Email catcher

rudement

Définition

Définition de rudement ​​​ adverbe

De façon brutale. Heurter qqch. rudement.
Avec dureté, sans ménagement.
familier Beaucoup, très. ➙ drôlement. C'est rudement bon.

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot rudement

Et trop de stress pour les enseignants, rudement mis à l'épreuve.Ouest-France, Isabelle MOREAU, 22/06/2020
L'enfant, rudement poussée, était tombée ; elle n'avait rien vu de la hideuse tragédie.Michel Zévaco (1860-1918)
Dénués de faux-semblants, le plus souvent directs, les jeunes qui manifestent abordent rudement les rapports avec les autorités municipales et policières.Savoir/Agir, 2020, Christian de Montlibert (Cairn.info)
Avant de refermer le livre, lecteur et personnages sont rudement éprouvés, qui deviennent-ils ?NAQD, 2017, Karima Lazali (Cairn.info)
La question s'avère rudement complexe, et elle a tardé à passionner les biologistes.Ça m'intéresse, 16/01/2022, « Sexe : les animaux ont-ils du plaisir ? »
Car si les garçons trouvent toujours une solution et se soulagent au coin d'un bosquet, les filles, elles, sont rudement embêtées.Ouest-France, Sylvie HROVATIN, 21/07/2015
Certains enfants mettraient rudement à l'épreuve le contre-transfert du thérapeute.Perspectives Psy, 2007, Sabine Vuaillat (Cairn.info)
Celle-ci le prit par le bras, le poussa rudement devant elle, et comme il essayait de résister, elle le frappa de nouveau.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Certaines sont encore trop timides par crainte d'une prise de pouvoir des technocrates, au risque de perdre une crédibilité institutionnelle pourtant rudement gagnée.RECMA, 2019, Marc Mees, Dominique Morel, Pape Assane Diop (Cairn.info)
Pas sûr, toutefois, que d'autres fours se voient prochainement équipés de la même technologie, rudement sophistiquée.Ouest-France, Marie LENGLET, 25/04/2020
Car ils sont rudement fiers de leur fiston, épatés par son acte de bravoure.Ouest-France, Patrick GUYOMARD, 08/09/2019
En conséquence il prit son élan, arriva tout essoufflé devant la porte du conseiller et heurta rudement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et si les protagonistes se heurtent parfois un peu rudement, c'est plutôt en aveugles qu'en pugilistes.Critique, 2012, Philippe Roger (Cairn.info)
Aussi, pendant l'espace de quatre milles environ, les deux explorateurs furent-ils moins rudement éprouvés qu'ils ne le craignaient.Jules Verne (1828-1905)
Ce mercredi 19 juin, la tension est rudement palpable à l'ouverture du procès d'assises qui doit durer trois jours.Ouest-France, Patrick GUYOMARD, 19/06/2019
Et un mercredi, que je laissai trop voir mon dégoût, elle me frappa si rudement qu'elle me cassa le bras.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'inconnu s'avança vers la porte, et y heurta rudement.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dans ce contexte, la continuité d'existence et la capacité d'être seul [14] sont rudement mises à l'épreuve.L'information psychiatrique, 2015, Élise Pestre (Cairn.info)
Nous vivons des temps exceptionnels qui ont mis et continuent à mettre rudement à l'épreuve tant les gouvernements que les citoyens.Europarl
Rattrapé par le gérant et un employé, qu'il bouscule rudement, il parvient à reprendre le volant de sa voiture avec son frère.Ouest-France, 20/04/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de RUDEMENT adv.

D'une maniere rude & vigoureuse. Les armées se sont choquées rudement en tel lieu. Ce maistre a reprimendé rudement son valet, il l'a traitté fort rudement. Il va rudement en besogne, il fait beaucoup d'ouvrage.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.