esclandre

définitions

esclandre ​​​ nom masculin

Manifestation orale, bruyante et scandaleuse, contre qqn ou qqch. ➙ éclat, scandale. Faire un esclandre. ➙ scène.

synonymes

esclandre nom masculin

éclat, scandale, scène, tapage

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Catherine était certes innocente de cet esclandre, si contraire à son humeur et si préjudiciable à sa fille.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Affolée, elle proposa la séparation judiciaire ; c'était l'esclandre, la vérité mise sous les yeux de tous.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Dans ce cas, j'agirai, afin d'éviter l'esclandre que je redoute et d'où notre nom sortirait diminué.Henry de Graffigny (1863-1934)
Pour éviter une esclandre & la perte de sa liberté, elle aima mieux se précipiter au fond du puits, où elle est encore ; personne jusqu'à présent n'ayant osé l'en retirer.Sylvain Maréchal (1750-1803)
Ils le perdraient : ils ne l'ignorent pas, mais ils espèrent que je reculerai devant l'esclandre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elles pensaient que c'était peut-être quelque filou qui s'était introduit dans le bal, ou quelque intrigant audacieux qui allait faire un esclandre.George Sand (1804-1876)
Vous faites ici un esclandre à propos d'un rapport pour lequel ce n'est absolument pas nécessaire.Europarl
Ce fut un esclandre épouvantable : la marquise, aidée de sa protectrice, se défendit comme une lionne contre son mari qui voulait l'entraîner de force.Émile Gaboriau (1832-1873)
Enfin, un matin j'arrive au ministère, bleu, pâle de fureur, résolu à faire un esclandre, résolu à tout.Hector Berlioz (1803-1869)
Tout s'arrangea, plusieurs des nouveaux venus retrouvaient des amis dans le salon, l'esclandre finissait par des poignées de main.Émile Zola (1840-1902)
L'empereur, informé de cet esclandre, l'avait fait venir et lui avait demandé, fort en colère, s'il avait juré de vivre et de mourir fou.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Elle songeait à la figure que ferait son frère en apprenant cet esclandre, et se promettait d'être la première à l'en informer à son retour.André Theuriet (1833-1907)
Ma première idée fut d'attendre tranquillement jusqu'au matin, et alors d'envoyer sans esclandre au poste de police le plus proche pour en ramener deux constables.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Votre femme, avec son esclandre, ne m'a pas donné le temps de lui rendre compte de ses commissions.George Sand (1804-1876)
Paris est grand, mais avec cinquante mille francs de luxe par an, une femme attire l'attention, et avec cent mille, elle fait esclandre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ses efforts pour arrêter l'esclandre eussent peut-être moins bien abouti si tous les hommes qui se trouvaient là eussent eu la conscience et les mains nettes.Daniel Lesueur (1854-1921)
Sachez seulement que nous avons été sous la menace d'un esclandre terrible, coups de revolver, etc...Victor Margueritte (1866-1942)
Cette esclandre me mit de nouveau sur le pavé ; je ne savais plus où donner de la tête.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Cet esclandre ne pouvait que nuire beaucoup au reste du concert, qui se termina sans encombre cependant, mais au milieu d'une préoccupation générale.Hector Berlioz (1803-1869)
J'avais de grandes préventions contre cette jeune folle, dont l'aventure a fait esclandre ; j'en suis bien revenue.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCLANDRE » s. m.

Vieux mot qui signifioit autrefois un accident fascheux qui troubloit & interrompoit le cours d'une affaire. Il seroit venu à bout de ce dessein, sans un esclandre qui luy arriva. Ce mot vient du Latin clades. Mais Menage & Du Cange le derivent de scandalum, qu'on trouve dans les vieilles Coustumes de Bourges ; ou du verbe Grec klao, frango, rumpo. Un triste accident n'arrive jamais sans éclat.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots des politiques Top 10 des mots des politiques

Travailleur, dégagisme, abracadabrantesque... Choisis délibérément, employés à l'improviste ou totalement inventés, certains mots marquent durablement le discours des femmes et des hommes politiques français. Qu'ils soient surprenants, brutaux, décalés, peu connus ou utilisés mal à propos, ils ont tous pour point commun d'être largement repris dans les médias et commentés à l'infini. De la chienlit du général de Gaulle au perlimpinpin d'Emmanuel Macron, voici dix mots qui prouvent que le lexique des politiques n'en finit pas de nous étonner.

Édouard Trouillez 10/06/2020