tuer

 

définitions

se tuer ​​​ verbe pronominal

Se suicider. —  Être cause de sa propre mort par accident. Elle s'est tuée au volant de sa voiture.
au figuré User ses forces, compromettre sa santé. Se tuer au travail, à la peine. —  Se tuer à (+ infinitif) : se donner beaucoup de mal. Je me tue à vous le répéter. ➙ s'évertuer.

tuer ​​​ verbe transitif

Faire mourir (qqn) de mort violente. ➙ assassiner, éliminer, vieux occire ; familier descendre, liquider, trucider, zigouiller ; -cide. Tuer qqn avec une arme à feu. ➙ familier flinguer.
spécialement Faire mourir à la guerre.
Donner involontairement la mort à (qqn). Tuer qqn dans un accident.
Faire mourir volontairement (un animal). Tuer un lièvre à la chasse. ➙ abattre.
(sujet : chose) Causer la mort de. —  Antibiotique qui tue les microbes.
au figuré Causer la disparition de, faire cesser. ➙ ruiner, supprimer. La bureaucratie tue l'initiative.
locution Tuer qqch. dans l'œuf, l'étouffer avant tout développement. —  Tuer le temps : essayer de l'occuper pour tromper l'ennui.
(sujet : chose) Épuiser (qqn) en brisant la résistance. Ces escaliers me tuent. ➙ éreinter, user ; tuant. —  Plonger dans un désarroi ou une détresse extrême. ➙ désespérer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tue

tu tues

il tue / elle tue

nous tuons

vous tuez

ils tuent / elles tuent

imparfait

je tuais

tu tuais

il tuait / elle tuait

nous tuions

vous tuiez

ils tuaient / elles tuaient

passé simple

je tuai

tu tuas

il tua / elle tua

nous tuâmes

vous tuâtes

ils tuèrent / elles tuèrent

futur simple

je tuerai

tu tueras

il tuera / elle tuera

nous tuerons

vous tuerez

ils tueront / elles tueront

 

synonymes

tuer verbe transitif

[personne]

assassiner, abattre, exécuter, occire (vieux ou plaisant), percer le cœur de (littéraire), répandre le sang de (littéraire), avoir la peau de (familier), bousiller (familier), crever (familier), crever la paillasse à (familier), dégommer (familier), dézinguer (familier), envoyer ad patres (familier), étendre (familier), expédier dans l'autre monde (familier), exploser (familier), faire passer le goût du pain à (familier), faire la peau à (familier), faire son affaire à (familier), liquider (familier), nettoyer (familier), rectifier (familier), refroidir (familier), trucider (familier), zigouiller (familier)

[avec une arme à feu] buter (familier), descendre (familier), dessouder (argot), flinguer (familier)

[autres méthodes] empoisonner, étouffer, étrangler, noyer, poignarder, égorger, lapider

[au combat, à la guerre] anéantir, décimer, écraser, exterminer, faucher, massacrer, échiner (vieux)

[un animal] abattre, saigner, [en sacrifice] immoler, sacrifier

[maladie, travail, etc.]

emporter, foudroyer

ruiner, détruire, supprimer

[familier] fatiguer, épuiser, exténuer, claquer (familier), lessiver (familier), mettre sur les rotules (familier), vanner (familier), vider (familier)

[familier] chagriner, dégoûter, désespérer, peiner

se tuer verbe pronominal

se suicider, se donner la mort, mettre fin à ses jours, se détruire (littéraire), se faire sauter la cervelle (familier), se faire sauter le caisson (familier), se foutre en l'air (familier), se supprimer (familier), se faire hara-kiri (familier)

