flânerie

 

définitions

flânerie ​​​ nom féminin

Action de flâner ; habitude de flâner.
 

synonymes

flânerie nom féminin

promenade, vagabondage, flânage (Québec), balade (familier), errance (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle quitta donc son banc, et s'en alla au hasard, d'un pas de flânerie par les rues qui se présentaient devant elle.Hector Malot (1830-1907)
Le soir, on a la flânerie sur le boulevard, le café, les amis et le théâtre...Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est la première femme à qui je voyais cet air de curiosité tranquille et de flânerie amusée.Anatole France (1844-1924)
Il me semble que regretter ce qui n'est plus, quand on devrait sentir vivement que l'on doit être quelque chose, est une flânerie poétique assez creuse.George Sand (1804-1876)
Il avait repris son existence de garçon, ses habitudes de flânerie, et il mangeait au restaurant, comme autrefois.Guy de Maupassant (1850-1893)
Soit, la flânerie en plein air n'est point une mauvaise école pour les poètes, mais cela dépend beaucoup du flâneur.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle se pencha, lui cueillit simplement une némophilia frêle, puis ils continuèrent leur flânerie, avec toujours leur demi-silence, leur inaptitude à se familiariser au bonheur.Joseph Henri Rosny (1856-1940)
Tous ses jours étaient pris par des dîners, ses soirées par le théâtre, la matinée par les amis, par des visites, par la flânerie.Honoré de Balzac (1799-1850)
Nous avions repris, tout naturellement, notre vie de libre flânerie : tant de choses nous occupaient, si nouvelles encore !Judith Gautier (1845-1917)
Quand il l'eut saluée de nouveau, après avoir promis de venir dès le lendemain, il continua sa flânerie, plein d'un vague regret.Émile Zola (1840-1902)
Et ce ne sont pas là les pensées familières, les chères pensées domestiques, de flânerie ou d'étude, que l'on protège, que l'on réchauffe, qu'on voit grandir.Maurice Barrès (1862-1923)
Je me suis donné cette satisfaction d'errer, en manière de flânerie, sur les boulevards extérieurs, quartiers perdus pour les boulevardiers d'habitude et qui gardent encore leur physionomie primitive et populaire.Jules Claretie (1840-1913)
D'autres furent plus curieux, et sa cellule fut quelque temps comme un rendez-vous de flânerie élégante.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Gédéon ne me semble bon à rien, il aime la flânerie, le café, le vin et le reste, donc il est né pour faire un excellent militaire.Émile Gaboriau (1832-1873)
Jamais nulle part je n'ai vu si générale flânerie de dimanche, sous une lumière si radieuse, dans des champs si intensément verts.Pierre Loti (1850-1923)
C'était là sa joie, cette flânerie continuelle, qui lui dégourdissait les jambes, qui la tirait des longues heures passées à faire des bouquets, les genous pliés, sur une chaise basse.Émile Zola (1840-1902)
Pourtant, avant d'arriver au tunnel, elle franchit la haie, elle continua d'avancer sur la voie même, de son pas de flânerie, marchant à la rencontre de l'express.Émile Zola (1840-1902)
C'était leur promenade ordinaire, ils y aboutissaient quand même, aimant ce large déroulement des boulevards extérieurs, où leur flânerie vaguait à l'aise.Émile Zola (1840-1902)
Je m'arrêtais aux portes des boutiques et des ateliers, examinant tout d'un air de flânerie inoffensive qui ne m'attirait que des sourires.Gérard de Nerval (1808-1855)
Canterel le proclama vainqueur puis décréta la fin de l'épreuve par un cri net à l'adresse du peloton docile, dont l'allure se changea en flânerie de parade.Raymon Roussel (1877-1933)
Afficher toutRéduire
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020