égorger

 

définitions

égorger ​​​ verbe transitif

Tuer (un animal, un être humain) en lui coupant la gorge. Égorger un cochon. ➙ saigner.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'égorge

tu égorges

il égorge / elle égorge

nous égorgeons

vous égorgez

ils égorgent / elles égorgent

imparfait

j'égorgeais

tu égorgeais

il égorgeait / elle égorgeait

nous égorgions

vous égorgiez

ils égorgeaient / elles égorgeaient

passé simple

j'égorgeai

tu égorgeas

il égorgea / elle égorgea

nous égorgeâmes

vous égorgeâtes

ils égorgèrent / elles égorgèrent

futur simple

j'égorgerai

tu égorgeras

il égorgera / elle égorgera

nous égorgerons

vous égorgerez

ils égorgeront / elles égorgeront

 

synonymes

égorger verbe transitif

saigner, trancher la gorge de, tuer

immoler, sacrifier

[vieux] exploiter, rançonner, assassiner (familier), écorcher (familier), estamper (vieilli, familier), plumer (familier), saigner (familier), tondre (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il balayait le monde d'un geste, il n'y avait plus que la peinture, on devait égorger les parents, les camarades, les femmes surtout !Émile Zola (1840-1902)
Le lendemain matin, dans son journal, il invitait les magistrats, les députés et la garde nationale à s'interposer, pour empêcher le gouvernement « d'égorger la population ».Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ydoman reprit la suite de nos désastres ; il avoit vu égorger son père avec qui il avoit été pris.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Bien que partageant leur colère, il me répugnait de laisser égorger une femme ; je demandai à boire dans l'espérance de la faire oublier.Émile Souvestre (1806-1854)
Il y a deux mois que l'on avait conspiré pour égorger 4.000 de nos meilleurs citoyens ; jugez à quels excès on se porterait aujourd'hui...Napoléon Bonaparte (1769-1821)
Ils ne capitulent point et ne s'abandonnent jamais à la bonne foi de leurs ennemis, parce que, en pareil cas, ils ne savent qu'égorger.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Autant que possible, ils étouffent la bête plutôt que de l'égorger, afin de ne perdre aucune goutte du liquide vital que charrient les artères.Élie Reclus (1827-1904)
Les pouvons-nous croire, puisque nous apprenons seulement l'art de nous égorger, alors que toutes nos forces employées à la seule fin d'améliorer notre sort, ne réussiraient que bien petitement.Paul Adam (1862-1920)
Du reste, homme d'honneur dans le sens commercial du mot, et capable d'égorger le genre humain plutôt que de laisser protester sa signature.Edmond About (1828-1885)
Fallait-il employer pour contrainte le fer et le feu, se mettre en garnisaire chez l'orphelin, et, pour ce payement, l'égorger.Jules Michelet (1798-1874)
Plus loin ils les précipitent par-dessus le rempart, ou les descendent avec des cordes, pour les livrer à d'autres tigres impatiens de les égorger.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Pourquoi ne pas égorger par pitié l'enfant qui ouvre ses yeux à la lumière du jour ?Émile Souvestre (1806-1854)
Les cent mille hommes à égorger et la postérité à laquelle il vous renvoie vous paraissent-ils sans réplique ?Ernest Daudet (1837-1921)
Il était facile de voir, sur sa figure pâle et dans son œil injecté, la joie mystérieuse et profonde qu'il éprouvait d'avoir quelque chose à égorger.George Sand (1804-1876)
Quels étaient ceux qui excitaient les clameurs, qui ne permettaient pas une seule réflexion dans une discussion dont on voulait que le résultat fût d'égorger nos frères ?Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Car ce pauvre diable a choisi, – tout le monde en conviendra, – l'adversaire le plus capable de l'égorger de ridicule, en supposant que l'autre manière n'eût pas réussi.Léon Bloy (1846-1917)
Roger est à la tête d'une troupe formidable ; il est capable de faire le siége de mon château, de nous y égorger tous.François Guillaume Ducray-Duminil (1761-1819)
Un personnage hideux, gigantesque, à longue barbe, était partout où il y avait des prêtres à égorger.Éliphas Lévi (1810-1875)
D'abord, je ne suis pas de force à égorger une victime de cette taille ; ensuite, je n'en aurais pas le goût.George Sand (1804-1876)
Pizarre, le gouverneur, impatient de voir mourir sa victime et trouvant que la faim n'agit pas assez vite, se résout à venir lui-même l'égorger sur son grabat.Hector Berlioz (1803-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESGORGER » v. act.

Coupper la gorge. Esgorger des boeufs & des moutons dans un sacrifice.
 
ESGORGER, signifie aussi, Tuer des hommes qu'on surprend, de quelque maniere qu'on les tuë. Aux Vespres Siciliennes tous les François furent esgorgez.
 
ESGORGER, signifie figurément, Rançonner les gens, les faire payer plus qu'ils ne doivent, plus qu'ils ne peuvent payer. On esgorge les passants dans cette hostelerie. Un Receveur des tailles peut bien se faire payer, mais il ne faut pas qu'il esgorge les gens.
 
ESGORGÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020