Email catcher

user

définitions

s'user ​​​ verbe pronominal

Se détériorer à l'usage. Tissu qui s'use vite.
au figuré S'affaiblir, être diminué avec le temps. ➙ s'émousser.
(personnes) Perdre sa force, sa santé. Elle s'est usée au travail. ➙ se fatiguer, s'épuiser, se tuer.

user ​​​ verbe

verbe transitif indirect User de.
(complément : chose abstraite) Avoir recours à (qqch.), mettre en œuvre. ➙ se servir, utiliser ; usage. User d'un droit, d'un stratagème. User et abuser de qqch.
vieux ou littéraire En user avec qqn : agir, se conduire d'une certaine manière. ➙ se comporter.
verbe transitif direct
Détruire par la consommation. ➙ consommer. User de l'essence.
Modifier (qqch.) progressivement en enlevant certaines de ses parties, en altérant son aspect, par un usage prolongé. ➙ abîmer, élimer ; usure. User sa semelle. User ses vêtements jusqu'à la corde*.
Altérer ou entamer (qqch.). au participe passé Terrains usés par l'érosion.
Diminuer, affaiblir (une sensation, la force de qqn) par une action lente, progressive. User ses forces, sa santé. S'user les yeux, la vue. ➙ abîmer.
(sujet : chose) Diminuer ou supprimer les forces de (qqn). ➙ épuiser. Les épreuves l'ont usé.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'use

tu uses

il use / elle use

nous usons

vous usez

ils usent / elles usent

imparfait

j'usais

tu usais

il usait / elle usait

nous usions

vous usiez

ils usaient / elles usaient

passé simple

j'usai

tu usas

il usa / elle usa

nous usâmes

vous usâtes

ils usèrent / elles usèrent

futur simple

j'userai

tu useras

il usera / elle usera

nous userons

vous userez

ils useront / elles useront

synonymes

s'user verbe pronominal

se fatiguer, s'épuiser, perdre ses forces

faiblir, chanceler, mollir, perdre ses forces, se relâcher, vaciller

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les dépenses que l'emprunteur accomplit pour user normalement du bien ne peuvent pas être récupérées auprès du propriétaire.Capital, 13/08/2019, « Prêt à usage (commodat) : définition et fonctionnement »
Donc de l'intime au sens de l'usage privé : un manuel de survie pour savoir comment bien user des semblants du monde sensible ou social.Études, 2010, Pierre Zaoui (Cairn.info)
Donc, user de ses vertus, c'est produire des actes tenus pour vertueux mais tout en étant intérieurement libre de faire des actes contraires.Sens-Dessous, 2016, Adrien Louis (Cairn.info)
Condamnées à la transgression, elles sont contraintes de s'user à donner constamment les preuves de ce qu'elles sont les meilleures.Courrier hebdomadaire du CRISP, 1998, Bérengère Marques-Pereira (Cairn.info)
Tant que je serai libre, je suis sûr de vivre, n'ayant pas le courage de ne point user de mon secret.Jules Lermina (1839-1915)
Ce qui lui permet cela, c'est d'user de certaines stratégies de présentation de l'histoire.L'Autre, 2016, Christian Lachal (Cairn.info)
Une force de caractère dont il a dû user pour faire bouger les lignes.Ouest-France, Bastien BOCQUEL, 12/02/2020
L'animal préfère user de ses grands yeux sombres et vivre la nuit.Ouest-France, Magalie LETISSIER, 16/08/2021
Il vaut donc mieux user d'indulgence et rester à son côté pour veiller !Louise d'Alq (1840-1910)
Le service de santé des pompiers a donc dû user de pédagogie.Ouest-France, 29/06/2021
Il n'a jamais voulu user d'une voiture électrique pour se déplacer entre les coups.Ouest-France, 30/11/2020
Mais, dans la pratique, bien peu vont pouvoir user de cette liberté.Capital, 05/05/2009, « Universités : les vraies raisons du blocage »
Pour le trouver, il va falloir user de la pellicule et rendre service à la communauté.Ouest-France, Marion BARGIACCHI, 17/09/2021
On a su les user, et pour finir trouver des solutions.Ouest-France, 20/05/2021
Ce qui m'afflige c'est de ne pas pouvoir user ses jambes au lieu des miennes.Paul Féval (1816-1887)
Cela a eu pour conséquence de les user beaucoup plus rapidement.Capital, 15/05/2017, « La cyberattaque qui détruirait une entreprise n’est plus un mythe »
Elle cherche aussi et surtout à déterminer s'ils peuvent en user de manière totalement libre.Revue Française de Droit Constitutionnel, 2009, Bernadette Duarte (Cairn.info)
J’espère qu’il s’engagera à user de moyens pacifiques.Europarl
L'usus qui est le droit d'user du bien immobilier (occuper le bien ou le mettre en location).Capital, 13/11/2019, « Usufruit et taxe foncière »
Devant s'adapter à des exigences parfois très différentes, ils éprouveront davantage de difficultés à user stratégiquement des dispositifs en vigueur.Revue française de science politique, 2018, Cyril Benoît (Cairn.info)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « USER » v. act.

