Email catcher

enrager

Définition

Définition de enrager ​​​ verbe intransitif

Éprouver de la colère, un violent dépit. ➙ rager. Faire enrager qqn, l'exaspérer en le taquinant. ➙ bisquer.

Conjugaison

Conjugaison du verbe enrager

actif

indicatif
présent

j'enrage

tu enrages

il enrage / elle enrage

nous enrageons

vous enragez

ils enragent / elles enragent

imparfait

j'enrageais

tu enrageais

il enrageait / elle enrageait

nous enragions

vous enragiez

ils enrageaient / elles enrageaient

passé simple

j'enrageai

tu enrageas

il enragea / elle enragea

nous enrageâmes

vous enrageâtes

ils enragèrent / elles enragèrent

futur simple

j'enragerai

tu enrageras

il enragera / elle enragera

nous enragerons

vous enragerez

ils enrageront / elles enrageront

Synonymes

Synonymes de enrager verbe intransitif

fulminer, écumer, fumer, rager, bisquer (familier), râler (familier)

Synonymes de faire enrager

taquiner, faire devenir chèvre (familier), faire marcher (familier), faire tourner en bourrique (familier), niaiser (familier, Québec), faire endêver (vieux ou région.)

Exemples

Phrases avec le mot enrager

Pas de démarrage en trombe suffisant pour enrager un public, mais le strict nécessaire pour illuminer des festivaliers tout sourire.Ouest-France, Romain LE BRIS, 17/08/2018
Que cheater signifie utiliser des hacks pour faire enrager les autres.Cahiers de psychologie jungienne, 2019, Rossella Andreoli (Cairn.info)
À lire leurs échanges, on se demande quel est le plus mature : qui aurait l'idée de mélanger deux puzzles pour faire enrager son fils ?Ouest-France, 06/06/2021
La surprotection des parents et leur préférence pour l'enfant malade avaient dû les enrager et les rendre fort amères.Libres cahiers pour la psychanalyse, 2006, Edith Jacobson (Cairn.info)
Elles peuvent enrager contre les hommes beaucoup plus que les hommes contre elles.Commentaire, 2005, Harvey Mansfield (Cairn.info)
Léonce lui disait qu'elle était laide, pour la faire enrager, et elle enrageait si bien qu'elle pleurait de colère.George Sand (1804-1876)
Nous allions au second faire enrager la femme du plâtrier.Jules Vallès (1832-1885)
Par ces sortes de visions il faisoit enrager ses gens : ils disoient tout ce qu'ils vouloient, il ne s'en fâchoit jamais.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Tu seras heureuse, et tu feras enrager toutes tes amies.Alphonse Karr (1808-1890)
Un coup de pub qui a de quoi faire enrager un peu plus les taxis parisiens déjà sur les dents.Ouest-France, Marion HUGUET, 12/06/2014
Faire patienter un détenu dans sa cellule ou lui interdire l'accès aux douches, avec l'intention explicite de le faire enrager, c'est avouable !Travailler, 2008, Christophe Demaegdt (Cairn.info)
Les officiers impériaux enragent de se voir ainsi donner des lois ; mais ils ont beau enrager, ils sont battus.George Sand (1804-1876)
L'envie des vingt francs, que leur bonne éducation contenait, finissait par les enrager ; et elles lâchaient tout.Émile Zola (1840-1902)
De quoi faire enrager leurs clients, qui subissent déjà des coûts de transport maritime multipliés par 3,5 depuis la reprise du printemps.Ouest-France, André THOMAS, 29/03/2021
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENRAGER v. neut.

Estre saisi de la rage. Les chiens sont sujets à enrager dans la Canicule, quand ils manquent d'eau. La morsure d'une beste enragée en fait enrager une autre, luy communique son venin. Ce mot vient de rabies, comme qui diroit rabie agi, agitari, corripi.
 
ENRAGER, se dit figurément en choses morales, des passions violentes qui vont presque jusqu'à la fureur. Ce fanfaron enrage de se battre. Ce meschant Poëte enrage de faire des vers. Les mains luy demangent, il enrage de tout son coeur de ne se pouvoir venger d'un tel affront. Il enrage de voir favoriser son rival. Cet homme est au desespoir, il est pis qu'enragé.
 
ENRAGER, se dit aussi en parlant des grands besoins, des grandes peines & difficultez. Il enrage de faim, de soif, de chaud. Voilà un chemin fâcheux qui feroit enrager le Diable. Cette affaire est si difficile, qu'elle me fait enrager. Ce fils est un frippon qui fait enrager son pere & sa mere. Ce valet vous obeïra à la verité, mais c'est en enrageant.
 
On dit proverbialement, qu'un homme n'enrage pas pour mentir, pour dire, que c'est un grand menteur. On dit qu'il a mangé de la vache enragée, pour dire, qu'il a bien souffert de la disette & de la fatigue. On dit aussi, Prendre patience en enrageant, pour dire, malgré soy.
 
ENRAGÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
On appelle une musique enragée, celle qui ne vaut rien : un travail enragé, qui est grand & difficile. On appelle un chien enragé, tout meschant homme qui s'attache à nuire aux autres, à faire des cruautez. On dit qu'un homme se bat en enragé, pour dire, en desesperé. On le dit aussi des autres actions qu'on fait avec vigueur & aspreté.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023