flanquer

définitions

flanquer ​​​ verbe transitif

Être sur le côté, sur le flanc de (une construction…). —  au participe passé Château flanqué de tourelles.
Militaire Protéger sur le flanc.
(surtout participe passé) Accompagner. Il était flanqué de ses gardes du corps.

flanquer ​​​ verbe transitif

familier
Lancer, jeter brutalement ou brusquement. ➙ ficher, foutre. Il l'a flanqué dehors. Flanquer une gifle à qqn. pronominal Se flanquer par terre : tomber. Flanquer un employé à la porte. ➙ renvoyer.
Provoquer brutalement. ➙ donner. Elle m'a flanqué la frousse, fait peur.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je flanque

tu flanques

il flanque / elle flanque

nous flanquons

vous flanquez

ils flanquent / elles flanquent

imparfait

je flanquais

tu flanquais

il flanquait / elle flanquait

nous flanquions

vous flanquiez

ils flanquaient / elles flanquaient

passé simple

je flanquai

tu flanquas

il flanqua / elle flanqua

nous flanquâmes

vous flanquâtes

ils flanquèrent / elles flanquèrent

futur simple

je flanquerai

tu flanqueras

il flanquera / elle flanquera

nous flanquerons

vous flanquerez

ils flanqueront / elles flanqueront

actif

indicatif

présent

je flanque

tu flanques

il flanque / elle flanque

nous flanquons

vous flanquez

ils flanquent / elles flanquent

imparfait

je flanquais

tu flanquais

il flanquait / elle flanquait

nous flanquions

vous flanquiez

ils flanquaient / elles flanquaient

passé simple

je flanquai

tu flanquas

il flanqua / elle flanqua

nous flanquâmes

vous flanquâtes

ils flanquèrent / elles flanquèrent

futur simple

je flanquerai

tu flanqueras

il flanquera / elle flanquera

nous flanquerons

vous flanquerez

ils flanqueront / elles flanqueront

synonymes

flanquer verbe transitif

[familier] donner, assener, infliger, allonger (familier), ficher (familier), foutre (familier)

flanquer à la porte

licencier, chasser, débaucher, se défaire de, destituer, donner son congé à, donner son compte à, mettre à la porte, mettre dehors, limoger, remercier, renvoyer, révoquer, donner ses huit jours à (domestique), balancer (familier), débarquer (familier), ficher, foutre dehors (familier), ficher à la porte (familier), lourder (familier), sacquer (familier), vider (familier), virer (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On tournait trop à la tristesse dans la rue, il y avait une boue à ne pas flanquer un sergent de ville à la porte.Émile Zola (1840-1902)
Ma parole, c'est à se faire flanquer une balle de l'autre côté, pour être soigné de nouveau comme je l'ai été par vous deux !Daniel Lesueur (1854-1921)
Le deuxième corps de cavalerie et les deux divisions du premier arriveront, j'espère, à temps pour flanquer ma droite.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Car enfin, invectiver un homme et le flanquer à la porte, voilà certainement une insulte : aucun doute possible là-dessus.Charles Des Écores (1852-1905)
Je n'ai pas ramassé presque deux millions à la sueur de mon front pour aller les flanquer à la tête des créanciers de mon père.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ce serait tout de même drôle de faire le coup en jouant la farce aux deux autres belles-mères de leur flanquer la chose sur le dos.Eugène Chavette (1827-1902)
Je lui vendrai les trucs de la vieille et, puisqu'elle fait la méchante, nous allons la flanquer en bas, elle et son entresort.Oscar Méténier (1859-1913)
Et il fixa ses hommes avec l'intention bien évidente de les flanquer tous à la salle de police s'ils faisaient un faux mouvement.Gaston Leroux (1868-1927)
Elle accourait, sous le fouet de la colère, pour le flanquer elle-même à la porte.Émile Zola (1840-1902)
Elle la secouait des cinq ou six fois dans la matinée, en la menaçant de lui flanquer sur le ventre une potée d'eau.Émile Zola (1840-1902)
Il s'est mis à l'œuvre il y a un mois, paraît-il, et a commencé par faire tout flanquer par terre.Georges Darien (1862-1921)
Il sait que j'ai couché avec, et ça ne lui est pas agréable ; ou bien c'est elle qui veut me faire flanquer à la porte, parce que je la gêne...Émile Zola (1840-1902)
Ça me permettra de leur flanquer plus facilement mon pied quelque part, si elles ne sont pas polies.Georges Darien (1862-1921)
Mais les places étaient prises et l'on ne pouvait ou l'on ne voulait flanquer dehors ceux qui m'avaient remplacé.Jules Vallès (1832-1885)
Et, de fil en aiguille, les gars finissaient par se flanquer des beignes en l'honneur du poète.Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Depuis longtemps, elle n'avait qu'un désir, flanquer sa sœur dehors, pour être tranquille dans son ménage, quitte à rendre la moitié du bien.Émile Zola (1840-1902)
Tes sœurs, elles, n'y vont pas quatre chemins, elles veulent te flanquer sur la gazette, aux annonces, comme un chien perdu et te faire ramener par les gendarmes.Paul Féval (1816-1887)
Et même si un officier m'embêtait trop, je pourrais lui faire flanquer sur les doigts.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il n'avait qu'à la mettre au point, sa tinette, et flanquer partout des chambres neuves.Michel Corday (1869-1937)
Faites du mal, faites des malheurs irréparables, pour le plaisir de lancer un ou deux mots désagréables à un monsieur et de lui flanquer un coup d'épée après !...Fernand Vandérem (1864-1939)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FLANQUER » v. act.

Deffendre une partie d'une place ou des dehors par le flano, par le costé. Ce bastion est flanqué par le flanc opposé & par une demi-lune. cet ouvrage à corne est flanqué par la courtine.
 
On le dit aussi des bataillons qui sont flanquez par des ailes de Cavalerie.
 
On dit aussi, qu'un corps de logis est flanqué de deux pavillons, de deux galeries, pour dire, qu'il a deux pavillons & deux galeries à ses costez.
 
FLANQUER, signifie aussi bassement, Se venir placer en quelque endroit mal à propos. Nous estions assis en nos places, quand cet estourdi s'est venu flanquer au milieu de nous.
 
On dit aussi populairement, Il luy a flanqué un bon soufflet, un coup de pied, pour dire, Il luy a appliqué un soufflet, un coup de pied avec violence.
Le français des régions Bugne Bugne

D’un bout à l’autre de l’Europe, les recettes de pâtisseries bien grasses et bien sucrées que l’on déguste au cours de la période du carnaval changent de nom d’une région à l’autre.

04/02/2021