foire

définitions

foire ​​​ nom féminin

Grand marché public qui a lieu à des dates et en un lieu fixes. Foire aux bestiaux.
Grande manifestation commerciale périodique. ➙ exposition, salon. La foire de Bruxelles.
Fête foraine périodique.
familier Lieu bruyant où règnent le désordre et la confusion.
Faire la foire : faire la fête. ➙ bringue, fête.
Informatique Foire aux questions : recommandation officielle pour FAQ.

foire ​​​ nom féminin

vulgaire, vieilli Évacuation d'excréments à l'état liquide. ➙ diarrhée.

synonymes

foire nom féminin

braderie

fête foraine, kermesse, ducasse (Belgique, Nord), frairie (Ouest)

exposition, salon

faire la foire

faire la fête, faire la bombe (familier), faire la bringue (familier), faire la fiesta (familier), faire la java (familier), faire la noce (familier), faire la nouba (familier), faire la teuf (familier), s'enjailler (familier), bambocher (familier, vieilli), fêter (Québec)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le champ de foire était plein de gens et d'animaux ; on se pressait tellement que des gens passaient dans les champs de pommes de terre à côté.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Aussi était-il parvenu rapidement, dans les champs de foire et dans les carrefours, à une fort satisfaisante renommée d'homme horrible.Victor Hugo (1802-1885)
Son port franc fut fréquenté de nouveau, comme une foire perpétuelle ouverte à tous ces peuples.Émile Vincens (1764-1850)
Au-dessus de ce champ de foire, dans la chinure brouillée de la foule, les buvettes haussaient leurs tentes de toile grise, que les coups de soleil blanchissaient.Émile Zola (1840-1902)
Ainsi l'on peut juger que tel homme en vaut deux ; et qu'un hercule de foire en vaut dix.Albert Farges (1848-1926)
J'aurais dû commencer par vous dire en bon français que vous êtes un des ours les plus mal léchés que j'aie jamais rencontrés dans la grande foire de ce monde.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Vous allez faire une bonne journée, parce que mes recouvrements ont été assez bien en foire.Paul Féval (1816-1887)
À la fin de la semaine, il revint par un village où se tenait une foire, et où il s'arrêta pour vingt-quatre heures.George Sand (1804-1876)
Les braises du foyer et la sottise des rêves, la parade de la foire et la tragédie pour les cerveaux mal trempés...Georges Darien (1862-1921)
Ensuite, vers une foire qui se tenait au delà, mais qui n'a fait que renforcer mon ennui.Eugène Delacroix (1798-1863)
En six minutes on pouvait se croire dans une tabagie, dans un bal, dans une foire, dans un sérail, dans un camp.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Hier c'était une des grandes foires du pays ; pour les paysans, une foire c'est une fête, c'est un plaisir aussi charmant pour eux, je suppose, qu'un bal pour nous.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
C'est des factures que j'ai à recouvrer en foire et je resterai bien un gros quart d'heure.Paul Féval (1816-1887)
Les navires qui avoisinent cette foire sont illuminés en verres de couleur : c'est la chose la plus originale à voir.Louise Fusil (1771?-1848)
Avec ces vaisseaux on a tout ce qu'on peut désirer, dit-on ; et l'on va les voir et faire ses emplettes comme à une foire.Dorothée de Dino (1793-1862)
L'aspect, en général, est d'un grand champ de foire, d'un vaste bal masqué, à déguisements fort transparents.Jules Michelet (1798-1874)
La foire ne fut pas des meilleures, j'en ai vu de plus belles, mais tout de même il y avait du bétail.Eugène Le Roy (1836-1907)
Bref, au bout d'un quart d'heure, il savait tout, sans qu'elle eût rien dit, mais ils étaient l'un et l'autre fort intelligents et disposés à s'entendre comme larrons en foire.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Et, qu'on l'entende bien, non point le singe éduqué pour les exhibitions de la foire, non... le singe livré à ses instincts naturels.Jules Verne (1828-1905)
J'ai lu parfois dans les livres des descriptions de salons qui semblaient avoir été écrites en foire.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOIRE » s. f.

Lieu public où des Marchands s'assemblent à certains jours pour vendre en liberté leurs marchandises. La Foire de Beaucaire, la Foire de la Guibray, & la Foire St. Germain, sont les trois plus fameuses Foires de France. Il y a de grands privileges aux Foires de Lyon : elles ont un Juge particulier, qu'on appelle Conservateur du privilege des foires ; & sa justice la Conservation. Le Roy seul peut octroyer la permission de tenir les Foires & marchez. Voyez Baquet. Ce mot vient du Latin forum, marché, ou bien à feriis, parce que de tout temps les Foires se sont tenuës aux lieux où on celebroit les festes ou les dedicaces de l'Eglise.
 
On dit proverbialement, S'entendre comme larrons en Foire, pour dire, Estre liez d'une grande intelligence. On dit encore, Allez viste, la Foire est sur le pont, en se mocquant de ceux qui s'empressent pour une affaire de neant. On dit aussi, la Foire sera bonne, voicy bien des Marchands, quand plusieurs personnes de connoissance arrivent en même temps en un même lieu. On dit aussi, Il ne sçait pas toutes les Foires de Champagne, d'un homme qui ignore beaucoup de choses qui se trouvent à son prejudice. Ce proverbe vient, de ce que les Foires de Champagne estoient autrefois les plus fameuses de France, comme celle de May à Provins, de St. Jean à Troyes, de St. Remy à Rheims, de Lagny, & de Bar sur Aube. On dit encore, Donner la foire à quelqu'un, pour dire, luy faire un present de quelque chose venant de la Foire, ou au temps de la Foire.
 
FOIRE, en termes de Medecine, signifie, Cours de ventre. Il est dangereux de boire du vin doux, il donne la foire.
 
FOIRE, est aussi, l'excrement liquide qui sort dans les cours de ventre. Ce mot se tire du Latin foria, qui signifie des excremens presque tout liquides, & qui vient de l'adverbe foras, dehors ; quòd foras ejiciantur hujuscemodi excrementa. On pourroit encore y adjouster l'étymologie de Martinius, qui fait venir ce mot de foire, du Grec fora, qui signifie les viandes qu'on a mangé. Ces excremens ne sont que des restes d'une nourriture mal digerée.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020