allumer

 

définitions

allumer ​​​ verbe transitif

Enflammer ; mettre le feu à. Allumer une cigarette. Allumer le poêle. —  Allumer le feu.
Rendre lumineux en enflammant ou par un autre moyen. ➙ éclairer. Allumer une lampe. —  familier Faire fonctionner. Allumer la radio.
Exciter, éveiller de façon soudaine.
familier Séduire, aguicher (qqn).
familier Critiquer violemment (qqn).

s'allumer ​​​ verbe pronominal

S'enflammer. Ce bois humide s'allume mal.
Devenir lumineux, briller. Les fenêtres s'allumaient. Ses yeux s'allument.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'allume

tu allumes

il allume / elle allume

nous allumons

vous allumez

ils allument / elles allument

imparfait

j'allumais

tu allumais

il allumait / elle allumait

nous allumions

vous allumiez

ils allumaient / elles allumaient

passé simple

j'allumai

tu allumas

il alluma / elle alluma

nous allumâmes

vous allumâtes

ils allumèrent / elles allumèrent

futur simple

j'allumerai

tu allumeras

il allumera / elle allumera

nous allumerons

vous allumerez

ils allumeront / elles allumeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Grâce à ces arrangements, on pouvait allumer du feu et faire la cuisine dans le nwana.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Des tourbillons d'aigrettes ardentes, formées des grappes de foin, s'élançaient de tous côtés, et la rafale les semait pour allumer de nouveaux incendies.Pamphile Le May (1837-1918)
Et elle avait déjà ouvert la porte du cabinet, lorsqu'elle s'aperçut que non seulement elle oubliait d'allumer sa chandelle, mais encore qu'elle n'avait pas la clef de sa chambre.Henry Murger (1822-1861)
Cette houle de cierges qui la traversait, allait allumer des reflets sous les voûtes écrasées des bas-côtés, au fond des chapelles, où brillaient la vitre d'une châsse, l'or d'un tabernacle.Émile Zola (1840-1902)
Aussitôt que j'ai vu qu'il commençait à pleuvoir, je leur ai dit d'allumer du feu, et ça flambe bien dans la cuisine, je vous en réponds.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Bientôt, la djerme eut disparu dans un rideau de flammes qu'une demi-douzaine de boulets rouges venaient d'allumer sous son pont.Jules Verne (1828-1905)
Coquerico s'approcha pour picorer et vit une petite flamme qui noircissait les tiges encore vertes, sans pouvoir les allumer.Édouard Laboulaye (1811-1883)
Deux hommes furent chargés d'allumer du feu sur le brasero ; les autres prirent place sur les trucks et sur les masses de roche quartzeuse disséminées dans la pièce.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Il faut que nous intégrions l'environnement dans tous nos projets, dans toutes nos politiques, afin, peut-être, de parvenir à allumer une petite lueur d'espoir.Europarl
Je voyais ces terribles laves brûler les arbrisseaux, les arbres, les vignes ; je voyais la flamme s'allumer et s'éteindre, et j'entendais le bruit des broussailles voisines qu'elles consumaient.Élisabeth Vigée-Lebrun (1755-1842)
Attendez, je vais vous allumer ma bougie, car il commence à n'y plus faire clair.Eugène Sue (1804-1857)
Le reporter émit alors l'idée d'allumer sur un point de l'îlot quelque feu qui pourrait servir de signal à l'ingénieur.Jules Verne (1828-1905)
Ce qui disparaît n'est pas remplacé, et quand le soleil qui éclaira le monde pendant de longs siècles s'éteint, je m'effraye en ne voyant pas de phares s'allumer.Hector Malot (1830-1907)
Et comme le regret finit par allumer en eux l'envie, ils ne rougissent pas de se faire les détracteurs de ceux qu'ils voient s'élever à l'habileté dans cet art.Charles de Rémusat (1797-1875)
Puis, il s'agit d'allumer le feu, de faire bouillir de l'eau ; jamais de la vie elle ne s'était occupée de tout cela, elle ne savait par quel bout s'y prendre.Louise d'Alq (1840-1910)
Pour se distraire, il a fait allumer sous leurs pieds un grand feu de paille.Émile de Laveleye (1822-1892)
Il vit s'allumer l'une après l'autre les autres croisées de la place ; il les vit aussi s'éteindre jusqu'à la dernière.Victor Hugo (1802-1885)
J'avais dessein de m'en servir pour allumer le feu ; mais comme vous y êtes attaché, reprenez-le, et grand bien vous fasse !James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
N'ordonnerais-tu pas de le faire conduire au greffe, et d'y allumer un peu de feu ?Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Son premier soin fut de placer son matelas devant la fenêtre dès que la nuit fut venue, d'allumer sa petite bougie, et de se mettre à écrire.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALLUMER » v. act.

Produire de la lumiere en attachant du feu à quelque matiere combustible qui est capable de donner de la clarté. Allumer un flambeau. allumer la lampe. allumer la lanterne.
 
On le dit aussi du feu qu'on attise, & qu'on souffle simplement pour avoir de la chaleur. On allume le feu avec un fusil & de la mesche. en soufflant le feu il s'allume. le feu d'une forge s'allume davantage en y jettant quelques gouttes d'eau.
 
ALLUMER, se dit figurément en Morale des passions. Son excuse, au lieu d'adoucir son maistre, a allumé sa colere. un amant dit que les yeux de sa maistresse ont allumé un grand brasier dans son coeur. il y a des boutefeux qui allument des seditions, des guerres. On dit aussi en débauche, Allumer la lampe, pour dire, verser du vin dans un verre à quelqu'un pour l'obliger à boire.
 
ALLUMÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
ALLUMÉ, en termes de Blason, se dit des yeux, quand ils sont d'un autre esmail que le corps de l'animal. Robert I. Duc de Bar portoit d'asur à deux bars ou barbeaux d'or dentez & allumez d'argent.
 
ALLUMÉ, se dit aussi de la flamme d'un bucher, d'un flambeau, & d'un baston qui est bruslant. St. François de Paule portoit d'or au phoenix de gueules sur un buscher allumé de même.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020