fomenter

 

définitions

fomenter ​​​ verbe transitif

Susciter ou entretenir (un sentiment ou une action néfaste). Fomenter des troubles.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fomente

tu fomentes

il fomente / elle fomente

nous fomentons

vous fomentez

ils fomentent / elles fomentent

imparfait

je fomentais

tu fomentais

il fomentait / elle fomentait

nous fomentions

vous fomentiez

ils fomentaient / elles fomentaient

passé simple

je fomentai

tu fomentas

il fomenta / elle fomenta

nous fomentâmes

vous fomentâtes

ils fomentèrent / elles fomentèrent

futur simple

je fomenterai

tu fomenteras

il fomentera / elle fomentera

nous fomenterons

vous fomenterez

ils fomenteront / elles fomenteront

 

synonymes

fomenter verbe transitif

allumer, causer, faire naître, provoquer, susciter

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'apparition de la balayeuse, ce spectre que tous les conspirateurs promènent dans les galeries du palais, pour y fomenter le désordre et la peur, éveilla sa surveillance.George Sand (1804-1876)
Et puis, les partis qui n'ont jamais désarmé ne chercheront-ils pas à fomenter des troubles, en propageant des bruits alarmants ?...Edmond Lepelletier (1846-1913), Victorien Sardou (1831-1908) et Émile Moreau (1852-1922)
Et il faut avouer que les prétendus patriotes ont abusé et peut-être abuseront encore de l'autorité nationale, de manière à fomenter les mécontentements.Volney (1757-1820)
La seconde, de fomenter l'animosité entre deux grands peuples et deux gouvernements.François Guizot (1787-1874)
Pour cette raison précise, cette question ne doit pas être utilisée pour fomenter l'opposition ou pour les luttes politiques des partis.Europarl
Outre ceux qui s'étaient déjà évadés, plusieurs échappèrent encore aux gendarmes ; d'autres même quittèrent l'assemblée pour aller fomenter l'insurrection.Adolphe Thiers (1797-1877)
Stimulé par les récentes littératures, vous vous êtes mis en devoir de réaliser les types les plus alléchants qu'elles venaient de fomenter.Fernand Kolney (1868-1930)
Rien ne fut oublié pour le fomenter, et bientôt le succès des conspirateurs parut complet.Adolphe Thiers (1797-1877)
Ne cherchez pas à y fomenter la haine et la discorde comme vous l'avez déjà fait, vous me trouveriez sur votre route.Michel Zévaco (1860-1918)
Leurs prêtres et leurs moines, à qui cette ferveur est utile, ne cessent de la fomenter.Volney (1757-1820)
Il n'avait encore ni vu beaucoup, ni appris grand'chose, mais le peu qui dans sa cervelle était venu se nicher suffisait à fomenter la délétère kyrielle des incertitudes.Louis Dumure (1860-1933)
S'il pouvait être utile au roi d'augmenter la méfiance et d'exciter le peuple à des mouvemens, s'y prendrait-on autrement pour les fomenter ?Adolphe Thiers (1797-1877)
Il y a un second inconvénient qui est bien grave, c'est d'entretenir, de fomenter des sentiments d'animosité entre deux grands peuples et deux grands gouvernements.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOMENTER » v. act.

Terme de Medecine. Soûlager un mal par un remede chaud & humide, qui peu à peu amolisse & resolve les humeurs qui le causent.
 
FOMENTER, signifie aussi, Entretenir, faire durer. Il y a des charlatans qui fomentent le mal, au lieu de le guerir.
 
FOMENTER, se dit figurément en Morale. Les procés fomentent la division dans une famille. il faut punir ou esloigner ces brouillons qui fomentent la division dans l'Estat.
 
FOMENTÉ, EÉ. part. pass. & adj.
Le mot du jour Déconfinement Déconfinement

Confinement existait depuis le XVe siècle. Déconfinement, lui, s’est pointé comme une fleur, un 1er avril, pour offrir, dès le début de la période, une perspective de sortie.

Aurore Vincenti 29/04/2020