étale

 

définitions

étale ​​​ adjectif et nom féminin ou masculin

adjectif Sans mouvement, immobile. Un navire étale. —  Mer étale, qui a cessé de monter et qui ne descend pas encore.
nom féminin ou masculin Marine Moment où le niveau de la mer est stable.
 

synonymes

étale adjectif

calme, fixe, immobile, stationnaire

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce n'est plus un grain de beauté, c'est une verrue, un polype, une loupe qui s'étale sur un visage d'une insignifiance parfaite, quand il n'est pas d'une laideur absolue.Hector Berlioz (1803-1869)
Rien de banal ni d'outré, certes, quelque chose qui glisse et froufroute et n'étale ni paillettes ni verroterie, la grâce d'une jolie femme décolletée dans un salon bien tenu.Charles le Goffic (1863-1932)
Au premier plan, une magnifique beauté blonde, couronnée de cheveux dorés, étale de plantureuses formes d'un galbe parfait.Armand Dayot (1851-1934)
De moi, dont le nom s'étale en tête du volume, sur la couverture jaune, je ne retrouve rien.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je me méfie de la sainteté qui s'étale à la surface, du langage nasillard, des roulements d'yeux, des gémissements, des boniments.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Dominée par l'instinct de la conservation, l'âme étale sans pudeur, sa lâcheté, son égoïsme, ses superstitions.Charles Anglada (1806-?)
Il revient, il étale la paille sous son lit, puis présente le lait à la pauvre bête qu'il venait de sauver.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Et l'on cherche, on s'ingénie ; si vous avez un de, un titre quelconque, on le prodigue, on l'étale.Alphonse Daudet (1840-1897)
Il s'étale avec une sécurité un peu béate : c'est comme qui dirait un spiritualisme un peu gros.Jules Lemaître (1853-1914)
O. qui étale sur une colline dépouillée la monotonie de ses huttes grises, est un bourg fort connu dans la contrée.Jules Legras (1866-1939)
Pourquoi pas, puisque c'est très sérieusement qu'on les étale dans les journaux et dans les livres.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais a-t-elle quelque beauté particulière en certain endroit du corps, on étale au grand jour ces charmes naturels.Paul Lacroix (1806-1884)
Par-dessus tout, la voix sifflante des cimes d'aïto – qui cernent les lieux tapu, – s'épandit ; la foule s'arrêta, houla comme une vague qui s'étale, et remplit le creux de la vallée.Victor Segalen (1878-1919)
Je compte les pièces, je les étale sur une table... il y a vingt pièces d'or !Paul de Kock (1793-1871)
Voulez-vous que j'étale aux yeux de l'univers une figure grotesque et lamentable, qui excitera le rire chez les uns et la pitié chez les autres ?Edmond About (1828-1885)
Tout à coup vous voyez à vos pieds une ville arrosée par deux rivières : au bas du rocher s'étale une vallée verte, pleine de lignes heureuses, d'horizons fuyants.Honoré de Balzac (1799-1850)
Peut-il se trouver une imagination assez paradoxale pour déterminer la relation d'une si énorme facétie avec le lieu où elle s'étale ?Champfleury (1821-1889)
Un vernis menteur qu'on étale sur un morceau de bois, afin de le faire passer pour un jonc.Claude Tillier (1801-1844)
Tout entières à se contempler, les femmes ne devinent pas un homme, c'est tout au plus si elles le comprennent, encore faut-il qu'il s'étale lui-même au grand jour.Jules Janin (1804-1874)
Elle le tient dans sa main, puis elle l'attache autour de sa taille, elle lie les cordons, elle l'étale, elle le froisse pour qu'il tombe bien.Hippolyte Taine (1828-1893)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020