félon

 

définitions

félon ​​​ , félonne ​​​ adjectif et nom

Qui agit contre la parole donnée (Féodalité). Un vassal félon.
littéraire Empreint de déloyauté. Une âme félonne.
nom ➙ traître.
 

synonymes

félon, félonne adjectif

déloyal, hypocrite, traître

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dégoût, tristesse, horreur,– honteux, comme pour mon compte de cet acte félon commis à côté de moi, chez moi,– j'ai détourné la tête, je n'ai pas voulu demander ce nom...Félix Nadar (1820-1910)
C'est un fripon fieffé, un félon, un ridicule.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Il s'était contenté d'interdire sa porte et de refuser sa main à l'ami félon.Paul Bourget (1852-1935)
Mon père, je suis coupable peut-être, mais je ne suis pas un félon !Albert Delpit (1849-1893)
En attendant, donnez-nous vos mains ; vous ne serez pas assez félon, je pense, pour nous les retirer et pour nous forcer à vous les lier derrière le dos.George Sand (1804-1876)
Je suis obligé de fuir comme un vrai félon, comme un traître !Michel Zévaco (1860-1918)
Je ne connais pas le nom de cet homme ; il n'y a devant nous qu'un parjure et un félon.Bathild Bouniol (1815-1877)
Or, cet écuyer félon, considérant qu'elle était bonne et de grand prix, la cacha dans le creux d'un rocher.Anatole France (1844-1924)
Qui pourrait la voir si belle sans la prendre en pitié aurait un cœur de félon.Joseph Bédier (1864-1938)
Sa crainte de l'offenser est trop sincère pour qu'il cherche querelle au félon.Paul Bourget (1852-1935)
Qui se tait devant justice est félon à la couronne.Victor Hugo (1802-1885)
L'ami félon épousait celle qu'il aimait, presque aussitôt...Paul Bourget (1852-1935)
Toutes ces batailles nous rappellent les anciens temps où de preux chevaliers allaient provoquer dans son fort quelque géant félon.Victor Hugo (1802-1885)
Vous êtes le seul félon qu'il y ait jamais eu dans ma famille !Albert Delpit (1849-1893)
Il a, comme bon vassal, sauvé son suzerain des entreprises d'un vassal félon.Jules Michelet (1798-1874)
Les villes fermèrent leurs portes à ce prince félon.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Celui qui est félon à sa majesté, on l'éventre vivant et on lui arrache le cœur dont on lui soufflette les deux joues.Victor Hugo (1802-1885)
Nous déclarons que tu as fui lâchement, nous te déclarons félon, et nous te laissons notre gant en signe de défi, tant est juste notre cause !Michel Zévaco (1860-1918)
S'il faut mourir, nous mourrons du moins sans que nul au monde, pas même un félon comme lui, puisse nous accuser de félonie !...Michel Zévaco (1860-1918)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FELON » adj. masc.

vieux mot. Vassal qui ne veut pas reconnoistre son Seigneur, ou qui viole le serment de fidelité qu'il luy a juré. Quelques-uns le derivent de l'Hebreu nofel par metathese, qui signifie, Traistre, qui abandonne son Seigneur. D'autres les derivent de fel, qui est le siege de la bile & de la colere, qui est la source de la cruauté.
 
FELON, signifioit aussi autrefois, Cruel & inhumain. Les anciens Romans parlent souvent de Geants felons, qui avoient un coeur felon.
Les mots du bitume Grailler Grailler

v. 1. Manger. 2. Dans la locution « ça graille » : c’est super, ça déchire.

Dérivés : graille, graillance.

Aurore Vincenti 11/05/2020