écaille

définitions

écaille ​​​ nom féminin

Petite plaque qui recouvre la peau (de poissons, de reptiles). ➙ squame. Les écailles du serpent.
Matière qui recouvre la carapace des tortues de mer. Lunettes à monture d'écaille. —  Résine synthétique imitant cette matière. ➙ bakélite.
Chacune des valves d'un mollusque bivalve. Des écailles d'huîtres.
Botanique Petite lame coriace imbriquée enveloppant certains organes de végétaux (bourgeons, bulbes).
Petite parcelle se détachant d'une chose qui s'exfolie.
au figuré Les écailles lui sont tombées des yeux : il vit clair, revint de ses erreurs (allusion à saint Paul recouvrant la vue).

écaillé ​​​ , écaillée ​​​ adjectif

Qui s'écaille. Peinture écaillée.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « écaille »

Ses boîtes étaient étroites, ovales, à charnières, en écaille noire, doublées en or, ornées de camées ou de médailles antiques en or et en argent.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Les trônes pour les patriarches, les petites portes des sacristies et des dépendances sont en mosaïques de nacre et d'écaille, d'un très vieux travail oriental.Pierre Loti (1850-1923)
L'une d'elles, pauvre, misérable, aux volets verts rongés de lichens, à l'attitude ventrue d'une femme enceinte, est flanquée d'un lourd balcon dont la balustrade marron s'écaille en vieux rose.Aimery de Comminges (1862-1925)
Ses cheveux, retenus sur la tête par des épingles d'écaille, ont, à cette clarté douteuse, quelques reflets brillants.Lucie Des Ages (1845-1914)
Elle avait une faim épouvantable ; elle vit des huîtres à l'écaille ; elle en prit autant qu'elle en voulut, et elle en mangea.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
La mystérieuse boîte d'écaille, la rose encadrée, d'autres choses, n'auraient prouvé que trop sa fatuité calomnieuse.Jules Michelet (1798-1874)
Sur la tablette, couverte de velours rouge, il y a au milieu un cartel en écaille incrusté de cuivre, et de chaque côté deux flambeaux d'argent d'un modèle étrange.Honoré de Balzac (1799-1850)
Truitonne revint de son trône, où elle avait moins bonne mine qu'une huître à l'écaille ; elle demanda à la reine combien, sans surfaire, elle voulait de ces bracelets.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Ces œufs ne sont pas plus gros que ceux des poules-d'inde, & leur ressemblent beaucoup par l'écaille, excepté qu'ils n'ont aucune tache.Abbé Prévost (1697-1763)
Elle prit son petit lorgnon d'écaille, et m'examina avec une curiosité qui me sembla malveillante.Eugène Sue (1804-1857)
Elle fut surprise de trouver sa mère debout, qui la regardait venir, en souriant un peu derrière son lorgnon d'écaille.René Bazin (1853-1932)
Elle portait, comme un homme, passé entre deux boutons de son corsage, un lorgnon d'écaille.Gustave Flaubert (1821-1880)
Ainsi vues de dos, elles sont très mignonnes, les poupées, avec leurs chignons si bien faits, leurs épingles d'écaille si coquettement mises.Pierre Loti (1850-1923)
Le long serpent de granit tord dans l'obscurité ses anneaux dont chaque écaille est une marche.Théophile Gautier (1811-1872)
Ce n'est pas un méchant homme, mais c'est un maniaque qui, en fait d'huîtres, ne se soucie que de l'écaille.George Sand (1804-1876)
Lorsque les autres vendeuses, chez lui, n'avaient qu'une éducation de frottement, le vernis qui s'écaille des filles déclassées, elle, sans élégances fausses, gardait sa grâce, la saveur de son origine.Émile Zola (1840-1902)
Il a l'impuissance du mollusque avec les appétits du tigre ; la misère et la nécessité l'emprisonnent dans une écaille de tortue ; l'ambition, l'inquiétude déploient leurs ailes d'aigle dans son cerveau.George Sand (1804-1876)
Longues et bien travaillées, elles étaient décorées, à l'avant, d'une tête d'homme sculptée, dont les yeux étaient de nacre, les oreilles d'écaille de tortue, les lèvres peintes en rouge.Jules Verne (1828-1905)
Il semblait occupé à lisser sa moustache avec la pomme d'écaille chiffrée d'or de sa canne.Paul Mahalin (1838-1899)
Et jetant à terre cette boîte d'écaille, il frappa dessus du talon, et la pulvérisa.Pétrus Borel (1809-1859)
Afficher toutRéduire