mourir, perdre la vie, trouver la mort

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Parce que ceux qui produisent des jouets dangereux savent pertinemment bien que ces jouets peuvent et finiront peut-être par tuer un enfant.Europarl
C'est qu'il allait la tuer, ma parole d'honneur... sans ce vieux pique-assiette d'oncle en sabots, qui est, ma foi, un gaillard !...Paul Féval (1816-1887)
Je voudrais bien qu'il fût possible de chasser le tigre dans les environs ; nous serions allés en tuer quelques-uns avant dîner.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Quand l'irrévocable séparation n'a pas pour premier résultat de tuer l'amour, elle l'exalte au contraire d'une façon étrange.Paul Bourget (1852-1935)
Cette mesure ne vise pas à punir des idées, mais des comportements incitant d'autres personnes à commettre des délits, à agresser, blesser, tuer et attaquer violemment.Europarl
Je résistai à la tentation de le tuer et retournai auprès de mes hommes, qui m'attendaient.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Le gouvernement turc tente de tuer les critiques dans l'œuf en usant de représailles à l'encontre de journalistes et d'organisations médiatiques hostiles.Europarl
De cette façon, les autorités officielles sont certaines de tuer dans l’œuf toute initiative de démocratisation et de normalisation.Europarl
Je fais une proposition : cette résolution est sévère et ceci est mérité, mais il ne faut pas tuer le pécheur.Europarl
Non, ce ne sont pas, ce ne peuvent être là les expressions d'une malheureuse jeune fille de vingt ans qui va se tuer pour échapper au déshonneur.Émile Gaboriau (1832-1873)
Quand elle me vit encore couchée à la même place où elle m'avait laissée, elle se récria, disant qu'il y avait de quoi me tuer.Catherine II de Russie (1729-1796)
Les uns veulent tuer la nature, la décomposer et la comprendre, les autres entendent l'augmenter par une nouvelle nature vivante.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il est venu avec sa femme, dans son caricle, tout exprès pour me tuer ; ils m'ont écrasée, brisée ; si vous saviez ce que je souffre !Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Lorsque le tonnerre gronde, nous savons que la foudre est déjà tombée et le tonnerre ne peut plus nous tuer ; cependant, nous tressaillons toujours en entendant un coup de tonnerre.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
À chaque chose qu'on leur disait, qu'on leur donnait ou faisait, ils croyaient qu'on allait les tuer.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Deux fois depuis, sa vie a été entre mes mains ; mais je n'aurais pu le tuer sans risquer ma propre tête, et j'avais des motifs pour tenir à la vie.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Souffleté, il était homme, non pas à appeler son insulteur sur le terrain, mais à le tuer sur place, et cela sans emportement, avec la pleine conscience de son acte.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
À l'époque, nous avions déjà atteint une « limite ultime », c'est pourquoi aller au-delà consisterait à tuer notre agriculture.Europarl
En effet, il ne faut pas tuer la poule aux oeufs d'or qu'est le tourisme.Europarl
Apparemment, les gens adorent tuer des ours polaires pour le plaisir, ce que je trouve vraiment répugnant.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TUER » v. act.

Faire mourir de mort violente. Charles Martel tua 330000. ennemis en une bataille. Les assassins tuent les gens en traistres, avec avantage. Les Medecins tuent impunément leurs malades. C'est la fiévre qui l'a tué. Un remede pris à contretemps tuë. C'est une erreur populaire, de croire qu'il y ait des basilies qui tuent de leur regard. Il y a des venins, des poisons si presents, qu'ils tuent en une heure. Caton d'Utique se tua luy-même, de peur de tomber entre les mains de ses ennemis. On dit aussi, Tuë, tuë, pour exciter quelqu'un au carnage. Ce mot vient du Grec thyo, macto. Nicod. Menage pretend qu'il vient de tutare, fait de l'Alleman toten ou tenten, derivé de tot, qui signifie mort. D'autres le derivent du Latin batuere, d'où on a fait aussi battre.
 
TUER, signifie aussi, Abattre du gibier ou du bestail. Un Chasseur s'ennuye bien à l'affust, quand il ne tuë rien. Quand on tuë son cochon, on envoye du boudin a ses amis. Ce Boucher est riche, il tuë tant de boeufs, de veaux & de moutons toutes les semaines.
 
TUER, se dit aussi des insectes & des bestes nuisibles à l'homme. Les Indiens font scrupule de tuer une puce, une punaise ; ils rachetent un poulet d'un estranger, de peur qu'il ne le tuë. Les grosses pluyes tuent la vermine.
 
TUER, se dit aussi des vegetaux & des choses inanimées, qui semblent avoir quelque vie ou durée. Le grand hiver a tué tous les cyprés des jardins. Les chenilles, les fourmis tuent souvent des arbres & des plantes. Le vent a tué la chandelle.
 
TUER, signifie hyperboliquement, Travailler avec excez, ensorte que cela nuise à la santé. Un plaideur se tuë de courir, de solliciter. On tuë les chevaux à force de les faire travailler, de les pousser. Il se tuë pour rendre service à ses amis, pour plaire à son maistre.
 
TUER, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Le peché mortel tuë l'ame, la fait mourir à la grace. Un amant dit que les beaux yeux de sa maistresse, ses rigueurs le tuent, le font mourir. Le chagrin ne tuë que les ames foibles. Les Predicateurs se tuent de prescher & de faire des remonstrances, & on ne s'amende point. On dit aussi d'un homme incommode, qu'il tuë les gens avec les vers qu'il recite, les sots discours, les longs compliments qu'il fait à toute heure. On dit aussi, Tuer le temps, pour dire, Se divertir, ou s'occuper pour le laisser passer insensiblement.
 
TUER, se dit proverbialement en ces phrases. Il ressemble à Cognefestu, il se tuë le corps & l'ame, & s'il ne fait rien, pour dire, qu'un homme travaille à des choses inutiles. On dit aussi, qu'un homme n'est pas bien tué, quand il n'est pas bien convaincu, bien persuadé de quelque chose, quand il veut encore plaider & disputer. On dit aussi, qu'il crie à tuë teste, quand il crie de toute sa force, jusqu'à faire mal à la teste à ceux qui l'escoutent, & à luy-même. On dit aussi, qu'un homme s'est tué de sa propre allumelle, lors qu'il a fait quelque chose qui ruine sa santé, ou qu'il a dit quelque chose qui destruit ce qu'il a entrepris de soûtenir.
 
TUÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Vidéos Hashtag, par Alain Rey Hashtag, par Alain Rey

Saviez-vous que l'anglicisme hashtag est fondé sur le mot français « hacher », lui-même d'origine germanique ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot. 

Alain Rey 15/09/2020