieilli), butiner (vieux)

déposséder, cambrioler, dépouiller, dévaliser, escroquer, faire les poches de, piller, délester (plaisant), détrousser (vieux ou plaisant), arnaquer (familier), arranger (familier), écorcher (familier), empiler (familier), entôler (familier), estamper (familier), étriller (familier), gruger (familier), pigeonner (familier), plumer (familier), rouler (familier), ratiboiser (familier), refaire (familier), repasser (familier), tondre (familier), truander (familier), flouer (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Au besoin, ne trouvent-ils pas toujours des fruits ou des légumes à voler dans les champs ?Gérard de Nerval (1808-1855)
Les petits cris des oiseaux avaient augmenté sans qu'on en vît encore voler un seul.Émile Zola (1840-1902)
Ils s'y attroupaient autour des cages des marchands d'oiseaux exotiques, regardaient voler les bengalis, agaçaient du doigt les aras ou causaient avec les perruches.André Gouirand (1855-1918)
Il était trop grand, je m'imaginais que tout le monde le voyait, qu'on allait me le voler.Émile Zola (1840-1902)
Tant que ces créneaux demeurent suffisamment lucratifs pour qu'il soit rentable de faire voler des avions vides, la législation actuelle ne fera aucune différence.Europarl
Les hommes hardis, que toutes les chances tentent, ont donc, assez souvent, à ce qu'on assure, rouvert les trous creusés par l'homme noir et essayé de voler le diable.Victor Hugo (1802-1885)
Pitou et moi, nous avons une fameuse idée, mais nous avons peur, si quelque camarade venait à le savoir, qu'il voulût nous la voler.Alfred Assollant (1827-1886)
Penchons-nous également sur cette tentative visant à faire voler en éclats le traité sur la limitation des systèmes de défense anti-missiles.Europarl
J'aimerais faire voler en éclats ici le mythe qui laisse penser que le problème repose sur la terre et la propriété foncière.Europarl
Comment empêcher des gamins qui meurent de faim de voler des pommes de terre au lieu d'apprendre à lire ?Anatole France (1844-1924)
Il est bien heureux tout de même qu'il n'ait pas eu l'idée de voler l'argent qui était à terre.Victor Hugo (1802-1885)
Alors, il conta qu'il était par là justement, qu'il avait entendu l'explosion et vu les vitres du café voler en éclats.Émile Zola (1840-1902)
Encore un peu, je croirais que vous voulez me voler votre dernière maladie et mourir d'une autre main que de la mienne.Honoré de Balzac (1799-1850)
Je la lui ai donnée au dernier printemps, et il l'adore, il lui permet de voler les morceaux sur son assiette.Émile Zola (1840-1902)
On perd quelquefois de vue que l'on ne peut rien si l'on n'est soutenu de cet accord général qui fait voler toutes les volontés vers un même but.Jacques Fricasse (1732-1802)
Ils sont en train de me voler les trente mille francs que j'avais si bien gagnés.Henry de Graffigny (1863-1934)
Un seul de ses regards m'eût fait voler au bout de la terre ; quel désert ne m'eût suffi avec elle !François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Mais à peine prêtons-nous quelque attention à ces conditions de la vie pour voler à son grand but, à son dernier résultat : penser et sentir.Stendhal (1783-1842)
Les corps jonchent les rues – des victimes de toutes parts – et les enfants qui sont surpris à voler implorent la pitié afin de sauver leur vie.Europarl
En même temps la direction approximative des ballons et la direction précise des machines à voler entrèrent dans la pratique.Anatole France (1844-1924)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VOLER » v. neut. & act.

S'eslever en l'air, s'y mouvoir, s'y soustenir avec des ailes, comme font les oiseaux ordinairement, & quelques poissons, serpens ou insectes. Les aigles volent fort haut & à tire d'aile. Les hirondelles volent terre à terre, à fleur d'eau, quand il va pleuvoir. C'est une erreur de croire, que les oiseaux de paradis volent toûjours ; ils s'attachent la nuit à des arbres pour dormir. On remarque que les aigles, & autres oiseaux qui ont une grande facilité à voler, n'en ont point à marcher. Il y a des oiseaux qui ne volent jamais, comme l'autruche & le casuel.
 
