Email catcher

farcir

Définition

Définition de farcir ​​​ verbe transitif

Remplir de farce. Farcir une volaille.
abstrait, péjoratif Remplir, garnir abondamment (de). ➙ bourrer. Farcir un texte de citations. ➙ truffer.
familier Se farcir (qqch.) : avoir, consommer. Faire (une corvée). Se farcir tout le travail. Supporter. Celui-là, il faut se le farcir !

Conjugaison

Conjugaison du verbe farcir

actif

indicatif
présent

je farcis

tu farcis

il farcit / elle farcit

nous farcissons

vous farcissez

ils farcissent / elles farcissent

imparfait

je farcissais

tu farcissais

il farcissait / elle farcissait

nous farcissions

vous farcissiez

ils farcissaient / elles farcissaient

passé simple

je farcis

tu farcis

il farcit / elle farcit

nous farcîmes

vous farcîtes

ils farcirent / elles farcirent

futur simple

je farcirai

tu farciras

il farcira / elle farcira

nous farcirons

vous farcirez

ils farciront / elles farciront

Synonymes

Synonymes de se farcir verbe pronominal

[familier] supporter, endurer, résister à, subir, digérer (familier), encaisser (familier), se faire (familier)

Exemples

Phrases avec le mot farcir

Nous n'avons pas le temps de nous farcir l'esprit d'un tas de vains mensonges qu'il faudra oublier demain.Jules Michelet (1798-1874)
En gastronomie, ils sont utilisés pour faire de la purée, de la soupe, des gratins ou des poêlées ou encore à farcir.Ouest-France, 28/01/2021
C'est autant de besogne faite pour les parodistes, qui, avec cette facilité d'imagination qui les caractérise, ne manqueront pas d'en farcir leurs rapsodies.Théophile Gautier (1811-1872)
Mais on peut farcir les trous par le calcul différentiel et tout (c'est dire : la chose étendue) devient connaissable (formalisable en équations différentielles).Multitudes, 2019, Vilém Flusser (Cairn.info)
Une méthode de conservation du poisson consistait alors à le saler, le vider puis le farcir de riz fermenté.Géo, 13/10/2020, « Comment les sushis ont conquis la planète »
Rien n'est difficile, le tout c'est de se le farcir !Le monde juif, 1968, Lucien Steinberg (Cairn.info)
Ces sandwichs frais, à farcir selon ses envies, s'emportent partout.Ouest-France, 22/07/2016
Nous allons devoir nous farcir des politiques conçues par des gens qui ne sont même plus en fonction !Europarl
Retirer les butternuts du four et les farcir avec la préparation.Ouest-France, 31/12/2016
Et les sept chevreaux roulèrent les pierres et en farcirent le ventre du loup jusqu'à ce qu'il soit plein.Imaginaire & Inconscient, 2014 (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FARCIR v. act.

Assaisonner, accommoder quelque mets avec de la farce. farcir un oison, des oeufs.
 
On dit aussi, farcir son estomac de viandes, pour dire, l'emplir de viande, comme si on le vouloit luy-même mettre à la farce.
 
FARCIR, se dit encore de plusieurs choses dont le monde est plein, qui sont éparses çà & là. Toute la terre est farcie de Juifs. toute cette ville est farcie de méchants faiseurs de vers.
 
FARCIR, se dit figurément en choses morales. Un livre, un discours est farci de Grec & de Latin, d'autoritez, de méchantes pointes, pour dire, qu'il en est plein, ou qu'il y en a plusieurs semées çà & là. Ce qui a descrié Rabelais, c'est qu'il est farci d'impietez & d'impuretez, quoy que d'ailleurs il y ait de bonnes choses. Ces deux dernieres significations se prennent toûjours en mauvaise part.
 
FARCI, IE. part. & adj. Oison farci. livre farci de Grec. Province farcie d'heretiques.
 
Tous ces mots viennent par corruption de farcimen. Menage aprés Scaliger.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Être de bon, de mauvais augure Être de bon, de mauvais augure

Quand on dit d’un signe favorable ou défavorable qu’il est de bon ou de mauvais augure, on comprend que augure est synonyme de présage. Mais on...

Alain Rey 25/10/2022