endolori

 

définitions

endolori ​​​ , endolorie ​​​ adjectif

Envahi par une douleur diffuse. Avoir le corps tout endolori après une longue marche.
 

synonymes

endolori, endolorie adjectif

douloureux, meurtri, perclus

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Heureusement la vigueur de sa constitution prit le dessus, d'abondants vomissements le soulagèrent : il s'endormit tout brisé et tout endolori, d'un profond sommeil.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Parfois, elle se pressait la tête dans ses mains comme pour activer le travail de son cerveau endolori.Paul Mahalin (1838-1899)
Quand chez un homme le cœur est devenu trop endolori pour souffrir, ou trop altier pour supporter des avis fermes, il se détourne des amitiés viriles.Auguste Angellier (1848-1911)
La pensée d'avoir été aimée de vous sera éternellement la douceur de mon cœur endolori.Jean de la Brète (1858-1945)
Il avait traversé une dure épreuve, d'où il revenait encore endolori, mais en voie de guérison.Auguste Angellier (1848-1911)
A l'heure où le cerveau fatigué demande du repos, vous le conduisez à une orgie, et vous vous étonnez de le trouver endolori le lendemain.Émile Souvestre (1806-1854)
Endolori par les heures de cheval, les reins brisés, les cuisses en feu, les mains coupées, il douta s'il serait fâcheux d'obtenir le repos du moribond étendu contre l'herbe molle.Paul Adam (1862-1920)
A la fin, j'étais tout endolori, et mes pauvres coudes surtout, qui, avec les mains, se portaient en avant pour atténuer les chutes, étaient tout meurtris.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Ce n'est que lorsqu'il est endolori et affaibli par des peines physiques ou morales, que l'homme apprécie la femme à sa juste valeur.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Peu à peu ses membres engourdis sur le sol se déroidirent, et, chancelant, il se releva tout brisé et tout endolori.Pétrus Borel (1809-1859)
A quel moment de la journée aurait-elle eu le temps de lire un de ces dangereux livres qui éveillent l'imagination et auxquels sa pauvre mère s'était endolori l'âme ?Paul Bourget (1852-1935)
Et les deux fiancés, se tenant par la main, se prosternèrent de nouveau, cette fois avec une ombre de joie dans leur cœur endolori.Henry Gréville (1842-1902)
Marianne retira sa main ; son gant était devenu aussi brûlant que le pauvre petit front endolori ; elle l'appuya sur le marbre de la table pour retrouver la fraîcheur.Henry Gréville (1842-1902)
Et sa pauvre mère ne trouvait dans son cerveau endolori aucun moyen pour l'arracher au sort, aux bras qui le menaçaient !...Paul Mahalin (1838-1899)
Votre cœur est tout endolori par ce coup imprévu du sort qui rejette à jamais loin de vous une jeune fille que vous aimez.Joseph Marmette (1844-1895)
Pendant des semaines j'eus le cœur endolori, et j'avoue qu'il l'est encore un peu, quand j'y pense, après tant dannées et un heureux mariage.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Je n'étais plus un adolescent que le moindre chagrin cloue tout endolori sur les pentes molles de la jeunesse.Eugène Fromentin (1820-1876)
Enfin je le familiariserais avec le féminin dans ce qu'il a de plus endolori, de plus répugnant, direz-vous, et moi, je dis, de plus salutaire.Paul Bourget (1852-1935)
Il sursaute et ne répond que par la plainte sourde d'un malade touché à l'endroit endolori.Georges Eekhoud (1854-1927)
Ses larmes coulaient encore, et sous son front endolori les idées se pressaient amères et confuses.Lucien Biart (1828-1897)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions Pendre la crémaillère Pendre la crémaillère

Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.

Alain Rey 16/02/2020