férocité

définitions

férocité ​​​ nom féminin

(animaux) Naturel féroce. La férocité des fauves.
Caractère féroce, brutal, dur.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quant à l'expression de férocité qui éclatait sur ce masque affreux, quant à ce regard inquiet, mobile, ardent comme celui d'une bête sauvage, il faut renoncer à les peindre.Eugène Sue (1804-1857)
Les taureaux ne sont pas toujours d'une grande férocité ; quelques-uns même sont fort doux et ne demanderaient pas mieux que de se coucher tranquillement à l'ombre.Théophile Gautier (1811-1872)
Simplement, parce que les instincts de férocité destructive sont des résidus des âges primitifs qui dorment au fond de chacun de nous.Gustave Le Bon (1841-1931)
Ce dernier, en se voyant vaincu, changea de visage : l'expression de rage et de férocité empreinte sur ses traits disparut pour faire place à un air sarcastique.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Sa joie, en me revoyant, était mêlée d'une teinte modérée de férocité, et me représenta les transports d'une tigresse en retrouvant ses petits.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je vous ai reconnu à l'éclair de férocité qui jaillissait jadis des trous de votre masque, et que je viens de retrouver dans vos yeux...Paul Mahalin (1838-1899)
Le monstre, après avoir donné tant de gages de férocité, devait être connu de son peuple ; il l'était !...Astolphe de Custine (1790-1857)
Je suis trop intéressé à la chose pour que mon intervention ne soit pas traitée de férocité.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Et elle riait, riait, non plus de son rire de belle créature épanouie, mais avec une joie nerveuse quoique presque enfantine, où il y avait de la férocité.René Boylesve (1867-1926)
Il sera de plus en plus épouvanté de la sottise et de la férocité de l'animal humain.Jules Lemaître (1853-1914)
Elle n'use de son droit que rarement, ou jamais ; elle craindrait trop de diminuer la férocité native des gamins, férocité qui les rend hardis et indomptables.Élie Reclus (1827-1904)
Elles attestent trop ce qu'il y a de léger dans les cruautés de salon, et comme l'indifférence s'y mélange à la férocité.Paul Bourget (1852-1935)
Elle avança encore, et me parla de tout près, la tête entre les ongles, avec un accent de férocité.Pierre Louÿs (1870-1925)
Dans la rue, deux enfants, un de 10 ans et un de 11 ans, s'étaient pris de querelle et se battaient avec férocité.Ernest Michel (1837-1896)
Leurs voix devenaient sifflantes, ils avaient des accents d'une férocité qui me glaçait jusqu'à la moelle.Marie Quinton (1854-1933)
Ils n'empêcheront pas d'ailleurs – ainsi que cela est la règle dans les foules – la manifestation concomitante d'autres sentiments contraires, tels qu'une sensibilité souvent aussi extrême que la férocité.Gustave Le Bon (1841-1931)
Et les animaux lui faisaient penser aux hommes ; il retrouvait dans le renard la ruse, dans le loup la férocité, dans le chien la fidélité, dans le pigeon la tendresse.Augustine Fouillée (1833-1923)
Là sont ordinairement réunis les détenus les plus dangereux par leurs antécédents, par leur férocité ou par la gravité des accusations qui pèsent sur eux.Eugène Sue (1804-1857)
Il n'a pas cette dignité que les grands despotes d'orient et d'occident mêlent à la férocité.Victor Hugo (1802-1885)
Ce n'était plus l'ennui vague, la satiété somnolente qui attristait parfois les anciennes réunions ; c'était maintenant de la férocité dans la lutte, un besoin de se détruire.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FEROCITÉ » subst. fem.

Naturel feroce, qui se dit tant au propre des bestes farouches, qu'au figuré des hommes cruels & intraittables.