dithyrambe

définitions

dithyrambe ​​​ nom masculin

littéraire Éloge enthousiaste. ➙ panégyrique.

synonymes

dithyrambe nom masculin

éloge, apologie, panégyrique

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le dithyrambe de ses mouvements équivaut aussi bien à une compréhension frémissante, à une triomphante justesse de vue qu'à un rapprochement plein d'amour, à un joyeux abandon de soi.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
En d'autres termes, l'élégie est aussi essentiellement lymphatique que le dithyrambe est bilieux.Honoré de Balzac (1799-1850)
Élever l'enthousiasme jusqu'à l'extase, la louange jusqu'au dithyrambe, l'hommage jusqu'à l'apothéose !Armand de Pontmartin (1811-1890)
Ces paroles étaient à son insu une ode ou un dithyrambe.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Dans les livres, ce qui se publie est encore plus étrange ; sous le nom d'histoire, on fait du dithyrambe et de la poésie.François Guizot (1787-1874)
Après ce dithyrambe, la conclusion ne pouvait être douteuse.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ses tentatives d'épigrammes tournent en madrigaux et, si elle essaie un madrigal, c'est un dithyrambe qui lui échappe.Han Ryner (1861-1938)
Ces réflexions, qui traversaient lentement mon cerveau engourdi, m'avaient fait oublier mon compagnon de route, qui continuait son dithyrambe provençal.Émile Souvestre (1806-1854)
Ces messieurs cependant, parlant assez haut pour que le prince pût les entendre, chantaient un dithyrambe à sa louange et faisaient honnêtement leur cour.Paul Féval (1816-1887)
Le dithyrambe était dans son cœur et sur ses lèvres.Honoré de Balzac (1799-1850)
J'aurais là une belle occasion de me livrer au dithyrambe, si c'était mon instrument.Henry Murger (1822-1861)
Mais alors le remords me forcerait à me noyer dans ma botte de vin, ayant la fin de l'année, ou celle de mon premier dithyrambe.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DITHYRAMBE » s. m.

Hymne à l'honneur de Bacchus, dont la maniere fut inventée par un nommé Dithyrambus Thebain. Ce sont des vers pleins d'emportement ou fureur poëtique. On appelloit aussi chez les Grecs Bacchus, Dithyrambe, à cause qu'il estoit venu deux fois au monde, suivant la fable de Semelé & de Jupiter. Les Anciens ont appellé Dithyrambes, les vers où on n'observoit pas les regles ou les mesures ordinaires, comme disent Aristote & Horace. C'est ce que nous appellons vers libres, & les Italiens versi sciolti ; & les Grecs modernes les appellent politiques, parce qu'ils donnent ce nom à la prose, à laquelle ces vers ressemblent plus qu'à la poësie. Le Pere Labbe en sa nouvelle Bibliotheque a rapporté plusieurs de ces vers. Du Cange.