enrager

définitions

enrager ​​​ verbe intransitif

Éprouver de la colère, un violent dépit. ➙ rager. —  Faire enrager qqn, l'exaspérer en le taquinant. ➙ bisquer.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enrage

tu enrages

il enrage / elle enrage

nous enrageons

vous enragez

ils enragent / elles enragent

imparfait

j'enrageais

tu enrageais

il enrageait / elle enrageait

nous enragions

vous enragiez

ils enrageaient / elles enrageaient

passé simple

j'enrageai

tu enrageas

il enragea / elle enragea

nous enrageâmes

vous enrageâtes

ils enragèrent / elles enragèrent

futur simple

j'enragerai

tu enrageras

il enragera / elle enragera

nous enragerons

vous enragerez

ils enrageront / elles enrageront

synonymes

enrager verbe intransitif

fulminer, écumer, fumer, rager, bisquer (familier), râler (familier)

faire enrager

taquiner, faire devenir chèvre (familier), faire endêver (vieux ou région.), faire marcher (familier), faire tourner en bourrique (familier), niaiser (familier, Québec)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il y a les serpents, par exemple, qui n'en ont point pour les faire enrager, ce qui ne les empêche pas de courir comme le tonnerre.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Hier, on lui avait annoncé une petite fille, et voilà deux heures qu'il me fait enrager.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
Par ces sortes de visions il faisoit enrager ses gens : ils disoient tout ce qu'ils vouloient, il ne s'en fâchoit jamais.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Et pour une folie, un caprice, le besoin de poser, de faire enrager les autres femmes.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Pourtant les pioupious, comme les moutons, sont endurants et modestes, tant qu'on ne les fait pas trop enrager.Amédée Delorme (1850-1936)
La fille croyoit que celui à qui elle donneroit le bouquet le lui rendroit toujours ; cela n'alla pas ainsi, dont elles pensèrent enrager.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
J'ai résolu de me faire aimer de mon mari, à quelque prix que ce soit : je le ferai si bien enrager, qu'il faudra bien qu'il me donne des marques d'amitié.Montesquieu (1689-1755)
Si j'avais ce courage et cette habileté-là, je suis bien sûr qu'elle se persuaderait qu'elle est folle de moi, et qu'elle m'épouserait dans l'espoir de me faire enrager.George Sand (1804-1876)
Léonce lui disait qu'elle était laide, pour la faire enrager, et elle enrageait si bien qu'elle pleurait de colère.George Sand (1804-1876)
Les officiers impériaux enragent de se voir ainsi donner des lois ; mais ils ont beau enrager, ils sont battus.George Sand (1804-1876)
C'est ainsi que se passait la jeunesse de notre héros, et il atteignit l'âge de quinze ans en continuant de faire enrager tous les habitants du château.Paul de Kock (1793-1871)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENRAGER » v. neut.

Estre saisi de la rage. Les chiens sont sujets à enrager dans la Canicule, quand ils manquent d'eau. La morsure d'une beste enragée en fait enrager une autre, luy communique son venin. Ce mot vient de rabies, comme qui diroit rabie agi, agitari, corripi.
 
ENRAGER, se dit figurément en choses morales, des passions violentes qui vont presque jusqu'à la fureur. Ce fanfaron enrage de se battre. Ce meschant Poëte enrage de faire des vers. Les mains luy demangent, il enrage de tout son coeur de ne se pouvoir venger d'un tel affront. Il enrage de voir favoriser son rival. Cet homme est au desespoir, il est pis qu'enragé.
 
ENRAGER, se dit aussi en parlant des grands besoins, des grandes peines & difficultez. Il enrage de faim, de soif, de chaud. Voilà un chemin fâcheux qui feroit enrager le Diable. Cette affaire est si difficile, qu'elle me fait enrager. Ce fils est un frippon qui fait enrager son pere & sa mere. Ce valet vous obeïra à la verité, mais c'est en enrageant.
 
On dit proverbialement, qu'un homme n'enrage pas pour mentir, pour dire, que c'est un grand menteur. On dit qu'il a mangé de la vache enragée, pour dire, qu'il a bien souffert de la disette & de la fatigue. On dit aussi, Prendre patience en enrageant, pour dire, malgré soy.
 
ENRAGÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle une musique enragée, celle qui ne vaut rien : un travail enragé, qui est grand & difficile. On appelle un chien enragé, tout meschant homme qui s'attache à nuire aux autres, à faire des cruautez. On dit qu'un homme se bat en enragé, pour dire, en desesperé. On le dit aussi des autres actions qu'on fait avec vigueur & aspreté.
Le mot du jour Vaccin Vaccin

Le « vaccin », remède de cheval ou plutôt… de vache ?

Dr Orodru 04/12/2020