dicter

 

définitions

dicter ​​​ verbe transitif

Dire (qqch.) à haute voix en détachant les mots ou les membres de phrases, pour qu'une autre personne les écrive. Dicter son courrier à sa secrétaire. Dicter au dictaphone.
Indiquer en secret, à l'avance, à qqn (ce qu'il doit dire ou faire). Dicter à qqn sa conduite. —  passif Ses réponses lui ont été dictées, on lui a fait la leçon. —  Leur attitude dictera la nôtre. ➙ commander.
Stipuler et imposer. ➙ prescrire. Dicter ses conditions.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dicte

tu dictes

il dicte / elle dicte

nous dictons

vous dictez

ils dictent / elles dictent

imparfait

je dictais

tu dictais

il dictait / elle dictait

nous dictions

vous dictiez

ils dictaient / elles dictaient

passé simple

je dictai

tu dictas

il dicta / elle dicta

nous dictâmes

vous dictâtes

ils dictèrent / elles dictèrent

futur simple

je dicterai

tu dicteras

il dictera / elle dictera

nous dicterons

vous dicterez

ils dicteront / elles dicteront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un tel seuil aurait lui aussi permis d'empêcher aux grands aéroports européens de dicter les redevances aux compagnies aériennes selon des critères opaques.Europarl
Seulement, cette loi de justice, ils ne sauraient se la dicter à eux-mêmes pour les raisons que nous avons dites.Émile Durkheim (1858-1917)
Il écrivait rapidement, d'une écriture déliée, symétrique, très nette à l'œil, et semblait se dicter à lui-même à demi-voix.Eugène Fromentin (1820-1876)
Écrivez, madame, la réponse que je vais vous dicter, et qu'elle parte sous mes yeux.Denis Diderot (1713-1784)
Il ne faut évidemment pas en conclure que nous devons dicter notre loi aux pays en développement.Europarl
Mais, s'il se couche, il dort peu, il est pris de fréquentes insomnies, se relève, appelle un secrétaire, pour lui dicter des notes, des lettres.Émile Zola (1840-1902)
Jamais il n'a admis le public à lui dicter, à lui imposer quoi que ce soit.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Nous ne devons plus jamais laisser le politique nous dicter la manière dont nous devons faire face à une épizootie.Europarl
Rien ne justifie que vous laissiez à d'autres, qui se raccrochent encore à l'ancien projet constitutionnel, le soin de vous dicter votre conduite.Europarl
Aussi aimait-elle mieux dicter que de prendre la plume, et elle ne manquait jamais d'hommes empressés à lui servir de secrétaires.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Cette démarche, une des plus étranges que la peur pût dicter à un homme d'esprit et de talent, eut les résultats qu'elle devait amener.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
J'ai poussé la faiblesse jusqu'à faire venir un imprimeur, auquel vous allez dicter vos billets de faire part de notre mariage en même temps que les autres.Sophie Gay (1776-1852)
Je ne veux pas qu'il puisse me supposer la prétention de lui dicter sa politique, ou quelque préméditation de séparation.François Guizot (1787-1874)
Je fus frappé d'étonnement en lui entendant dicter cette phrase ; cette proposition formelle, faite en ce moment, me parut presque de la folie.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Ne craignez-vous pas qu'elle ne se reproche la détermination que votre attitude, que votre langage semblent lui dicter aujourd'hui ?Paul Mahalin (1838-1899)
Elle veut, au contraire, pouvoir lui dicter des lois et y trouver un appui et un concours utile à tous les besoins de son commerce.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il voudrait bien me dicter quelques indications importantes et notamment sur le sujet de la population...Frédéric Bastiat (1801-1850)
En effet, ses partenaires économiques ne se laissent dicter ni les objectifs ni la méthode européenne.Europarl
Le deuxième élément qu'il est important de souligner c'est la tentative de nos partenaires américains de dicter la politique extérieure des autres pays.Europarl
De plus, nous sommes une institution autonome, et je ne crois donc pas qu'il soit approprié de laisser les autres institutions dicter nos politiques dans ce domaine.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DICTER » v. act.

Faire écrire sous soy quelque discours. Un Professeur dicte sa leçon de Philosophie avant que de l'expliquer. Un testament est nul, s'il n'est dicté & nommé par un Testateur, leu & releu par le Notaire, & s'il n'en est fait mention dans l'acte. Cette lettre est bien dictée, pour dire, est bien écrite, bien composée.
 
DICTER, se dit figurément des mouvements de l'ame qui nous poussent à faire quelque chose. Le bon sens nous dicte qu'il ne faut pas faire du mal à autruy, de peur qu'il ne nous en arrive. Le respect & l'obeïssance envers les peres & les meres nous ont été dictez par la nature.
 
DICTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020