farcir

 

définitions

farcir ​​​ verbe transitif

Remplir de farce. Farcir une volaille.
abstrait, péjoratif Remplir, garnir abondamment (de). ➙ bourrer. Farcir un texte de citations. ➙ truffer.
familier Se farcir (qqch.) : avoir, consommer. —  Faire (une corvée). Se farcir tout le travail. —  Supporter. Celui-là, il faut se le farcir !
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je farcis

tu farcis

il farcit / elle farcit

nous farcissons

vous farcissez

ils farcissent / elles farcissent

imparfait

je farcissais

tu farcissais

il farcissait / elle farcissait

nous farcissions

vous farcissiez

ils farcissaient / elles farcissaient

passé simple

je farcis

tu farcis

il farcit / elle farcit

nous farcîmes

vous farcîtes

ils farcirent / elles farcirent

futur simple

je farcirai

tu farciras

il farcira / elle farcira

nous farcirons

vous farcirez

ils farciront / elles farciront

 

synonymes

se farcir verbe pronominal

[familier] supporter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle-même réfléchissait sans cesse au moyen de les rôtir, de les farcir ou de les bouillir ; ce qui était bien propre à inspirer une certaine terreur à des volailles intelligentes.Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Si l'on continue à farcir la tête de ces enfants de toutes ces fadaises, on court grand risque d'en faire des rêveurs comme leur père.Oscar Méténier (1859-1913)
Il est aisé de les farcir d'épisodes, et de les coudre ensemble avec du fil de roman, suivant le caprice ou le genie de celuy qui les invente.Antoine Furetière (1619-1688)
Avec votre permission, je m'en vais au bord de ce ruisseau m'en donner avec ce pâté et me farcir la panse pour trois jours.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Nous n'avons pas le temps de nous farcir l'esprit d'un tas de vains mensonges qu'il faudra oublier demain.Jules Michelet (1798-1874)
C'est autant de besogne faite pour les parodistes, qui, avec cette facilité d'imagination qui les caractérise, ne manqueront pas d'en farcir leurs rapsodies.Théophile Gautier (1811-1872)
Nous allons devoir nous farcir des politiques conçues par des gens qui ne sont même plus en fonction !Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FARCIR » v. act.

Assaisonner, accommoder quelque mets avec de la farce. farcir un oison, des oeufs.
 
On dit aussi, farcir son estomac de viandes, pour dire, l'emplir de viande, comme si on le vouloit luy-même mettre à la farce.
 
FARCIR, se dit encore de plusieurs choses dont le monde est plein, qui sont éparses çà & là. Toute la terre est farcie de Juifs. toute cette ville est farcie de méchants faiseurs de vers.
 
FARCIR, se dit figurément en choses morales. Un livre, un discours est farci de Grec & de Latin, d'autoritez, de méchantes pointes, pour dire, qu'il en est plein, ou qu'il y en a plusieurs semées çà & là. Ce qui a descrié Rabelais, c'est qu'il est farci d'impietez & d'impuretez, quoy que d'ailleurs il y ait de bonnes choses. Ces deux dernieres significations se prennent toûjours en mauvaise part.
 
FARCI, IE. part. & adj. Oison farci. livre farci de Grec. Province farcie d'heretiques.
 
Tous ces mots viennent par corruption de farcimen. Menage aprés Scaliger.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020