emplir

 

définitions

emplir ​​​ verbe transitif

littéraire Rendre plein. ➙ remplir (plus courant).
au figuré Cette pensée l'emplit d'amertume.
Occuper par soi-même (un espace vide). La foule emplissait les rues.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'emplis

tu emplis

il emplit / elle emplit

nous emplissons

vous emplissez

ils emplissent / elles emplissent

imparfait

j'emplissais

tu emplissais

il emplissait / elle emplissait

nous emplissions

vous emplissiez

ils emplissaient / elles emplissaient

passé simple

j'emplis

tu emplis

il emplit / elle emplit

nous emplîmes

vous emplîtes

ils emplirent / elles emplirent

futur simple

j'emplirai

tu empliras

il emplira / elle emplira

nous emplirons

vous emplirez

ils empliront / elles empliront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les mains se mirent à battre, les pieds à trépigner, les bouches à s'emplir, puis à se vider de aohs !Jules Verne (1828-1905)
L'homme n'est pas seulement sur la terre pour amasser de l'argent et pour s'emplir le ventre....Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
J'enlève mon pardessus avant de dire bonjour, et je m'arrête un instant afin de m'emplir le nez des odeurs qui viennent de la cuisine.Jules Renard (1864-1910)
Si elle ne pouvait pas plus chavirer qu'une baille, elle pouvait, du moins, s'emplir et couler.Jules Verne (1828-1905)
Elle se donna tant de peine pour emplir encore une fois tout entier ce cœur d'où son image n'était pas sortie !Théodore de Banville (1823-1891)
Ça cassait le bras au monde, par traîtrise ; mais ça n'était seulement pas capable d'emplir une fille, tellement ça manquait de nerf !Émile Zola (1840-1902)
Enfin les craintes qu'inspirait le résultat des travaux champêtres où s'enfouit autant d'argent que de sueurs, ont disparu devant la grange pleine et les celliers prêts à s'emplir.Honoré de Balzac (1799-1850)
Elle n'avait eu d'autre roman que l'adieu en larmes fait à son ami, et cela suffisait depuis dix années pour lui emplir le cœur.Émile Zola (1840-1902)
Je vous félicite et je suis bien aise de sa beauté ; mais son âme est neuve et profonde ; elle ne demande que de s'emplir et que de vivre !Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Maintenant, on s'engouffre à la taverne, sans aller à la messe, pour s'emplir démesurément la panse.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Et ce rêve lointain, cette théorie entrevue achevait de l'emplir d'amertume, à la pensée que, désormais, il n'était plus qu'une force gaspillée et perdue.Émile Zola (1840-1902)
Ici, des intumescences qui devenaient montagnes ; là, des gouffres que devaient emplir des océans ou des mers.Jules Verne (1828-1905)
Ce fut un coup de massue qui l'écrasa dans ses dernières jouissances, au bout de ces longs débats qu'il avait réussi à emplir de sa personne.Émile Zola (1840-1902)
C'est ce que j'avais hâte de vous dire, pour emplir votre cœur de cette clarté libératrice où s'illumine le mien.Daniel Lesueur (1854-1921)
N'avaient-ils pas prouvé qu'un aigle, pesant cinq kilogrammes, aurait dû s'emplir de cinquante mètres cubes de ce fluide chaud, rien que pour se soutenir dans l'espace ?Jules Verne (1828-1905)
On fit jaser au cabaret l'écrivain public, vieux bonhomme qui ne pouvait pas emplir son estomac de vin rouge sans vider sa poche aux secrets.Victor Hugo (1802-1885)
Le coupé ne tarda donc pas à s'emplir de vapeurs, et il fallut baisser les glaces pour leur donner issue.Jules Verne (1828-1905)
Une flèche cruelle vient emplir la bouche du gouverneur, et son discours s'achève en un vomissement rouge.Judith Gautier (1845-1917)
Il en faut donc presque moitié moins pour emplir le même espace, et, pour le même volume, il est, par conséquent ; plus léger de moitié.Louis Gastine (1858-1935)
Il y a dans les mines des hommes qui mâchent du charbon pour s'emplir l'estomac et tromper la faim.Victor Hugo (1802-1885)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPLIR » v. act.

Rendre plein, faire occuper la capacité d'un vaisseau par quelque chose. Une pinte emplit cette bouteille. On emplit d'air un balon avec une seringue. Ces grosses cerises emplissent la bouche. Les goinfres emplissent leur estomac de viandes.
 
EMPLIR, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Il ne faut pas emplir l'esprit des enfans de contes vains & de chimeres. Ce Partisan a empli ses coffres du sang du peuple.
 
EMPLI, IE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020