Email catcher

trancher

définitions

trancher ​​​ verbe

verbe transitif
Diviser, séparer d'une manière nette, au moyen d'un instrument dur et fin (instrument tranchant). ➙ couper. Trancher une corde. Trancher la tête de qqn, le décapiter. Trancher la gorge : égorger.
Couper en tranches. Trancher du jambon.
au figuré Couper court à. sans complément Tranchons là. ➙ briser.
Terminer par une décision, un choix ; résoudre en terminant (une affaire, une question). Trancher un différend.
verbe intransitif
locution, au figuré Trancher dans le vif : employer les grands moyens, agir de façon énergique.
Décider d'une manière franche, catégorique.
Trancher sur, avec : se distinguer avec netteté ; former un contraste, une opposition. ➙ contraster, se détacher, ressortir.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tranche

tu tranches

il tranche / elle tranche

nous tranchons

vous tranchez

ils tranchent / elles tranchent

imparfait

je tranchais

tu tranchais

il tranchait / elle tranchait

nous tranchions

vous tranchiez

ils tranchaient / elles tranchaient

passé simple

je tranchai

tu tranchas

il trancha / elle trancha

nous tranchâmes

vous tranchâtes

ils tranchèrent / elles tranchèrent

futur simple

je trancherai

tu trancheras

il tranchera / elle tranchera

nous trancherons

vous trancherez

ils trancheront / elles trancheront

synonymes

trancher

verbe intransitif

contraster, se détacher, détonner, ressortir

verbe transitif

couper, cisailler, hacher, rompre, sectionner, tailler

régler, arbitrer, en finir avec, juger, résoudre, solutionner (emploi critiqué), [sans complément] choisir, se décider

trancher la tête de

décapiter, guillotiner, raccourcir (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une déclaration qui confirme la rumeur, mais qui ne permet pas de trancher sur l'avenir du joueur.Ouest-France, 19/07/2021
Le lieu reste à déterminer puis à trancher avec les associations.Ouest-France, 05/03/2014
Un tribunal ne peut trancher qu'en possession des deux argumentations.Capital, 30/06/2020, « Heures supplémentaires non payées : qui doit prouver qu'elles ont… »
Le jeune homme essayait vainement de les trancher par un mot plein d'autorité, par une affirmation hardie, comme il en avait facilement aux lèvres.Daniel Lesueur (1854-1921)
Corrélativement le père aurait pour mission principale de trancher le lien avec l'enfant, que la mère voudrait toujours empêcher d'exister.Mouvements, 2004, Monique Schneider (Cairn.info)
Elle aurait parfaitement pu tout aussi bien trancher le cas du préjudice dépendant.Revue Internationale de Droit Economique, 2007, Med Rezzouk (Cairn.info)
Il serait donc bon d'avoir quelqu'un qui puisse trancher les conflits qui vont se poser, et qui se posent d'ailleurs déjà.Europarl
En matière de droit du travail, les tribunaux n'ont pas toujours à trancher un litige entre un salarié et un employeur.Capital, 15/05/2015, « Un accord collectif peut-il octroyer des avantages différents aux salariés… »
Pour vous faire respecter, il faut savoir trancher, ne pas rester paralysé par la perspective d'avoir à prendre une décision.Capital, 14/01/2011, « Pour vous faire respecter au travail, adoptez la bonne attitude »
Si l'on sait dans les grandes lignes à quoi devrait ressembler le futur régime universel, beaucoup de points restent à trancher, voire même à déminer.Capital, 03/12/2019, « Réforme des retraites : ce qui est déjà tranché, ce… »
D'autre part, ils n'ont pas la possibilité de trancher, par le moyen d'un vote, entre différents scénarios institutionnels possibles.Dossiers du CRISP, 2012, Etienne Arcq, Vincent de Coorebyter, Cédric Istasse (Cairn.info)
Donc, en admettant même qu'on parvint à identifier un texte qui prévale réellement sur un autre, encore faudrait-il trancher entre les interprétations opposées qu'il suscite.Les Cahiers de la Justice, 2010, François Ost (Cairn.info)
Dans ce cadre, le don donne le pouvoir de faire trancher l'avenir par l'autre, mais d'une façon particulière.Revue du Mauss, 2002, Alexandre Poinas (Cairn.info)
D'ailleurs, je comptais sur l'avenir pour trancher cette grave question.Jules Verne (1828-1905)
A vous de trancher, par conséquent, en sachant que l'existence d'une assurance, même injustifiée sur le plan financier, peut au moins vous tranquilliser.Capital, 02/07/2014, « Assurance santé : examinez en priorité les couvertures optique, dentaire… »
Pour ces trois options, vous n'êtes pas obligés de trancher dès maintenant.Capital, 11/04/2018, « Déclaration d'impôt : vous pouvez connaître dès maintenant votre taux… »
Avant de travailler l'osier, il va encore falloir trancher les brins pendant une dizaine de jours ou les étuver à 80° pendant deux heures.Ouest-France, 11/03/2019
Je suis de ceux qui savent trancher et surmonter les difficultés.Jean de la Brète (1858-1945)
Chaque jour qui passe oblige les uns et les autres à trancher plus nettement leurs choix.Lignes, 2011, Charif Rifaï (Cairn.info)
Autre débat à trancher : faut-il imposer un droit d'entrée ?Géo, 10/09/2020, « Venise parviendra-t-elle à tirer les leçons de la pandémie ? »
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRENCHER » v. act. & n.

