râler

 

définitions

râler ​​​ verbe intransitif

Faire entendre un râle en respirant. Moribond qui râle.
familier Manifester sa mauvaise humeur ; protester. ➙ grogner, maugréer, ronchonner.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je râle

tu râles

il râle / elle râle

nous râlons

vous râlez

ils râlent / elles râlent

imparfait

je râlais

tu râlais

il râlait / elle râlait

nous râlions

vous râliez

ils râlaient / elles râlaient

passé simple

je râlai

tu râlas

il râla / elle râla

nous râlâmes

vous râlâtes

ils râlèrent / elles râlèrent

futur simple

je râlerai

tu râleras

il râlera / elle râlera

nous râlerons

vous râlerez

ils râleront / elles râleront

 

synonymes

râler verbe intransitif

grogner, fulminer, enrager, maugréer, pester, protester, ronchonner, bisquer (familier), fumer (familier), maronner (familier, région.), rager (familier), rouspéter (familier), chialer (familier, Québec)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais il voulut être heureux de souffrir et se fit une volupté de râler toutes les agonies.Léon Bloy (1846-1917)
Le cheval noir, au contraire, commençait à râler comme un accès de toux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
A sa tête droite, raidie dans un spasme d'atroce douleur, on le voyait râler, d'un hennissement terrible, dont rien n'arrivait à l'oreille, au milieu du tonnerre de la machine agonisante.Émile Zola (1840-1902)
Elle pouvait râler, elle ne demanderait pas du secours au voisin.Émile Zola (1840-1902)
On peut se lancer en politique pour accuser, râler et se plaindre ou pour tenter de résoudre un problème.Europarl
L'espèce de larve terrassée et enchaînée aux quatre piliers continuait de râler.Victor Hugo (1802-1885)
Un instant, elle le regarda arracher les draps de ses mains crispées, râler son désespoir, la bouche collée à la couverture.Émile Zola (1840-1902)
J'aurais voulu sentir, sous la pression de mes doigts, des existences se tordre, râler et mourir.Octave Mirbeau (1848-1917)
Et l'homme, là-bas, continuait à râler, d'un souffle dur, comme si, à chaque seconde, il eût expiré.Émile Zola (1840-1902)
L'homme, sur le plancher, avait fini de râler.Gaston Leroux (1868-1927)
Celles-ci cesseraient de frémir en même temps que les moribonds achèveraient de râler.Georges Eekhoud (1854-1927)
Il l'aperçoit enfin, à une trentaine de mètres, n'ayant plus la force de se mouvoir, déjà raidi par le froid, et pouvant à peine râler un appel suprême.Louis Boussenard (1847-1910)
N'empêche que j'ai pu, en collant mon oreille à la toile qui le sépare de la coulisse, l'entendre râler et haleter à plusieurs reprises.Gabriel Montoya (1868-1914)
N'est pas honnête homme qui veut bien, et, mourir pour mourir, autant vaut se pâmer au bout d'une corde que de râler sa dernière heure sur un lit de plume.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RASLER » v. n.

Respirer avec peine à cause de l'obstruction des conduits. On ronfle du nez, & on rasle de la gorge. L'apoplexie fait rasler.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020