émousser

 

définitions

émousser ​​​ verbe transitif

Rendre moins coupant, moins aigu.
littéraire Rendre moins vif, moins pénétrant, moins incisif. ➙ affaiblir, amortir. —  pronominal Son chagrin s'est émoussé avec le temps.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'émousse

tu émousses

il émousse / elle émousse

nous émoussons

vous émoussez

ils émoussent / elles émoussent

imparfait

j'émoussais

tu émoussais

il émoussait / elle émoussait

nous émoussions

vous émoussiez

ils émoussaient / elles émoussaient

passé simple

j'émoussai

tu émoussas

il émoussa / elle émoussa

nous émoussâmes

vous émoussâtes

ils émoussèrent / elles émoussèrent

futur simple

j'émousserai

tu émousseras

il émoussera / elle émoussera

nous émousserons

vous émousserez

ils émousseront / elles émousseront

 

synonymes

s'émousser verbe pronominal

s'affaiblir, s'atténuer, perdre de sa force, perdre de sa vigueur

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il sentait peu à peu s'émousser chez lui le plus noble instinct de la jeunesse, le désintéressement, et prévaloir le plus funeste des mobiles, la spéculation.Louis Reybaud (1799-1879)
Il entendit un bruit de marteaux s'émousser comme sur des draperies.Camille Lemonnier (1844-1913)
Maintenant, c'est un val désert où la charrue paresseuse du cultivateur gascon semble avoir peur d'émousser son fer contre le marbre des colonnes enfouies.Paul Féval (1816-1887)
Elles en ont hâté l'éclosion ; loin de l'émousser, elles l'ont affiné, sensibilisé, jusqu'à lui donner la nervosité d'une corde de violon.Ernest Daudet (1837-1921)
Toutefois, lorsque la réalité de la vie reprend le dessus, la passion a tôt fait de s'émousser ; et cela coûte parfois très cher aux parents et aux enfants.Europarl
Jamais la poésie n'a plus pensé et jamais elle n'a été plus tendre : loin d'émousser le sentiment, l'effort de la réflexion le rend plus aigu.Jules Lemaître (1853-1914)
Ils veulent t'abrutir, effacer en toi par la persécution toute notion du juste et de l'injuste, émousser par d'inutiles souffrances toute généreuse énergie.George Sand (1804-1876)
Les savants sont des instruments tranchants dont il est bon d'émousser un peu la lame.George Sand (1804-1876)
Vous êtes deux anges qui, pour se souvenir de ce qui est réel en votre amour, aviez soif, déjà, de l'apaiser, de l'émousser, d'en épuiser les délices !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Il soulève d'abord une objection que j'essayerai de vous rendre sans l'émousser.Charles Secrétan (1815-1895)
Pour ne pas émousser ma première impression, au lieu d'aller la voir s'habiller, lorsque je fus prête, je descendis dans le salon.Eugène Sue (1804-1857)
Il prétendait leur enseigner à émousser les angles d'un carré et à faire des bataillons à centre vide.Victor Hugo (1802-1885)
Elles étaient bonnes, et leurs soins parvinrent à émousser la pointe trop aiguë du malheur qui frappait une mère...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Ainsi les corps pour se joindre ne faisoient que s'effleurer ; ils s'approchoient sans pression, tout y étoit presque aérien ; les sensations les plus délicates se perpétuoient sans émousser les organes.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Crois-tu, mon ami, que l'amertume d'une telle pensée ne soit pas faite pour émousser les dents, engourdir les mains et ôter l'appétit ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
La chute de son père ne put lui en apprendre aucun, ni émousser la passion du jeu et des plaisirs.Albert Cim (1845-1924)
Mais c'est que les autres ont eu beau se frotter contre vous, ils n'ont jamais pu émousser votre aspérité naturelle.Denis Diderot (1713-1784)
Nous savons aussi qu'un ralentissement économique pourrait émousser la volonté d'entreprendre des réformes économiques et sociales.Europarl
A onze heures moins dix seulement, je quittai cette contemplation véhémente des écumes venant émousser d'argent les plus basses pierres des piles.Armand Silvestre (1837-1901)
Était-ce que le sens de l'ouïe venait de s'émousser chez le mourant, mais il ne fit pas attention à ce second cri.Eugène Chavette (1827-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESMOUSSER » v. act.

Reboucher, rabattre la pointe, le taillant d'un instrument, d'une arme pointuë ou trenchante. Il ne faut rien pour esmousser une lancette, un bistouri, pour les rendre mousses. Quand on frappe sur quelque chose de trop dur, les ferrements s'esmoussent, se rebouchent. L'acier de Damas est si dur, qu'il couppe le fer sans s'esmousser. Les ciseaux ou autres outils des Sculpteurs s'esmoussent en travaillant le porphire.
 
On dit en termes de Guerre, Esmousser les angles d'un bataillon, lors qu'on en retranche les quatre encogneures, & qu'on change le bataillon quarré en un octogone : ce qui donne moyen de presenter les piques, ou de faire feu de tous costez. Ces évolutions militaires estoient fort communes chez les Anciens, mais elles ne sont plus gueres pratiquées.
 
ESMOUSSER, se dit aussi figurément en Morale. La grande necessité, l'affliction esmousse l'esprit. L'oisiveté, les delices esmoussent le courage.
 
ESMOUSSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Le Top 10 des mots du vin Le Top 10 des mots du vin

Le mois de septembre est celui de la rentrée scolaire (quand les conditions sanitaires le permettent !) mais aussi celui des vendanges. À cette occasion, nous avons envie de vous parler vin.

Édouard Trouillez 27/09/2020