fantastiquement

 

définitions

fantastiquement ​​​ adverbe

D'une manière fantastique.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans son sommeil, il rêve de campagnes vertes et grasses, qu'il presse fantastiquement dans ses longs bras.Jean Rameau (1858-1942)
Les maisons, les arbres, les forts, se découpaient sur l'ombre avec des arêtes précises, fantastiquement grandis par ces lueurs fulgurantes.Albert Delpit (1849-1893)
Bientôt, sur les bois adverses, tombaient fantastiquement de longs rubans de paillettes métalliques qui brillaient au soleil.Louis Dumure (1860-1933)
Durant toute la nuit, ils la poursuivirent aussi dans ses rêves, alternant fantastiquement, et revenant à la charge sans pitié.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
La taille de celle-ci, sanglée dans un de ces corsets de beauté mûre qui déplacent si fantastiquement les épaisseurs du corps, était raide et lourde.Paul Bourget (1852-1935)
J'ajoutai où et quand j'avais fabriqué ce tableau faux, fantastiquement promu au rang de chef-d'œuvre par la bévue de mon malheureux compatriote.Paul Bourget (1852-1935)
Ce ne sont que corsages à pointes, fantastiquement serrés ou pourpoints à abdomens pointus, qui donnent aux uns et aux autres, des apparences d'insectes, fines guêpes ou gros bourdons.Albert Robida (1848-1926)
Les bruissements des plus douces voix, le frôlement des robes, les murmures de la danse, les chocs de la valse accompagnaient fantastiquement la musique.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces femmes de pierre, avec la nuit de leur visage, dans le soleil et le clair jour, font une protestation étrange, lugubre, fantastiquement alarmante.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Ma bonne avait soufflé la lumière et quitté la chambre, que la flambée dernière des bûches croulantes éclairait fantastiquement.Paul Bourget (1852-1935)
Je vois les innombrables feuilles vertes trembloter à la cime des arbres feuillus, j'observe les nuages floconneux dans le ciel bleu, se groupant fantastiquement en toutes sortes de formes déchirées...Edmond de Goncourt (1822-1896)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 3 : les liaisons Parler comme jamais, épisode 3 : les liaisons

Un épisode consacré aux liaisons avec pour invitée Céline Dugua, maîtresse de conférences en sciences du langage au Laboratoire Ligérien de Linguistique de l’Université d’Orléans.

03/01/2021