sacrement

 

définitions

sacrement ​​​ nom masculin

Rite sacré institué par Jésus-Christ, pour produire ou augmenter la grâce dans les âmes. Les derniers sacrements, administrés à un mourant.
Le Saint-Sacrement ou Saint Sacrement : l'eucharistie. —  locution Porter qqch. comme le Saint(-)Sacrement, avec précaution et respect.

sacrément ​​​ adverbe

familier Très, extrêmement. Il est sacrément prétentieux.
 

synonymes

sacrément adverbe

très, beaucoup, bougrement (familier), diablement (familier), drôlement (familier), foutrement (très familier), rudement (familier), terriblement (familier), vachement (familier), diantrement (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « sacrement »

On choisissait les élèves qui avaient fait leur première communion et qui n'avaient pas reçu l'autre sacrement.George Sand (1804-1876)
Il a simplement entretenu ses auditeurs (« simplement » ne veut pas dire ici « avec simplicité ») du sacrement de pénitence.Jules Lemaître (1853-1914)
Point de progrès, si les masses ne prennent part à ce sacrement qu'on nomme science, ici, dans ce palais ; nourriture animale, là-bas, dans cette mansarde.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Je veux qu'il se fane devant le saint sacrement, et quand il sera flétri, j'irai le reprendre pour le conserver toujours.Laure Conan (1845-1924)
Comme il avait toute sa tête, on croit qu'il a voulu faire savoir à tout le monde qu'elle était partie avant qu'il fût question du sacrement.Gaston Maugras (1850-1927)
Il s'était senti triste en entendant le sacrement du mariage ainsi tourné en moquerie par son grand frère ; et puis surtout, cela lui avait fait peur, car il était superstitieux.Pierre Loti (1850-1923)
Mais un homme qui est lié à une femme par le sacrement, se sent obligé à dire qu'il l'aime, quand même il auroit de l'aversion.Bussy-Rabutin (1618-1693)
Elle ne voyait dans l'amour qu'une fonction basse et ridicule, la marque de la bête que le sacrement même n'efface pas tout à fait ?Paul Flat (1865-1918)
Au revoir, cher frère ; car tu me permets, sans doute, de te donner d'avance ce nom que le sacrement ratifiera bientôt.Joseph Marmette (1844-1895)
Je me promis de ne plus me confesser au premier venu, et je commençai à sentir un grand dégoût pour la pratique d'un sacrement si mal administré.George Sand (1804-1876)
Elle avait juré sur le saint sacrement ; elle n'était pas assez philosophe pour se dédire, pas assez pieuse pour se résigner.George Sand (1804-1876)
Mais, dites-moi, quel sens donnez-vous aux mots sacrement, mystère, qui sonnent si creux et si faux dans votre bouche ?Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Que leur famille, et leurs amis, et la grande famille des fidèles, interviennent pour ratifier avec vous cette union que la solennité du sacrement doit rendre respectable.George Sand (1804-1876)
Tantôt elle se réjouissait, tantôt elle s'inquiétait et regrettait la liberté relative de la servitude pédagogique, servitude qui, après tout, n'est pas cimentée par le sacrement.Oscar Méténier (1859-1913)
Quant à moi, je m'en soucie fort peu, et je puis regarder une jolie femme sans penser au sacrement ; je ne suis pas assez saint pour cela.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Et elle se disait que la misère les avait bien mariés et que c'était un sacrement que le malheur.Anatole France (1844-1924)
S'il y eut jamais un sacrement, c'en fut un ; d'autant plus qu'il n'est pas dans la nature qu'un homme n'épousera qu'une femme.Denis Diderot (1713-1784)
Malgré ces légèretés, on fut ravi de voir avec quelle componction il avait reçu le sacrement de pénitence, entendu la messe.Jules Michelet (1798-1874)
On lui accordait la confession, l'absolution et la communion ; c'est-à-dire qu'au forum du sacrement, on croyait à la sincérité de son repentir et de sa conversion.Anatole France (1844-1924)
On lui avait répété que le sacrement le transformerait : durant plusieurs jours, il guetta des floraisons dans sa conscience.Gustave Flaubert (1821-1880)
Afficher toutRéduire

Exemples de « sacrément »

Imposer aux gens une nouvelle nationalité, un nouvel ordre juridique sans obtenir au préalable leur consentement est sacrément dangereux.Europarl
Malheureusement, la question est sacrément compliquée, d'où la diversité des réponses.Europarl
Je pense sincèrement que le prochain rapport spécial sera sacrément meilleur que les précédents.Europarl
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SACREMENT » subst. masc.

Les Theologiens le definissent en general, Signe d'une chose sacrée. En ce sens ils y comprennent les Sacrements de la Loy naturelle, qui est la saine Morale conforme à la droite raison, avec la maniere d'offrir le pain & le vin comme fit Melchisedech ; ceux de la Loy Mosaïque, comme la Circoncision, l'Agneau Paschal, la consecration des Prestres, les Purifications. Mais à l'esgard de l'Eglise Chrêtienne, ils disent que c'est un signe visible ou sensible d'une chose ou ceremonie sacrée instituée de Dieu, dont l'usage confere la sainteté & la grace. L'Eglise Catholique reconnoist sept Sacrements : la Protestante n'en reçoit que deux. Tout Sacrement consiste en matiere, & en forme. Les gens de bien frequentent les Sacrements ; les hypocrites en abusent. Ce mot chez les Anciens signifioit un serment, & particulierement celuy que les soldats prestoient entre les mains de leurs Capitaines.
 
On appelle par excellence l'Eucharistie, le St. Sacrement. Exposer le St. Sacrement, c'est mettre sur l'Autel une hostie consacrée pour la faire adorer. Le salut du St. Sacrement, c'est la priere qu'on fait le soir, quand on le resserre ; la Procession du St. Sacrement, celle où on le porte par l'Eglise, ou par la ville. La Confrairie, l'Office du St. Sacrement, les societés, ou prieres establies en son honneur.
 
On dit qu'un malade a receu tous ses Sacrements, pour dire, qu'il a esté confessé, communié, & qu'il a eu l'Extreme Onction, qu'on l'a assisté de tous secours spirituels & corporels. On le dit aussi abusivement des affaires où on a appliqué tous les soins imaginables pour les mettre en bon estat, des rhabillages qu'on a fait à des maisons, à des habits, pour les faire encore durer ; & on dit en ce sens, qu'ils ont eu tous leurs Sacremens, qu'on leur a donné leur dernier Sacrement.
 
SACREMENT, se prend quelquefois absolument pour le mariage. Ce libertin s'est mis à la fin dans le Sacrement, pour dire, il s'est marié. Cette fille ne souspire qu'aprés le Sacrement, souhaitte fort d'estre mariée. Ce fils passe pour legitime, il a esté fait sous le voile du Sacrement.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020