Email catcher

empoisonneur

Définition

Définition de empoisonneur ​​​ , empoisonneuse ​​​ nom

Criminel(le) qui use du poison.
vieilli Personne qui ennuie tout le monde. ➙ familier emmerdeur.

Synonymes

Synonymes de empoisonneur, empoisonneuse nom

gêneur, fâcheux, importun, casse-pied (familier), emmerdeur (familier), enquiquineur (familier), peste (familier), poison (familier), raseur (familier), casse-couilles (très familier)

Exemples

Phrases avec le mot empoisonneur

Compare ton forfait à ce dernier ; et disnous, empoisonneur de nations, le supplice que tu mérites ?Denis Diderot (1713-1784)
Vous ne donnerez pas à l'empoisonneur les riches dépouilles qu'il vient réclamer de vous, tenant de chaque main la tête d'un ami.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Après l'eau, ce fut au vin d'être la cible des empoisonneurs.TOPIQUE, 2002, T. Debord, P. Binder, J. Salomon, René Roué (Cairn.info)
Sa voix était faible comme un murmure, et cependant elle retentit comme un mugissement formidable aux oreilles des empoisonneurs.Émile Gaboriau (1832-1873)
Son empoisonneur est reparti avec tout son argent liquide, son appareil photo et sa tablette sur laquelle il avait enregistré plusieurs entretiens avec des cousins germains de ses grands-parents.Ouest-France, Tony FABRI, 04/03/2021
N'aurait-on pas le droit d'avertir la police, si le libraire persistait quand même dans son métier d'empoisonneur ?Gustave Flaubert (1821-1880)
On a d'un côté des empoisonneurs et de l'autre des ensorceleurs.Le Moyen Age, 2003, Franck Collard (Cairn.info)
Y a-t-il un empoisonneur de chats dans la commune ?Ouest-France, Pierre MOMBOISSE, 27/04/2020
L'énonciation rituelle met en présence dans ce chant, l'agresseur et l'agressé, l'empoisonneur et sa victime.Cahiers d'anthropologie sociale, 2017, Andréa-Luz Gutierrez Choquevilca (Cairn.info)
Vous êtes bien modeste ; dites plutôt un empoisonneur !Édouard Corbière (1793-1875)
Un serveur est alors intervenu pour défendre ses clientes et demander à l'empoisonneur de quitter les lieux.Ouest-France, 19/09/2020
De tels amendements réduisent la directive à des règles du jeu pour empoisonneurs et provocateurs de déluges.Europarl
Les rapports mentionnant nommément au moins quatre planteurs l'ayant sollicitée pour rechercher des empoisonneurs sur leur habitation.Clio. Femmes, Genre, Histoire, 2019, Marie Houllemare (Cairn.info)
Son pouvoir de se cacher dans ce retrait infini nous protège et à la fois nous libère de l'ennemi, des envahisseurs et des empoisonneurs.Lignes, 2020, Serge Margel (Cairn.info)
L'attitude du prétendu empoisonneur se révèle décisive dans l'évolution de la situation.Revue historique, 2015, Karine Salomé (Cairn.info)
Il représente alors le médecin comme un empoisonneur et un guérisseur sadique.Cahiers de psychologie clinique, 2020, Anna Cognet, Céline Masson (Cairn.info)
N'a-t-il pas le droit d'être un empoisonneur et un assassin ?...Paul Féval (1816-1887)
Et quelques voix pleines de rage m'apprirent qu'on pendait un empoisonneur.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Ne supportant plus d'être traités d'empoisonneurs, ces agriculteurs meurtris choisissent de se convertir à la bio pour pouvoir vivre de leur métier avec l'esprit tranquille.Paysans & société, 2021, Gil Kressmann (Cairn.info)
Mais c'était les médecins les moins nuisibles du quartier, où l'on ne manquait ni de charlatans ni d'empoisonneurs.Psychanalyse, 2011, Emmanuel Venet (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de EMPOISONNEUR, EUSE adj. & subst.

Qui empoisonne. On a fait ces derniers jours une exacte recherche & punition des empoisonneurs. En Droit une femme adultere est soupçonnée d'estre empoisonneuse.
 
EMPOISONNEUR, se dit aussi d'un mauvais Cuisinier. On a traité des gens d'empoisonneurs, pour avoir fait de mauvaises sauces. On dit aussi des empoisonneurs d'esprits, de recits, &c.
 
Ces mots viennent du primitif poison, qui vient du Latin potio, boisson.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.