Email catcher

peste

Définition

Définition de peste ​​​ nom féminin

vieux Grave épidémie.
moderne Très grave maladie infectieuse, épidémique et contagieuse causée par le bacille de Yersin (➙ pestiféré). Épidémie de peste. locution, familier Fuir, craindre qqn ou qqch. comme la peste.
Très grave maladie virale, contagieuse, frappant les animaux d'élevage. Peste bovine, porcine, aviaire.
vieux Interjection marquant l'étonnement. Peste ! Ça c'est un homme !
Femme, fille insupportable, méchante. ➙ gale.

Synonymes

Synonymes de peste nom féminin

empoisonneur, démon, gale, poison, rossard, teigne, vipère, carne (familier), chameau (familier), plaie (familier), vache (familier)

[femme] chipie (familier), virago, gribiche (Suisse, Canada), garce (familier), harpie (familier), mégère (familier)

Exemples

Phrases avec le mot peste

Épisodes qui ont pu être – ou non – au demeurant, en partie influencés et déterminés par la peste et par les réactions qu'elle pouvait provoquer.Hypothèses, 1999, Benoît Rossignol (Cairn.info)
Du reste, les récits (de la peste) ont des objectifs littéraires et scientifiques précis, servant de preuves de vertu aux propos tenus.Dix-septième siècle, 2015 (Cairn.info)
Quant aux syndicats, ils craignent comme la peste qu'on oblige leurs protégés à travailler debout du matin au soir – les conducteurs de train ne le leur pardonneraient jamais.Capital, 06/08/2014, « Pour vivre plus vieux, travaillons couchés ! »
Le corbillat quant à lui a continué, après l'épisode de la peste, d'assurer le transport de marchandises et de voyageurs jusqu'en 1812.Ça m'intéresse, 18/03/2020, « D’où les corbillards tiennent-ils leur nom ? »
Il s'agit d'une épidémie de peste pulmonaire, la forme la plus foudroyante de la maladie.Ouest-France, 10/10/2017
Quand tous les autres fuient, seul j'ai dû tenir tête à l'émeute et la peste.Romain Rolland (1866-1944)
Les paroissiens pensaient ainsi être protégés du fléau de la peste qui sévissait alors.Ouest-France, 22/07/2017
La peste porcine et la grippe aviaire sont présentes sur le territoire.Ouest-France, 15/04/2021
Le calvaire du cimetière a la particularité de porter douze bubons évoquant la peste qui a affecté le pays.Ouest-France, 24/01/2019
Une vigilance importante qui correspond, probablement, à l'épisode de peste, qui a touché le nord du département dans les années 1583-1584.Ouest-France, 11/08/2020
Dans l'ex-voto, ils sont à présent deux suppliants en ce temps de peste, le père et le fils.Essaim, 2013, Lise Maurer (Cairn.info)
Ceux-ci ont déjà décidé d'appliquer une interdiction dans la directive sur la peste porcine, malgré plusieurs possibilités de reconsidérer la nécessité d'appliquer une interdiction.Europarl
De même que pour la peste, l'auteur dresse un bilan de chaque crise, chiffrant les pertes et mesurant leurs conséquences démographiques immédiates.XVIIe siècle, 2001 (Cairn.info)
Dans ce contexte scientifique débutèrent les recherches microbiologiques sur la peste bubonique.Revue d'histoire des sciences, 2018, Matheus Alves Duarte da Silva (Cairn.info)
En effet, les zèbres sont très sensibles aux différentes maladies transmises par les taons et mouches tsé-tsé telles que la grippe ou la peste équine.Géo, 25/02/2019, « Pourquoi les zèbres ont-ils des rayures, un mystère enfin résolu… »
Il existe 3 formes de peste selon la voie d'infection : bubonique, septicémique et pulmonaire.Ouest-France, 05/10/2017
Dans un premier temps, l'auteur considère de manière globale la production imprimée portant sur la peste des années 1570.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2011 (Cairn.info)
Il meurt en 1576, de la peste ou de vieillesse.Géo, 10/08/2018, « Titien, le portraitiste des rois »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PESTE s. f.

Maladie contagieuse, & ordinairement mortelle. La peste est appellée par Galien beste sauvage, ennemie mortelle de la vie des hommes, des animaux, & même des plantes & des arbres. On l'appelle epidemie, quand la corruption vient de l'air, qui fait mourir en peu de temps & en peu de lieu une grande quantité de peuple. La peste est accompagnée de fievre, bubons, charbons, pourpre, flux de ventre, delire, frenesie, douleur mordicante d'estomach, palpitation de coeur, pesanteur de membres, & de tant d'autres accidens, qu'à peine peut-on voir deux malades qui ayent les mêmes symptomes : ce qui luy a fait donner divers noms, comme fievre pestilente, caguesangue, coqueluche, sueur Angloise, troussegaland, bosse, charbon, pourpre, &c. La peste, suivant l'opinion de Willis, est un venin qui se repand en l'air, qui s'attaquant aux esprits, au sang, au suc nerveux, & aux parties solides, les remplit de pourriture, de taches, de pustules, de bubons, & de charbons. Mr. le Duc Medecin François pour se garentir de la peste, appliquoit quatre crapaux sechez sur les aînes & sous les aisselles, qui luy servoient de vesicatoires. Le vray remede contre la peste, c'est de fuir de bonne heure, & de revenir tard. La peste, la guerre, & la famine, sont les trois fleaux de Dieu. David choisit pour son chastiment trois jours de peste. La peste fait de grandes desolations dans les pays chauds : cependant la peste est une maladie inconnuë aux Indiens ; mais ils ont d'autres maladies dangereuses & pires.
 
On dit d'une grande puanteur, qu'elle est capable de donner la peste dans une maison, que cela put comme la peste ; qu'on craint quelqu'un comme la peste.
 
PESTE, se dit aussi des maladies qui font mourir beaucoup d'hommes, ou d'animaux. Le pourpre est une espece de peste. La petite verolle est la peste des petits enfans. Le claveau est la peste des moutons. Les maux de teste & le farcin sont la peste des chevaux.
 
PESTE, se dit aussi figurément en Morale. L'heresie, le libertinage, sont des pestes qui corrompent les esprits. La flatterie est la peste des Cours.
 
On appelle dans les Colleges pestes, ceux qui sont de mauvaises moeurs, ou qui vont deceler leurs compagnons.
 
PESTE, se dit quelquefois par admiration, ou par imprecation, ou serment. La peste qu'elle est belle. Malepeste qu'il fait chaud en cette occasion. La peste soit du sot & de l'impertinent. La peste m'étouffe, si je ments.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ? « Novlangue », « orwellien » : George Orwell aurait-il pu prédire leur destin ?

Quand on évoque l’écrivain britannique George Orwell, on pense automatiquement à 1984, son roman dystopique publié en 1949 et fréquemment salué comme...

Florent Moncomble 05/03/2024
sondage de la semaine