exalté

définitions

exalté ​​​ , exaltée ​​​ adjectif et nom

Très intense, très actif. Sentiments exaltés.
(personnes) Qui est dans un état d'exaltation. ➙ enthousiaste, passionné. Un patriote exalté. —  nom Cet attentat est l'œuvre d'un exalté. ➙ fanatique.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On les grossit, on les amplifia de telle façon, que bientôt l'artiste exalté passa pour complétement fou.Marie d'Agoult (1805-1876)
Avec un juge désireux de plaire au pouvoir ou d'un royalisme exalté, le malheureux commis allait à l'échafaud.Honoré de Balzac (1799-1850)
Apparemment par les ordres secrets dont on les supposait chargés et par leurs votes en faveur d'un pape exalté.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
S'il avait fait en prose absolument les mêmes pièces, on eût, peut-être, exalté son génie dramatique.Gustave Flaubert (1821-1880)
Lartiste éprouvait une émotion telle quil ne pouvait dire un mot, exalté quil était par la joie et la surprise.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
L'ouvrier se demande alors si telle est la récompense de cet « héroïsme » tant exalté, le profit de ce pouvoir dont on lui dit qu'il s'est emparé.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le sentiment, bien qu'impulsif et fatal, à base d'affinités réelles, n'avait rien de superficiel et d'exalté, mais creusait aux profondeurs les plus vives d'elle-même.Hector Bernier (1886-1947)
On était exalté, par ce qu'il y a de mieux après la vertu, par la gloire.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Lui fut toujours un royaliste sage et modéré ; moi, j'avais été républicain exalté ; que dis-je, hélas !...Joseph Fouché (1759-1820)
J'ai « massacré » impitoyablement ce qui m'a paru nul ou médiocre ; mais j'ai exalté en une joie la beauté des vraies œuvres rencontrées.Han Ryner (1861-1938)
Il l'avait pris par le bras et lui racontait un tas de choses avec l'air très exalté.Guy de Maupassant (1850-1893)
En me racontant ses espérances et ses douloureux désappointements, son esprit s'est exalté ; il reprend sans cesse le même sujet et ajoute quelque chose à ses griefs.Émile Souvestre (1806-1854)
Exalté pour elles, mais en toute pureté et délicatesse, il porte dans ses désirs plus d'ardeur que d'exigence.Antoine-Joseph Pons (1829-1884)
Un autre se voyait tout à coup exalté dans les journaux, et cherchait quelle occasion lui avait mérité cette distinction.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
C'est la secousse indispensable qui ébranle en nous les cordes sensibles, et suscite la vibration par où tout l'organisme est exalté !...Paul Flat (1865-1918)
Sa résistance avait exalté toutes mes sensations, toutes mes idées : je revenais des emportements qui l'effrayaient à une soumission, à une tendresse, à une vénération idolâtre.Benjamin Constant (1767-1830)
La lettre reçue, l'abbé part aussitôt et prodigue à ces infortunés toutes les consolations que lui suggère un cœur attendri par la pitié en même temps qu'exalté par la foi.Bathild Bouniol (1815-1877)
Le notaire se mit au lit, mais son esprit exalté fut assailli par une volée de pensées étranges.Pamphile Le May (1837-1918)
On le rencontrait maintenant faisant de longues courses solitaires, à pas allongés, avec un air exalté.Guy de Maupassant (1850-1893)
Bref, après avoir exalté jusqu'aux nues le dévouement des fiancés, on les couvrit de ridicule, ainsi qu'un sage eût pu le prévoir.Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019