Email catcher

éperonner

Définition

Définition de éperonner ​​​ | ​​​ verbe transitif

Piquer avec des éperons (1). Éperonner son cheval.
au figuré, littéraire Aiguillonner, stimuler. La peur l'éperonnait. au passif Être éperonné par l'ambition.
Marine Aborder (un navire) en défonçant sa coque avec l'étrave.

Conjugaison

Conjugaison du verbe éperonner

actif

indicatif
présent

j'éperonne

tu éperonnes

il éperonne / elle éperonne

nous éperonnons

vous éperonnez

ils éperonnent / elles éperonnent

imparfait

j'éperonnais

tu éperonnais

il éperonnait / elle éperonnait

nous éperonnions

vous éperonniez

ils éperonnaient / elles éperonnaient

passé simple

j'éperonnai

tu éperonnas

il éperonna / elle éperonna

nous éperonnâmes

vous éperonnâtes

ils éperonnèrent / elles éperonnèrent

futur simple

j'éperonnerai

tu éperonneras

il éperonnera / elle éperonnera

nous éperonnerons

vous éperonnerez

ils éperonneront / elles éperonneront

Synonymes

Synonymes de éperonner verbe transitif

aiguillonner, exciter, fouetter, piquer, stimuler

Exemples

Phrases avec le mot éperonner

Le chalutier japonais aurait tenté de s'enfuir vers les eaux japonaises lorsque les gardes russes essayaient de l'éperonner et d'effectuer des tirs de sommation.Hérodote, 2011, Jin-Mieung Li (Cairn.info)
Déclenchant la guerre aux conflits intrapsychiques, les thèses et méthodes du navire freudien devaient éperonner les névroses de tout acabit, principalement hystériques et obsessionnelles.Études, 2016, Laurent Lemoine (Cairn.info)
Enfin un porteur peut supporter jusqu'à 100 kilos pendant plusieurs jours et certaines personnes n'hésitent pas à les éperonner comme s'il s'agissait d'animaux.Études Germaniques, 2011, Christiane Laffite (Cairn.info)
S'il l'aimait vraiment, l'épreuve de l'absence achèverait de l'éclairer sur lui-même, l'éperonnerait, le jetterait à la poursuite de la fugitive par-dessus tous les obstacles.Michel Corday (1869-1937)
Ses outrances caricaturales, qui font passer du rire aux larmes et de la farce à la tendresse, n'ont d'autre objet que d'éperonner l'absurdité de la comédie humaine.Ouest-France, 01/10/2015
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESPERONNER v. act.

Mettre des esperons. On a botté & esperonné ce Cavalier, il est prest à monter à cheval. On dit aussi d'un coq & d'un chien, qu'ils sont esperonnez.
 
On dit au figuré, Esperonner quelqu'un, pour dire, l'exciter, l'encourager a faire quelque chose.
 
ESPERONNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Se porter comme un charme Se porter comme un charme

D’un vieillard alerte, d’un rescapé ou d’un ancien malade on dit qu’il se porte comme un charme. 

Alain Rey 22/04/2022