VOLER, en termes de Fauconnerie signifie, Prendre ou poursuivre le gibier avec des oiseaux de proye. Un des plaisirs des Grands, c'est de voler, de faire voler l'oiseau, le lascher sur le gibier. Voler le heron, la corneille. On dit voler de poing en fort, quand on jette les oiseaux du poing aprés le gibier ; & voler d'amont, quand on laisse voler les oiseaux en liberté, afin de les faire soustenir sur les chiens. On dit voler haut & gras, ou voler bas & maigre. Voler de bon hait, c'est à dire, de bon gré. Voler en trouppe, en rond, en long ou en pointe ; voler comme un trait, à reprises, en couppant son vol ou le vent. On dit s'essorer, fendre le ciel, noüer entre deux airs, nager entre les nuées, prendre l'air, se balancer dans le ciel, ramer en l'air, prendre le haut du vent, monter sur l'aile, donner du bec & des pennes, pour expliquer les diverses manieres de voler.
 
Les Danseurs de corde appellent voler, se couler le long d'une corde attachée fort haut jusqu'à terre, en remuant les bras comme si c'étoient des ailes. Il y a dans le Journal des Sçavants une machine, par le secours de laquelle un homme peut voler. Buratini Maistre de la Monnoye du Roy de Pologne apporta il y a quelques 30. ou 40. ans le modele d'une machine pour voler.
 
VOLER, signifie aussi, Courir avec grand empressement. Quand il est question de servir ses amis, il ne court pas seulement, il y vole. Corneille fait dire dans le Cid à Rodrigue par son pere :
 
... Va, cours, vole, & nous venge.
 
VOLER, se dit aussi de ce qui est jetté dans l'air, qui y est meu, agité avec quelque impetuosité. Ce valet a dit une insolence, on luy a fait voler une assiette à la teste. Dans cette sedition, les pierres, les cailloux voloient en l'air. Dans cet orage le vent faisoit voler les chapeaux dans la riviere, detachoit les tuiles, & les faisoit voler dans les ruës. La poudre vole dans les yeux. Les estincelles de l'incendie du Palais volerent jusqu'à St. Innocent.
 
On dit aussi en parlant des combats des anciens Chevaliers, Leurs lances volerent en éclats. On a veu des Princes à qui on a fait voler la teste sur un eschafaut. On fait voler la cervelle aux soldats qui desertent, quand on les passe par les armes.
 
VOLER, se dit aussi figurément en choses morales. Le temps vole & s'enfuit, & ne revient jamais. La parole vole, mais l'escriture demeure. La victoire voloit incertaine entre les deux partis. Le bruit de ses exploits volera par toute la terre sur les ailes de la renommée. Cette nouvelle vola en peu de jours par toute la France.
 
VOLER, se dit proverbialement en ces phrases. Il ne faut pas voler avant que d'avoir des ailes, pour dire, qu'il ne faut pas prendre un grand vol, si on n'a du bien suffisamment pour le soustenir. On dit aussi d'un homme à qui on a de la peine à parler, qu'il le faut tirer en volant, luy parler promptement & à la passade.
 
VOLER, signifie aussi, Prendre le bien d'autruy, soit par force & violence, soit par autorité sous couleur de justice, soit clandestinement ou en larron. Les cavaliers volent sur les grands chemins à main armée. Les chicaneurs volent avec la plume leurs parties. Les Domestiques volent leur Maistre. Les Financiers volent le Roy & le peuple. On a volé cette maison avec des eschelles, en crochetant les portes. Ce mot vient de vola, qui signifie la paume de la main, parce qu'on s'en sert ordinairement pour desrober, d'où on a fait aussi involare. Du Cange.
 
VOLER, se dit aussi en parlant des profits injustes que font les Marchands qui vendent de méchantes marchandises trop cher, ou des Hosteliers qui rançonnent leurs hostes, des usuriers qui abusent de la misere de ceux qui leur empruntent. Vendre à faux poids & à fausse mesure, c'est voler. Les Hosteliers de Hollande sont si chers, qu'ils volent tous les estrangers. Tout le bien de cet usurier est volé au tiers & au quart.
 
VOLER, se dit même des pensées & des passages des livres. Ce livre n'est fait que de rapsodies, de pensées, de vers volez par cy par là. C'est un ouvrage qu'il a volé tout entier à un tel.
Le mot du jour Confinement Confinement

Confinement est sans aucun doute le mot du jour, jour un peu long, à notre regret, mais qui incite ou qui invite à la réflexion.

Alain Rey 15/04/2020