exalté

 

définitions

exalté ​​​ , exaltée ​​​ adjectif et nom

Très intense, très actif. Sentiments exaltés.
(personnes) Qui est dans un état d'exaltation. ➙ enthousiaste, passionné. Un patriote exalté. —  nom Cet attentat est l'œuvre d'un exalté. ➙ fanatique.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On les grossit, on les amplifia de telle façon, que bientôt l'artiste exalté passa pour complétement fou.Marie d'Agoult (1805-1876)
Avec un juge désireux de plaire au pouvoir ou d'un royalisme exalté, le malheureux commis allait à l'échafaud.Honoré de Balzac (1799-1850)
Apparemment par les ordres secrets dont on les supposait chargés et par leurs votes en faveur d'un pape exalté.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
S'il avait fait en prose absolument les mêmes pièces, on eût, peut-être, exalté son génie dramatique.Gustave Flaubert (1821-1880)
Lartiste éprouvait une émotion telle quil ne pouvait dire un mot, exalté quil était par la joie et la surprise.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
L'ouvrier se demande alors si telle est la récompense de cet « héroïsme » tant exalté, le profit de ce pouvoir dont on lui dit qu'il s'est emparé.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le sentiment, bien qu'impulsif et fatal, à base d'affinités réelles, n'avait rien de superficiel et d'exalté, mais creusait aux profondeurs les plus vives d'elle-même.Hector Bernier (1886-1947)
On était exalté, par ce qu'il y a de mieux après la vertu, par la gloire.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Lui fut toujours un royaliste sage et modéré ; moi, j'avais été républicain exalté ; que dis-je, hélas !...Joseph Fouché (1759-1820)
J'ai « massacré » impitoyablement ce qui m'a paru nul ou médiocre ; mais j'ai exalté en une joie la beauté des vraies œuvres rencontrées.Han Ryner (1861-1938)
Il l'avait pris par le bras et lui racontait un tas de choses avec l'air très exalté.Guy de Maupassant (1850-1893)
En me racontant ses espérances et ses douloureux désappointements, son esprit s'est exalté ; il reprend sans cesse le même sujet et ajoute quelque chose à ses griefs.Émile Souvestre (1806-1854)
Exalté pour elles, mais en toute pureté et délicatesse, il porte dans ses désirs plus d'ardeur que d'exigence.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Un autre se voyait tout à coup exalté dans les journaux, et cherchait quelle occasion lui avait mérité cette distinction.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
C'est la secousse indispensable qui ébranle en nous les cordes sensibles, et suscite la vibration par où tout l'organisme est exalté !...Paul Flat (1865-1918)
Sa résistance avait exalté toutes mes sensations, toutes mes idées : je revenais des emportements qui l'effrayaient à une soumission, à une tendresse, à une vénération idolâtre.Benjamin Constant (1767-1830)
La lettre reçue, l'abbé part aussitôt et prodigue à ces infortunés toutes les consolations que lui suggère un cœur attendri par la pitié en même temps qu'exalté par la foi.Bathild Bouniol (1815-1877)
Le notaire se mit au lit, mais son esprit exalté fut assailli par une volée de pensées étranges.Pamphile Le May (1837-1918)
On le rencontrait maintenant faisant de longues courses solitaires, à pas allongés, avec un air exalté.Guy de Maupassant (1850-1893)
Bref, après avoir exalté jusqu'aux nues le dévouement des fiancés, on les couvrit de ridicule, ainsi qu'un sage eût pu le prévoir.Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, avec Le Robert Parler comme jamais, avec Le Robert

Les Éditions Le Robert ont le plaisir de s’associer à Binge Audio pour la deuxième saison du podcast Parler comme jamais, un podcast créé par la linguiste, autrice et enseignante-chercheuse Laélia Véron et réalisé avec la collaboration scientifique de la sociolinguiste Maria Candea.

26/11/2020