empoisonneur

 

définitions

empoisonneur ​​​ , empoisonneuse ​​​ nom

Criminel(le) qui use du poison.
vieilli Personne qui ennuie tout le monde. ➙ familier emmerdeur.
 

synonymes

empoisonneur, empoisonneuse nom

gêneur, fâcheux, importun, casse-couilles (très familier), casse-pieds (familier), emmerdeur (familier), enquiquineur (familier), peste (familier), poison (familier), raseur (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Encore ne semble-t-il pas avoir renoncé à ses habitudes d'empoisonneur ; on les retrouve en deux circonstances où il essaya d'en finir avec des gens qui l'avaient offensé.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Quant à l'idée de soudoyer un empoisonneur, elle ne leur venait même pas.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Bien plus, comme on disait que c'était un empoisonneur, le roman de ces amours mal connues n'émut que médiocrement.Arsène Houssaye (1815-1896)
Il avait failli périr comme empoisonneur, pour son amour de la chimie.Jules Michelet (1798-1874)
Vous ne donnerez pas à l'empoisonneur les riches dépouilles qu'il vient réclamer de vous, tenant de chaque main la tête d'un ami.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
N'a-t-il pas le droit d'être un empoisonneur et un assassin ?...Paul Féval (1816-1887)
L'argent, empoisonneur et destructeur, devenait le ferment de toute végétation sociale, servait de terreau nécessaire aux grands travaux dont l'exécution rapprocherait les peuples et pacifierait la terre.Émile Zola (1840-1902)
Compare ton forfait à ce dernier ; et disnous, empoisonneur de nations, le supplice que tu mérites ?Denis Diderot (1713-1784)
N'aurait-on pas le droit d'avertir la police, si le libraire persistait quand même dans son métier d'empoisonneur ?Gustave Flaubert (1821-1880)
Ne me parlez pas du vin des îles, muet comme un empoisonneur.Jules Janin (1804-1874)
Il avait été, bel et bien, « empoisonneur d'âmes » ; il le reconnaissait maintenant.Jules Lemaître (1853-1914)
Aucune puissance humaine ne peut empêcher un assassin ou un empoisonneur d'arriver soit au cœur d'un prince, soit à l'estomac d'un honnête homme.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il rirait aussi demain, cet empoisonneur de bestiaux, en savourant dans les journaux le compte rendu de la séance !Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Un marchand qui vend un œuf gâté, une viande avariée, un litre de lait sophistiqué, est tout simplement traité comme un empoisonneur qu'il est.Jules Verne (1828-1905)
Puis, voyez-vous, elle a été élevée par un vieux berger, un jeteur de sorts, un empoisonneur enfin.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Vous êtes bien modeste ; dites plutôt un empoisonneur !Édouard Corbière (1793-1875)
Et quelques voix pleines de rage m'apprirent qu'on pendait un empoisonneur.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Un infernal sourire plissa les lèvres minces du terrible empoisonneur, tandis qu'il prononçait ces mots.Émile Gaboriau (1832-1873)
Pour prix de tels services, il m'a disgracié, il a confisqué mes biens, retenu ma femme, mes enfants, et payé un empoisonneur pour me faire périr.Pierre Daru (1767-1829)
Celles-ci payaient en nature l'empoisonneur ; celles-là bazardaient bijoux, mobilier, volaient les hommes pour satisfaire l'irrésistible besoin.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPOISONNEUR, EUSE » adj. & subst.

Qui empoisonne. On a fait ces derniers jours une exacte recherche & punition des empoisonneurs. En Droit une femme adultere est soupçonnée d'estre empoisonneuse.
 
EMPOISONNEUR, se dit aussi d'un mauvais Cuisinier. On a traité des gens d'empoisonneurs, pour avoir fait de mauvaises sauces. On dit aussi des empoisonneurs d'esprits, de recits, &c.
 
Ces mots viennent du primitif poison, qui vient du Latin potio, boisson.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020