meurtrir

 

définitions

meurtrir ​​​ verbe transitif

Blesser, serrer, heurter au point de laisser une marque sur la peau. ➙ contusionner. Elle lui serrait le poignet à le meurtrir.
Endommager (un fruit, un légume).
au figuré, littéraire Blesser. —  au participe passé Avoir le cœur meurtri.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je meurtris

tu meurtris

il meurtrit / elle meurtrit

nous meurtrissons

vous meurtrissez

ils meurtrissent / elles meurtrissent

imparfait

je meurtrissais

tu meurtrissais

il meurtrissait / elle meurtrissait

nous meurtrissions

vous meurtrissiez

ils meurtrissaient / elles meurtrissaient

passé simple

je meurtris

tu meurtris

il meurtrit / elle meurtrit

nous meurtrîmes

vous meurtrîtes

ils meurtrirent / elles meurtrirent

futur simple

je meurtrirai

tu meurtriras

il meurtrira / elle meurtrira

nous meurtrirons

vous meurtrirez

ils meurtriront / elles meurtriront

 

synonymes

meurtri, meurtrie adjectif

marqué, endommagé, en compote, en marmelade, [fruit] talé

meurtrir verbe transitif

contusionner, écraser, endolorir, macher (région.), mettre en compote (familier)

taler, endommager, cotir (vieux)

blesser, peiner, navrer (littéraire), faire des bleus à l'âme de

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Du pied elle éloignait la corde de la muraille pour ne pas se meurtrir les bras aux aspérités de la pierre.Victor Tissot (1845-1917)
C'était cela qu'il voulait meurtrir à son tour.Michel Zévaco (1860-1918)
Leur serait-il plus difficile de voter, l'un pour les radicaux, l'autre pour les conservateurs, sans se meurtrir ou s'invectiver ?Charles Turgeon (1855-1934)
Ce qui n'existe pas peut-il meurtrir ce qui est ou annoncer ce qui sera ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Une grande douleur vient de me meurtrir et je crois que l'épreuve m'a rendu meilleur.Albert Delpit (1849-1893)
Ils ne se firent d'autre mal que de se meurtrir un peu les genoux et les mains.Judith Gautier (1845-1917)
Jamais elle n'avait eu tant envie de l'insulter, de le meurtrir, ni tant de frayeur de le perdre.Daniel Lesueur (1854-1921)
Alors il se décida à la meurtrir d'une façon ignominieuse et qui brisât son orgueil.Hugues Rebell (1867-1905)
Il ne s'est jamais fait scrupule de brutaliser notre optimisme, de meurtrir notre rêve d'idéal.Anatole France (1844-1924)
Au risque de les meurtrir, il parvint à détacher les mains de la comtesse.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les hommes ne l'avaient touché que pour le meurtrir.Victor Hugo (1802-1885)
Avoir vaincu les préjugés et l'opinion, et s'arrêter et se heurter, et se meurtrir et périr à rencontre d'un fétu de loi !Léon Gozlan (1803-1866)
Une certaine logique très souple, très implacable et très agile est au service du mal et excelle à meurtrir la vérité dans les ténèbres.Victor Hugo (1802-1885)
Quel cruel besoin de revivre le passé et de meurtrir ses plaies aux épines du souvenir !Jean Lorrain (1855-1906)
Son bras tendu, sa main grande ouverte avaient envie de frapper, de meurtrir, de broyer, d'étrangler !Guy de Maupassant (1850-1893)
Landry lui serra la main à la meurtrir, et lui dit un bruyant au revoir.M. Maryan (1847-1927)
J'avais passé ces deux jours à m'exalter et à me meurtrir le cœur tour à tour, dans les délices et les mélancolies des villes revisitées.Paul Bourget (1852-1935)
Si vous croyez que je ne souffrais pas de voir meurtrir de si parfaites beautés !Hugues Rebell (1867-1905)
Frédéric prit le poignet de la jeune fille, et le serra convulsivement jusqu'à le meurtrir.George Sand (1804-1876)
Deux enfants phénomènes, des fillettes de douze ans, sont venues séparément d'abord, ensemble pour finir, meurtrir nos oreilles par les dissonances non voulues de leurs violons mal accordés.Gabriel Montoya (1868-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MEURTRIR » v. act.

Ce mot signifioit autrefois tuer, aussi bien qu'occire, qui ne se disent plus.
 
MEURTRIR, se dit maintenant en parlant des contusions qui se font soit en tombant, soit en recevant des coups orbes de quelques instrumens qui ne tranchent point. Il est tombé sur l'escaillier, il s'est meurtri en trois endroits. On l'a bien battu, on luy a tout meurtri le corps. Ce mot vient du Latin mutilare.
 
MEURTRIR, se dit aussi des fruits qui tombent des arbres, ou qui sont trop pressez. Les fruits meurtris ne sont point de garde, se pourrissent.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020