Détruire, consommer, soit insensiblement, soit tout à coup. On use bien des provisions dans cette Communauté. Il a bien usé des souliers à solliciter ce procés. Une forge use bien du charbon, en consomme beaucoup. Ce n'est plus la mode d'user ses habits, ses meubles, mais d'en changer. Le temps use toutes choses, les consomme insensiblement. Une meule de Coutelier use le fer qu'elle aiguise, & s'use en même temps. Pour faire des lunettes, pour polir le verre & l'acier, il faut l'user insensiblement avec le grais, l'emeril. Il y a des pierres si dures, qu'on ne les peut tailler, il les faut user avec la meule.
 
USER, en ce sens se dit en choses morales. C'est un homme qui a usé sa jeunesse au service des Grands, & s'il n'a rien fait. Ce Predicateur a usé ses poulmons à declamer contre les vices, ses yeux à force de lire. Cette femme a usé trois maris, a été trois fois veuve. L'amitié s'use. Le vin, les femmes, la desbauche, les fatigues usent un homme, usent l'esprit, aussi-bien que le corps.
 
USER, signifie aussi, Avaler, digerer. Ce malade ne peut plus user que des bouillons. Il n'est pas en estat de communier, il ne pourroit pas user l'hostie.
 
En ce sens on dit en Medecine, user de regime, pour dire, se conserver le corps, ne faire point de débauches, ne manger rien de nuisible, user de viandes legeres. Il n'use pas de remedes. Il faut user sobrement de la saignée.
 
USER, se dit aussi en Morale, des manieres de vivre, de se comporter avec les autres. Comment en usez-vous avec cet ami ? luy donnez-vous de l'argent, ou des presents pour son travail ? C'est un homme qui en use fort bien, qui m'oblige gratuitement. Il en a usé en honneste homme, il m'a payé grassement. C'est un ingrat qui en a fort mal usé avec moy. On n'en use pas de la sorte entre gens d'honneur. Ce fanfaron en use fort cavalierement avec les Dames ; il en use familierement avec tout le monde. Parmi les Indiens Sauvages on n'use point de ceremonie, on se met à une table sans y connoistre personne.
 
USER, signifie aussi, Mettre à profit, mesnager, se servir. Quand un Chrestien use bien des graces que Dieu luy fait, cela luy en attire de nouvelles. Ce Ministre use bien de sa fortune, il la sçait bien mesnager, il en fait part aux honnestes gens. C'est user bien de ses richesses, que de faire une despense honneste & raisonnable, en faire part aux pauvres. Chacun veut user de son droit. Il ne faut pas user de force pour se mettre en possession de ses biens.
 
USER, se dit aussi des paroles. Il ne faut pas user de paroles deshonnestes devant les Dames ; user d'equivoque dans les affaires ; user de vieux mots dans l'eloquence ; user de raillerie dans les choses saintes.
 
USER. s. m. Alteration qui se fait des choses par l'usage. Il y a des draps qui sont plus beaux à l'user, qui s'embellissent, quand on les a portez quelque temps. Les Marchands disent en vendant leurs marchandises, C'est un si bon user, qu'on n'en voit point la fin.
 
USER, se dit proverbialement en ces phrases. Il en use comme des choux de son jardin, pour dire, comme si cela luy appartenoit. Chacun en use comme il luy plaist, pour dire, en fait à sa fantaisie.
 
USÉ, ÉE. part. pass. & adj. Habit usé, est un habit qui ne vaut plus rien. Un homme usé, c'est un homme qui est foible, impuissant, qui n'a plus de force. Un cheval usé, est celuy dont les jambes ne valent plus rien. Une poitrine, un estomac usé, qui ne peut plus parler, digerer. Une pensée, une invention usée, se dit de celles qui sont communes, que tout le monde sçait. Une passion usée, c'est une passion languissante.
Drôles d'expressions C'est de la daube C'est de la daube

D'où vient la mauvaise réputation de ce plat de viande cuit à l’étouffée ?

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 26/01/2022