Coupper, separer en deux avec un fer trenchant. Voilà un couteau qui trenche comme un rasoir. En France on trenche la teste aux Gentilshommes qu'on execute avec un coutelas. Ce mot vient du Latin truncare. Nicod.
 
TRENCHER, en termes de Medecine signifie aussi, Donner des trenchées, des douleurs de ventre, des coliques. On met de l'anis dans les medecines comme le correctif du sené, pour empescher qu'il ne trenche.
 
TRENCHER, signifie aussi, Decider, parler franchement, ou avec autorité. Ce Juge, quand il opine, n'est point chancelant, il va droit au noeud de l'affaire, il trenche la difficulté. Voilà une raison demonstrative, qui trenche net. Ce Ministre s'est declaré sur cette affaire, il trenche le mot, que le Roy le vouloit ainsi.
 
TRENCHER, signifie encore, Abreger. Pour trencher court, c'est à dire, En un mot, pour conclusion. On dit aussi d'un médisant, qu'il trenche & qu'il couppe, pour dire, qu'il parle hardiment des defauts d'autruy.
 
TRENCHER, en termes de Peinture signifie, Passer d'une couleur vive à une autre couleur vive sans aucune nuance, ni adoucissement. Toutes les couleurs qui trenchent ne sont point agreables à la veuë. En Escriture on appelle un e trenché, un e en cette figure &. qui est l'abbreviation de la conjonction Et, dont on se sert particulierement pour marquer les & cetera. Dans l'Imprimerie ancienne on trenchoit les e feminins, pour monstrer qu'ils souffroient l'elision, qu'on ne les devoit pas prononcer. En Arithmetique on trenche aussi les chiffres, & sur tout dans la division, pour distinguer les nombres desjà soustraits & divisez de ceux qui ne le sont pas encore.
 
TRENCHER, se dit encore ironiquement des fanfarons, de ceux qui affectent de paroistre plus qu'ils ne sont. Il trenche du grand Seigneur, pour dire, Il fait le grand Seigneur. Il trenche de l'habile homme.
 
On dit proverbialement, qu'un homme est un couteau de tripiere, qui trenche des deux costez, lors qu'il soustient les deux propositions contraires, lors qu'il est de tous les partis, lors qu'il louë, ou qu'il blasme la même personne, selon les occasions differentes.
 
TRENCHÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
En termes de Blason, on dit qu'un Escu est trenché, lors qu'il est divisé en deux diagonalement, & que la division vient de l'angle dextre du chef à l'angle senestre de la pointe. Quand il est divisé au contraire, on l'appelle taillé. On appelle trenché crenelé, quand la division du trenché est faite par creneaux. Trenché endenté, est lors qu'au lieu que le trenché simplement ne se figure que par un filet qui se tire en bande, le trenché endenté est quand les deux parties de l'Escu entrent l'une dans l'autre, ainsi qu'avec les dents. Trenché retrenché, se dit de ce qui est trenché, puis taillé & retrenché ; & trenché taillé, quand sur le trenché il y a une petite taille ou entaille au coeur de l'Escu.
Drôles d'expressions Être dans le coaltar Être dans le coaltar

La personne qui, mal réveillée, tente d’expliquer son état d’hébétude, emploie bien souvent des images aériennes et légères : je suis dans le...

Alain Rey 25/01/2022