Email catcher

s'empiffrer

définitions

s'empiffrer ​​​ verbe pronominal

Manger gloutonnement. ➙ se bourrer, se gaver.

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je m'empiffre

tu t'empiffres

il s'empiffre / elle s'empiffre

nous nous empiffrons

vous vous empiffrez

ils s'empiffrent / elles s'empiffrent

imparfait

je m'empiffrais

tu t'empiffrais

il s'empiffrait / elle s'empiffrait

nous nous empiffrions

vous vous empiffriez

ils s'empiffraient / elles s'empiffraient

passé simple

je m'empiffrai

tu t'empiffras

il s'empiffra / elle s'empiffra

nous nous empiffrâmes

vous vous empiffrâtes

ils s'empiffrèrent / elles s'empiffrèrent

futur simple

je m'empiffrerai

tu t'empiffreras

il s'empiffrera / elle s'empiffrera

nous nous empiffrerons

vous vous empiffrerez

ils s'empiffreront / elles s'empiffreront

synonymes

empiffrer s' verbe pronominal

[sans complément] manger, faire bombance, manger comme quatre, se rassasier, se repaître, bouffer comme un chancre (familier), gueuletonner (familier), se lester (familier), s'en mettre jusque-là (familier), se remplir la panse (familier), boustifailler (populaire), s'en mettre plein la lampe (populaire), s'en mettre plein la tirelire (populaire, vieilli), s'en mettre plein le buffet (populaire, vieilli), s'en mettre plein le cornet (populaire, vieilli)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
René s'empiffrait alors avec les domestiques.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais ils sont gros et bêtes, né pensent qu'à s'empiffrer et sont très ennuyeux, disait le coq de girouette.Hans Christian Andersen (1805-1875)
À l'heure où nous écrivons ces lignes, nous les imaginons s'empiffrer de ciflorettes, cirafines, rubis des jardins, les doigts recouverts de crème pâtissière.Ouest-France, Jean-François MARTIN, 25/05/2021
Sans doute il se faisait cette réflexion que jamais plus il n'aurait une si bonne occasion, et il s'empiffrait tant qu'il pouvait, et buvait de même.Eugène Le Roy (1836-1907)
Dès minuit, on s'était empiffré de charcuterie et de vin au litre.Émile Zola (1840-1902)
En fait, c'est peut-être juste qu'il a tenu sa résolution 2019 : faire du sport et manger cinq fruits et légumes par jour au lieu de s'empiffrer de chocolats.Ouest-France, 21/12/2019
Naturellement, ça empêchait les gens de monter ; et ils bâfraient seuls, ils se dépêchaient de s'empiffrer, sans lâcher un mot tout haut.Émile Zola (1840-1902)
Sur les tapis et les canapés, les enfants s'empiffrent d'histoires lues par les parents ou les animateurs de la journée.Ouest-France, 18/12/2017
Vlamodder ne gardait aucun ménagement, mangeait du prêtre à tout propos, s'empiffrait d'« ultramontains » au point d'en devenir apoplectique.Georges Eekhoud (1854-1927)
Et c'est toujours après déjeuner ou après dîner, quand il s'est empiffré de nourriture, qu'il...Georges Darien (1862-1921)
Attention, l'état de conscience est important : savourer au lieu de s'empiffrer.Ouest-France, 24/12/2015
Pour neuf lecteurs sur dix, un roman est un plat dont ils s'empiffrent et dont ils veulent avoir par-dessus les oreilles.Anatole France (1844-1924)
Pourtant ces gens mangeaient ; les robustes infirmières s'étaient même installées dans la cuisine et s'y empiffraient de victuailles.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Si on va jusqu'à s'empiffrer et s'enivrer, on est dans l'excès !Ouest-France, 24/12/2015
Partir du postulat de la grosse qui s'empiffre et qui est rejetée de tout le monde, c'est caricatural, et cette série est vraiment très caricaturale, elle n'a rien de psychologique.Ouest-France, Pierre MACHADO, 07/10/2018
Il s'empiffre de solide et de liquide aux dépens des malheureux qui ménagent avec une douloureuse parcimonie les dernières bribes de leur approvisionnement.Louis Boussenard (1847-1910)
Épouvantail, drapeau, cerf-volant imitant un prédateur : rien n'y fait, le volatile s'empiffre dans ce vaste garde-manger à ciel ouvert.Ouest-France, Olivier BERREZAI, 23/06/2020
Au fond du trou, beaucoup ont intellectualisé, glosé sur la lutte des classes, en haut on s'empiffre, en bas on crève de faim, etc.Ouest-France, Elena GARCIA, Jean-Marc PINSON, 31/07/2020
Une bonne excuse valable pour s'empiffrer du tant apprécié mollusque.Ouest-France, 14/08/2017
Napoléon s'y résigna, heureux de la voir s'empiffrer à son aise.Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPIFFRER » v. act.

S'engraisser demesurément à force de boire & de manger. Il ne se dit qu'avec le pronom personnel. Ce goinfre s'est bien empiffré depuis quelque temps. Cette femme a gasté sa taille, & s'est empiffrée par la bonne chere. Les enfans s'empiffrent de pain & de beurre.
Drôles d'expressions Être comme un coq en pâte Être comme un coq en pâte

Le roi de la basse-cour n’est pas devenu le totem des Français par hasard.

Marcelle Ratafia et Yves Camdeborde 21/12/2021