scandale

définitions

scandale ​​​ nom masculin

Effet fâcheux, retentissement dans le public d'actes ou de propos considérés comme condamnables. Sa tenue a provoqué un scandale, a fait scandale. —  Émotion indignée qui accompagne cet effet. ➙ indignation. Au grand scandale de sa famille.
Désordre, esclandre. Faire du scandale.
Grave affaire publique où des personnalités sont compromises. Scandale politique.
Fait immoral, injuste, révoltant. ➙ honte. Cette condamnation est un scandale !

synonymes

scandale nom masculin

esclandre, bruit, éclat, tapage, barouf (familier), bordel (familier), foin (familier), grabuge (familier), pétard (familier)

honte, horreur, abomination (littéraire), infamie (littéraire), turpitude (littéraire)

affaire, casserole (familier)

indignation, émotion

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En d'autres mots, nous voilà une fois de plus aux prises avec un scandale persistant.Europarl
Elle a eu tort, je ne l'approuve pas, un scandale inutile est une faute ; aussi douté-je encore de ce manque aux convenances, je l'ai élevée et je sais que...Honoré de Balzac (1799-1850)
Certainement elle n'y viendra pas, après la part qu'elle a eue à un tel scandale !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Il vit qu'il n'y avait pas d'autre parti à prendre pour éviter un malheur ou un scandale, et il obéit.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
À la suite du scandale de la dioxine, il nous est apparu clairement, à tous, que nous devions enfin sortir de cette situation pas très nette.Europarl
Lui résistait, ayant peur d'être vu ; si on l'apercevait en voiture avec elle, ça ferait un scandale abominable.Émile Zola (1840-1902)
Il ne faut pas seulement sanctionner les erreurs passées ; il faut aussi éviter qu'à l'avenir un tel scandale se reproduise.Europarl
Ce scandale remonte à 1995 et concerne au moins 35 000 tonnes de beurre frelaté.Europarl
Je crois qu'il est dans l'intérêt de la politique du développement d'élucider sans réserve le scandale.Europarl
Et il se fâchait, il ne comprenait pas comment un homme, un fonctionnaire du gouvernement, souffrait chez lui un pareil scandale.Émile Zola (1840-1902)
La femme ira chercher le scandale auprès de lui : elle briguera la gloire d'être affichée par lui.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ce scandale met en évidence un point fondamental : combien il est important d'oser prendre des décisions même lorsque l'on ne dispose pas encore de toutes les preuves.Europarl
Le problème est qu’il y scandale et qu’il est difficile de le nier.Europarl
Il s'agit peut-être, à mon sens, du plus grand scandale de cette fin de siècle et c'est pourquoi cette question ne peut être passée sous silence.Europarl
À la suite du scandale dont la presse s'est fait l'écho, j'ai appris que deux distingués députés européens sont impliqués dans cette histoire.Europarl
Oui, par cela presque seul, car tout le reste n'aurait été rien sans le scandale de ma vie.Remy de Gourmont (1858-1915)
J'ai eu de la tendresse pour elle, c'est vrai, au temps où j'étais, moi aussi un scandale...Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce compromis, cet habillage, cette duperie est à la fois un mensonge et un scandale.Europarl
Le scandale du plutonium soulève une troisième question en ce qui concerne les rapports entre les services secrets et la police.Europarl
La traçabilité permet, en effet, lorsqu'une crise ou qu'un scandale éclate, de déterminer immédiatement la cause du problème.Europarl
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SCANDALE » s. m.

Action ou doctrine qui choque les moeurs, ou la commune opinion d'une nation. La predication de l'Evangile étoit un scandale chez les Juifs, & une folie chez les Gentils. Le Seigneur a dit, Malheur à ceux qui portent scandale, qui font scandale. Celuy qui mange de la viande en public le Caresme, donne du scandale. Un pecheur secret oste du moins le scandale. Ce mot vient du Latin scandalum, qui a signifié, selon Papias, une querelle qui survient à l'impourveu, quae subitò inter aliquos scandit vel oritur. En Bas-Breton scandal signifie noise, & scandalat, debattre de paroles ou tanser.
 
SCANDALE, se dit aussi du bruit, de l'éclat, de l'affront qu'on fait en public à quelqu'un. Ces bretteurs ont été dans cette maison, ont tout jetté par les fenestres, y ont fait un grand scandale. Il est arrivé un grand scandale dans l'Eglise, il y a eu de la batterie, du sang respandu. Il y a eu dispute sur les preseances entre les Marguilliers, entre les Prestres, cela a fait bien du scandale. Il a publié des libelles contre cette femme, qui luy ont fait grand scandale.
 
On appelle figurément pierre de scandale, la cause du mal, de la dissention, du scandale. Cette femme jalouse étoit toûjours en divorce avec son mary, on a chassé la servante qui étoit la pierre de scandale. Les lieux de prostitution sont appellés des maisons de scandale. Cette façon de parler vient d'une pierre qui étoit élevée devant le grand portail du Capitole, où étoit gravée l'empreinte d'un lion, sur laquelle un cessionaire crioit à haute voix & teste nuë, Cedo bonis, sur laquelle on le faisoit heurter par trois fois à cu nud ; & pour ce sujet elle étoit nommée la pierre de scandale, car dés lors le cessionaire étoit intestable, & incapable de rendre témoignage. Jules Cesar introduisit cette forme de cession, aprés qu'il eut abrogé l'article de la Loy des Douze Tables, qui permettoit aux creanciers de demembrer leur debiteur insolvable, & d'en prendre chacun un membre, ou du moins de le reduire en servitude.
 
On appelle un amené sans scandale, une ordonnance de Juge decernée sur le simple exposé d'une requeste, & sans information, qui permet d'amener un homme pardevant luy doucement, & pied à pied pour l'interroger. Les amenez sans scandale ont esté deffendus, à cause de l'abus qu'on en faisoit ; parce qu'en vertu de ces ordonnances on constituoit un homme prisonnier avec la même indignité qui s'il y eust eu decret contre luy.
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020