Exemples de « écaillé »

Le garde de la pyramide orientale était une idole d'écaillé noire et blanche, assise sur un trône d'or, et tenant une lance qu'on ne pouvait regarder sans mourir.Gérard de Nerval (1808-1855)
Le grand côté de ce carrefour trigonal est orné d'un méchant beffroi écaillé d'ardoises.Victor Hugo (1802-1885)
À voir le vernis écaillé qui la couvre, les amateurs de symboles y découvriraient peut-être un mythe de l'amour parisien, qu'on guérit à quelques pas de là.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un rayon de frais soleil glissait sur la poussière d'un banc vermoulu, et sur le vernis écaillé d'un planisphère.Alain-Fournier (1886-1914)
Sa fine tête et ses beaux cheveux, baignés de lumière, se détachaient en clair sur le vieux mur décrépi et tout écaillé.Eugène Le Roy (1836-1907)
Les croûtes et les escarres de la lèpre ont écaillé ma peau, couverte de pus jaunâtre.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Un carrosse d'écaillé attelé de quatre chevaux attendait, avec quatre laquais derrière, deux postillons devant, et un cocher en perruque.Victor Hugo (1802-1885)
A voir le vernis écaillé qui la couvre, les amateurs de symboles y découvriraient peut-être un mythe de l'amour parisien qu'on guérit à quelques pas de là.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il portait sur un plateau écaillé une carafe, un verre de deux pouces d'épaisseur, et cinq morceaux de sucre dans une soucoupe fêlée.Eugène Sue (1804-1857)
Chaque arcade sourcilière, ornée d'un duvet assez rare, dépasse d'une ligne environ l'écaillé brune du verre en en doublant en quelque sorte le cercle.Honoré de Balzac (1799-1850)
Écaillé, l'or, çà et là, tombant par squames ; et la tête avec un trou au front et le nez cassé.Jules Claretie (1840-1913)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉCAILLE » s. f.

Coquille, croute dure qui couvre les poissons qu'on nomme testacées. Huistre à l'écaille. Les moules sont enfermez dans des écailles. On fait des cabinets, des tables d'écaille de tortuë. Il y a des écailles de tortuë larges de deux ou trois pieds. Si on oste aux tortuës leurs écailles, & si on les rejette en mer, il leur en revient de nouvelles. Ce mot vient du Latin squamma. Nicod. Menage le derive de squallea fait de squallum, ou de squallere, parce que les écailles sont seches. Du Cange le fait venir de scaglia, qui se dit aussi des pierres qui se levent par feuilles, comme l'ardoise, le talc, &c.
 
ÉCAILLE, se dit aussi du poisson enfermé dans l'écaille. Une écaille vive. Il y a des goulus qui mangent six douzaines d'écailles, pour dire, d'huistres.
 
ÉCAILLE, signifie encore cette couverture qu'ont presque tous les autres poissons, qui n'est pas continuë, mais qui est separée en plusieurs petites pieces arrangées sur leur corps, comme les tuiles ou les ardoises sur les maisons. Les carpes ont de grandes écailles dorées. Les soles ont de tres-petites écailles. Les crocodiles ont des écailles dures & épaisses.
 
ÉCAILLE, se dit de cette croute dure des pommes de pin, en laquelle le pignon est enchassé.
 
ÉCAILLE, se dit aussi des pieces de fer qui composent une armure, des tassettes qui sont au bas des cuirasses, qui sont posées l'une sur l'autre en guise d'écailles.
 
ÉCAILLE DE MER, est une pierre dure dont les Peintres se servent pour broyer les couleurs.
 
ÉCAILLES, se dit aussi de certaines croutes qui par la secheresse se détachent de quelques corps. Le stuc qui n'est pas bien fait tombe souvent par écailles. Le malheur des tableaux à fresque, c'est qu'il en tombe toûjours quelque écaille. Les galles seches s'en vont par écailles. Les ladres tombent par écailles. Les Sculpteurs appellent aussi écailles, les éclats de marbre qui tombent lors qu'ils taillent ou degrossissent un bloc.
 
ÉCAILLE, se dit aussi des ouvrages qui sont faits à l'imitation des écailles, & qui en ont la figure, comme plusieurs ornements d'architecture, de menuiserie, de broderie, de tapisserie, &c. Ecaille de fer, d'acier, de bronze ou d'airain, se dit des parties de ces metaux qui s'en separent, lors qu'on les bat & qu'on les met en oeuvre.
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc.
François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ?
Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste...

Maria Candea 28/04/2021