drôlement

 

définitions

drôlement ​​​ adverbe

Bizarrement. Il est drôlement accoutré.
familier (intensif) De manière extraordinaire. ➙ rudement, sacrément. Les prix ont drôlement augmenté. Elle est drôlement bien. ➙ très.
 

synonymes

drôlement adverbe

bizarrement, curieusement, étrangement

extrêmement, diablement, joliment, bigrement (familier), fichtrement (familier), rudement (familier), sacrément (familier), vachement (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un bâillement de digestion laborieuse coupa si drôlement le mot passionnément articulé par le prince, que j'eus peine à m'empêcher de rire.George Sand (1804-1876)
Ce qui n'empêche pas que tu ne sois drôlement fagoté.Nikolaï Vassilievitch Gogol (1809-1852), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Je ne lui veux pas d'autre mal ; mais ça m'amuse drôlement que sa particulière le fasse aller.Eugène Sue (1804-1857)
Elle remuait drôlement, avec des petits ressauts ridicules, se détachant sur la soutane qui s'enroulait en vis au corps maigre de l'abbé.Gyp (1849-1932)
C'était son entrain, ses façons drôlement moqueuses, sa manière toute nouvelle pour nous de causer, le geste fier avec lequel elle rejetait sa robe ou portait la tête en arrière.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Une revue satirique m'a représenté assez drôlement, me faisant monter à califourchon sur des diables.Nikolai Rimsky-Korsakov (1844-1908), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Puis, d'un regard machinal, il suivit cette embarcation si drôlement manœuvrée le long de ce fil.Daniel Lesueur (1854-1921)
Elle ne manque pas d'une espèce d'esprit, raconte assez drôlement et compte merveilleusement ses écus.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Pourtant, il fallait aussi se méfier de l'autre, dont les tempes se gonflaient drôlement ; il aurait bien pu venir tout seul.Émile Zola (1840-1902)
Les mains dans ses poches, crâne sous son béret bleu, il se dandinait drôlement...Octave Mirbeau (1848-1917)
Les impayables minois, les piquets de fleurs drôlement plantés sur des têtes enfantines et comiques !Pierre Loti (1850-1923)
Là elle rencontra un petit garçon, dont les yeux étaient drôlement fendus, et qui halait le long du canal une lourde barque.Marcel Schwob (1867-1905)
Ce soir-là, il se surpassa... tout ce qu'il disait était si drôlement tourné, ses lazzis étaient si comiques, que les acclamations partaient en foule à chaque mot qu'il disait.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Puis, on ne peut pas savoir : elle est si drôlement couchée, la tête en bas !Émile Zola (1840-1902)
Le jeune homme la regarda, d'un air inquiet, mais elle continuait à sourire, drôlement, comme un écolier enchanté d'une plaisanterie un peu forte.Émile Zola (1840-1902)
Nous y étions drôlement installés, à côté les uns des autres, sur un seul demi-cercle, avec la muraille pour vis-à-vis.Judith Gautier (1845-1917)
Avec quel bon rire, qui secouait drôlement sa vaste poitrine et faisait se voiler dans leurs longs cils ses beaux yeux bleus, il achevait son récit !Judith Gautier (1845-1917)
Le baron le regarda en clignant de l'œil, et si drôlement, que ses petits cils noirs disparurent dans sa graisse jaune.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il me reprenait très drôlement quand je me trompais, en me regardant de son petit œil malin et j'avais pour lui la plus vive admiration.Judith Gautier (1845-1917)
Picrate saisit le fouet et, drôlement enchâssé entre le siège et le tablier, il fouetta autour de lui, en cercle, aussi loin que ses bras, bien allongés, pouvaient aller.André Beaunier (1869-1925)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020