effréné

définitions

effréné ​​​ , effrénée ​​​ adjectif

littéraire Qui est sans retenue, sans mesure. ➙ démesuré, immodéré. Une course effrénée. Une ambition effrénée.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a quelquefois dans les familles un égoïsme effréné qui ne se fait pas scrupule de sacrifier autrui aux chances de réformes bien aléatoires d'un être indigne.Émile Chédieu de Robethon (1814-?), Delphine de Sabran Custine (1770-1826) et François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Cet homme, joueur ou plutôt spéculateur effréné, était de ces gens qui veulent tout donner au hasard et ne tout attendre que de lui.Jules Verne (1828-1905)
L'esclavagisme colonial a été aboli il y a 140 ans, mais de nouvelles formes d'esclavagisme apparaissent aujourd'hui à un rythme effréné.Europarl
Les échos de la grande joute moderne entre les devoirs solidaires et l'individualisme effréné se sont prolongés jusqu'à lui.Hector Bernier (1886-1947)
En outre, rien ne justifie la pression politique colossale et le rythme effréné de la prise de décision.Europarl
C'était un homme encore jeune, d'une grande beauté, d'une rare vigueur, de passions fougueuses, d'un orgueil effréné, d'une énergie indomptable.George Sand (1804-1876)
L'officier, abreuvé d'humiliations, croupissait dans la plus profonde misère, et ces messieurs étalaient le luxe le plus effréné.Louis-Alexandre Berthier (1753-1815) et Jean-Louis-Ébénézer Reynier (1771-1814)
Vous souvenez-vous de la singulière sensation que l'on éprouvait, quand, par hasard, on saisissait une lueur des objets extérieurs, pendant que les voitures poursuivaient leur vol effréné ?Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Félix Rabbe (1834-1900)
Un spéculateur effréné montrerait de la parcimonie dans les détails de son entreprise, et c'est alors qu'on serait en droit de suspecter sa moralité.George Sand (1804-1876)
Au milieu de ses vices, dans sa vie de criminelle débauche, cette femme avait conservé au fond de son cœur un amour effréné pour son enfant.Ernest Capendu (1826-1868)
Il avait fallu moins de temps à son directeur pour passer des opinions les plus conservatrices et les plus réactionnaires au républicanisme le plus ardent, au socialisme le plus effréné.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Rien que des passions, aucune étude sérieuse des principes ; un besoin effréné d'absolutisme dans ceux, qui le combattent, c'est encore là une chose fatale.George Sand (1804-1876)
Ses bals étaient bruyants ; son jeu, effréné, et, qui pis est, suspect ; ses amis, intrigants et indiscrets.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
Quelque temps dissimulés, les vices de cet homme se développèrent bientôt : dissipateur, joueur effréné, adonné à la plus basse crapule, il rendit sa femme très-malheureuse.Eugène Sue (1804-1857)
Les grands sacrifices, les actes de dévoûment, les victoires remportées sur les penchants naturels par le républicanisme austère de l'antiquité, servirent de prétexte au déchaînement effréné des passions égoïstes.Benjamin Constant (1767-1830)
La loi de la jungle qui prévaut dans le capitalisme effréné permet à « ceux qui ont » d'opprimer et d'exploiter « ceux qui n'ont pas ».Europarl
Quiconque n'est pas à même de suivre le rythme effréné de la technologie moderne se trouve dans une situation particulièrement difficile, comme nous le constatons aujourd'hui.Europarl
Enseignement hasardeux, s'il en fut, mais dont les hasards même exaltaient l'amour curieux, le désir effréné de voir et de savoir.Jules Michelet (1798-1874)
Je n'avais pas besoin d'arguments pour céder à l'effréné désir qui grandissait, grandissait en moi.Paul Bourget (1852-1935)
Le train de maison du sultan et des membres de sa famille est vraiment effréné.Élisée Reclus (1830-1905)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFRENÉ, ÉE » adj.

Emporté, qui n'est retenu par aucun frein ni aucune consideration. Le desir de regner est une passion effrenée. Le peuple dans les seditions agit avec une licence effrenée. Il y a eu un nombre effrené de Barbares qui ont desolé l'Empire Romain. La temperance est une vertu qui regle les desirs effrenez des hommes. Ce mot vient de fraenum, bride.
Les deux font la paire Sanglier et singulier Sanglier et singulier

À la faveur du printemps, les promeneurs des bois savent que tomber sur un sanglier constitue une rencontre… singulière. Et l’étymologie leur donne raison !

Dr Orodru 25/03/2021