enragé

 

définitions

enragé ​​​ , enragée ​​​ adjectif et nom

Atteint de la rage. Chien enragé. —  locution Manger de la vache* enragée.
Furieux, fou de colère.
Passionné au plus haut point. —  nom C'est une enragée de rock. ➙ fanatique.
 

synonymes

enragé, enragée adjectif

acharné, effréné, forcené

extrémiste, excessif, fanatique

furieux, furibond

fanatique, fou, passionné, fan (familier), mordu (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ça me plaît à moi, le courage, parce que j'ai été une manière de lion avant de tomber chien enragé.Paul Féval (1816-1887)
Tout en écoutant discourir ce jeune homme, je sentais percer en lui le réfractaire enragé pauvre ; mais c'était un réfractaire à la date du jour et de l'heure.Paul Bourget (1852-1935)
Mais une crise de toux lui coupa la parole, et il resta là une minute, étranglant, crachant dans son mouchoir, enragé de ne pouvoir lâcher sa colère.Émile Zola (1840-1902)
On entendait le bruit enragé des voix, on distinguait des gestes furieux, comme s'ils allaient se dévisser les bras, à force de claques.Émile Zola (1840-1902)
J'ai chanté alors un motet à ma manière, et ce bon prieur, qui se trouve être un enragé mélomane, ne savait plus quelle fête me faire.George Sand (1804-1876)
Eût-il été un loup enragé, pouvais-je, en pareille circonstance, le livrer à ceux qui le poursuivaient ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Tu sais, s'il m'est permis d'employer une expression que tu affectionnes et que as même, je crois, un peu inventée, quel enragé traditioniste je suis.Paul Arène (1843-1896)
Racine, à vingt-cinq ans, est plein d'un grand désir de gloire, et, en attendant la gloire, d'un désir enragé de succès.Jules Lemaître (1853-1914)
Le mari de ma particulière est un enragé qu'a de la fortune, établi, député, décoré, et des accointances en masse dans le gouvernement.Paul Féval (1816-1887)
C'était un venin qu'il portait à présent dans les veines et qui lui donnait des envies de mordre à la façon d'un chien enragé.Guy de Maupassant (1850-1893)
Formaliste enragé, il ne me parlait jamais qu'à la troisième personne,– au point d'en être agaçant.Jules Verne (1828-1905)
Et, parmi tout ce désordre enragé, les bêtes, effrayées, de braire, de hennir, de se cabrer.Ferdinand Fabre (1827-1898)
Derrière mon dos, la campagne fuyait, les arbres me suivaient d'un galop enragé, tournant sur eux-mêmes, tordus, jetant chacun une plainte brève, au passage.Émile Zola (1840-1902)
Il était devenu très méchant, enragé de ce qu'il ne pouvait attraper à la course et calotter les gamins qui le poursuivaient.Émile Zola (1840-1902)
Elle s'était arrêtée, devant lui, avec le besoin enragé d'une scène ; puis, le voyant immobile, elle reprit sa marche.Émile Zola (1840-1902)
Ils étaient là-dedans comme dans leur élément, et leur rêve était que ce dernier, rendu enragé, se portât un jour à des voies de fait sur quelque mouchard trop acharné.Fernand Kolney (1868-1930)
Je tremble en voyant les manœuvres de cet enragé et son ascendant incroyable sur les esprits.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Transporté de fureur, je m'élance alors sur cet enragé, qui déjà m'ajustait avec le second pistolet !...Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Le 9, le 10, la galopade continuait, un sauve-qui-peut enragé qui ne regardait même pas en arrière.Émile Zola (1840-1902)
Ils faisoient le plus enragé de ménage qu'on ait jamais fait ; ils se caressoient dix fois et se battoient autant de fois en un jour.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
Le français des régions Il drache Il drache

I'drache toudi din ch'nord ! Le mot drache, qui désigne une averse de pluie soudaine et intense, est l’un des régionalismes les plus emblématiques du français que l’on parle dans le Nord-Pas-de-Calais et en Wallonie.

27/10/2020