férule

 

définitions

férule ​​​ nom féminin

Plante herbacée aux racines énormes, dont une espèce fournit l'assa-fœtida.
Petite palette avec laquelle on frappait la main des écoliers en faute.
locution Être sous la férule de qqn, dans l'obligation de lui obéir. ➙ autorité, pouvoir.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'auteur qui, à propos de quelques néologismes et de quelques incorrections, s'administre de fort bons coups de férule, convient qu'il n'écrirait pas mieux aujourd'hui certaines pages de ce livre.Alexandre Vinet (1797-1847)
Mais le professeur, critique par échappées, est professionnellement un peu manieur de férule.Gustave Kahn (1859-1936)
Elle m'avait valu tant de coups de férule, que j'avais fini par la répéter d'un bout à l'autre sans me tromper d'un gallon.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Bazin fit plus que bondir, il laissa tomber l'alphabet qu'il tenait et sa férule.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Ce sont des écoliers tenus trop longtemps sous la férule ; ils cassent les vitres en ouvrant les portes.Hippolyte Taine (1828-1893)
Si l'enfant veut devenir un homme, ce sera sous cette férule ; car il sortira de là, notaire, avocat ou avoué.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce brusque rappel aux réalités dérisoires du lendemain écrasa ma douleur sous une sensation unique de petitesse, et m'atteignit en plein désespoir comme un coup de férule.Eugène Fromentin (1820-1876)
Elle pourrait asséner ses commandements sans qu'on osât bouger sous la férule ; elle domptait par la crainte, le rêve de sa vie !Edmond Haraucourt (1856-1941)
Seulement, ce n'est guère bon de l'apprendre sous la férule de professeurs qui vous entrent de force dans la caboche leur vision à eux...Émile Zola (1840-1902)
Peut-on se soumettre à votre férule avec plus de candeur ?François Guizot (1787-1874)
J'ai récolté des coups de férule à droite et à gauche, et me voilà perdu dans l'esprit des gens de bien.Émile Zola (1840-1902)
La férule s'abaissa avec force sur la main du pauvre enfant ; un gémissement se fit entendre.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Il vouloit qu'elle fût sous sa férule, en être le patron, et la mener partout où il lui plairoit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Je me retranche derrière son lit ; il m'allonge à travers le lit des coups de férule.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Combien plus, sous un gouvernement de prêtres politiques, sortis pour la plupart de la scolastique, du pédantisme, et qui gouvernaient d'une même férule le roi et le royaume !...Jules Michelet (1798-1874)
Après le sonore appel de la cloche qui nous réunissait dans la salle, le professeur parut, sa férule à la main.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Il parla sans fin, elle dut paraître convaincue, et il fut enchanté d'une élève si belle, si docile, sous la férule.Émile Zola (1840-1902)
Ils ne se servent ni de la férule, ni des menaces et pourtant ils obtiennent tout : pourquoi ?Charles Wagner (1852-1918)
Les mêmes accusent donc exclusivement «l'impérialisme américain», qui aurait entraîné les alliés et les tiendrait sous sa férule.Europarl
Ils faisaient figure de petites gens réduites au crédit des voisins, courbées sous une férule de régent.Robert de la Sizeranne (1866-1932)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FERULE » s. f.

Sceptre de pedant, dont il se sert pour frapper dans la main des escoliers qui ont manqué à leur devoir. On le dit aussi du coup qui fait la correction. En Latin Ferula, qui a servi aussi pour signifier la crosse & le baston des Prelats.
 
On dit proverbialement & figurément, qu'un homme est sous la ferule de quelqu'un, pour dire, qu'il est sous sa discipline, sous sa correction.
 
FERULE, est aussi une plante à longue tige ressemblant au fenouil. La ferule ne produit qu'une tige, qui est compartie par noeuds, d'où sortent des branches garnies de feuilles qui naissent les unes aprés les autres, & qui embrassent la tige, comme font celles des cannes & des roseaux. Elles sont grandes, tendres, fort fenduës & fourchuës. Les plus grandes sont les plus prés de terre. Elles diminuënt en croissant. Sa fleur est jaune, & sa graine noire semblable à l'aneth. Elle produit à la cime des branches assez grosses qui portent fleurs & graine. Elle n'a qu'une racine fort profonde en terre. Il y a des lieux où les ferules deviennent aussi grandes que des arbres : & ceux de la Pouille les bruslent en guise d'autre bois. On met de la difference entre la ferula, & la ferulago, en ce que la premiere a les feuilles plus grandes que la seconde. Pline dit que les asnes aiment fort les ferules, mais que c'est un poison à toute autre beste chevaline ; & que pour cette raison les asnes furent consacrez à Bacchus, à qui les ferules sont dediées. Les Latins l'appellent ferula, & les Grecs nartex.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020