amortir

 

définitions

amortir ​​​ verbe transitif

Rendre moins violent, atténuer l'effet de. ➙ affaiblir. Des buissons ont amorti sa chute. —  au participe passé Bruit de pas amorti par la neige. —  au figuré Atténuer.
Éteindre (une dette) par remboursement. Amortir un emprunt.
Reconstituer peu à peu le capital employé à l'achat d'un bien grâce aux bénéfices tirés de ce bien.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'amortis

tu amortis

il amortit / elle amortit

nous amortissons

vous amortissez

ils amortissent / elles amortissent

imparfait

j'amortissais

tu amortissais

il amortissait / elle amortissait

nous amortissions

vous amortissiez

ils amortissaient / elles amortissaient

passé simple

j'amortis

tu amortis

il amortit / elle amortit

nous amortîmes

vous amortîtes

ils amortirent / elles amortirent

futur simple

j'amortirai

tu amortiras

il amortira / elle amortira

nous amortirons

vous amortirez

ils amortiront / elles amortiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La seconde utilité de l'étoffe est d'amortir et de rendre indistincts les bruits occasionnés par les mouvements de la personne enfermée.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Toutefois, je doute que l’objectif sous-jacent du rapport - à savoir amortir l’impact social des restructurations - puisse réellement être atteint.Europarl
Le partenariat oriental était tout simplement trop jeune pour pouvoir amortir les effets négatifs de la crise financière et économique.Europarl
Quand un succès est trop éclatant pour qu'on puisse l'amortir, on procède par le moyen contraire.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Parallèlement, comment demander aux anciens monopoles d'assumer aujourd'hui une complète concurrence quand ils doivent continuer à amortir de lourds investissements, qui sont le produit de choix politiques d'hier ?Europarl
Cependant il n'est pas moins vrai que, sans le concours des douanes pour amortir l'action de la rivalité extérieure, ses progrès sont sans exemple dans l'histoire des pays manufacturiers.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Remarquez aussi que la maison a été d'abord recouverte d'une couche de sable et de terre, qui a pu amortir le choc des blocs précipités du haut de la banquise.Jules Verne (1828-1905)
Nous ne pouvons pas savoir si le consommateur verra sa facture baisser, ou si au contraire les prix grimperont en flèche pour amortir les énormes investissements réalisés.Europarl
Je crois que cette plus grande souplesse sera un élément important pour amortir l'effet négatif, en termes d'emploi, d'éventuels chocs asymétriques dans le futur.Europarl
La nette amélioration des soldes budgétaires a créé une marge qui permet d'amortir l'impact de la légère accentuation des déficits budgétaires qui a suivi le ralentissement mondial.Europarl
S'il n'est pas indigne de vous constituer son juge et d'amortir un peu le coup que je reçois, je me prêterai aux accommodements que vous voudrez bien prescrire.Mademoiselle Mars (1779-1847)
Elle imagina en outre de tendre une paire de draps sur les fils de laiton du plafond, en manière de stores, afin d'amortir le soleil.Émile Zola (1840-1902)
Il ressentit tout d'un coup cet immense malheur, et crut nécessaire, charitable d'amortir cette mortelle blessure.Honoré de Balzac (1799-1850)
Un péage ne peut pas non plus être simplement un moyen d’amortir l’infrastructure routière.Europarl
La deuxième chose, c'est de contrôler les équipements de stockage du gaz, pour, tout en étant facilement capable d'amortir l'approvisionnement, ne pas avoir de difficultés pour fournir le gaz.Europarl
C'est pourquoi je ne suis pas convaincu que le prélèvement d'une taxe sur les transactions financières proportionnelle au volume de celles-ci aurait d'autres effets que d'amortir ces énormes vagues spéculatives.Europarl
Attache la serviette avec une épingle, pour qu'elle tienne, et demain nous tâcherons de trouver quelque chose pour amortir les coups de cette méchante cousine.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Il n'y avait pas là de portières épaisses et de pièces en enfilades pour amortir les voix.Oscar Méténier (1859-1913)
Sept années d'absence (c'est le terme ordinaire des émigrations) suffisent bien pour amortir nos vieux ressentimens, quand, d'ailleurs, nous voyons notre patrie se donner elle-même au diable.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Chacun des matelots prit en main un espar et, au moment où le vaisseau arrivait à bâbord, nous parvînmes à amortir le choc.Bénédict-Henry Révoil (1816-1882)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AMORTIR » v. act.

Consentir par un Seigneur Souverain que des gens de main morte possedent des fiefs moyennant le desdommagement des advantages qu'il en tireroit s'ils demeuroient dans le commerce. Il n'y a que le Roy qui puisse amortir des fiefs. les fiefs amortis ne doivent plus rien au Roy.
 
AMORTIR, signifie aussi, Esteindre, racheter une rente, une pension, une dette. On fait souvent revivre des rentes qui ont été amorties ou rachetées. cet homme a amorti plusieurs dettes des deniers dotaux de sa femme. il est permis d'amortir à prix d'argent une pension sur un Benefice, parce que c'est une chose temporelle.
 
AMORTIR, signifie aussi, Esteindre une chose allumée, affoiblir, rabatre la violence d'une chose ; & se dit souvent avec le pronom personnel. Cet incendie a été grand, mais il s'amortit. l'ardeur de la fievre s'amortit par la saignée. la natte d'un jeu de paume amortit le coup de la balle, empêche sa reflexion. le mouvement le plus violent diminuë toûjours, & enfin s'amortit tout à fait. on garnit un sautereau d'espinette d'un morceau d'estoffe pour amortir soudain le son de la corde.
 
AMORTIR, se dit figurément en Morale. L'âge amortit les plus violentes passions, amortit l'ardeur de la jeunesse. son amour s'est fort amortie, pour dire, s'est fort ralentie. ce Ministre a sagement amorti, appaisé la sedition.
 
AMORTI, IE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020