forfanterie

 

définitions

forfanterie ​​​ nom féminin

Vantardise impudente (de qqn).
Action, parole de vantard. ➙ fanfaronnade, vantardise.
 

synonymes

forfanterie nom féminin

vantardise, bravade, fanfaronnade, rodomontade, gasconnade (littéraire), hâblerie (littéraire), crânerie (vieilli)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
L'enseigne seule, et la branche de houx, un peu vulgaire pour un cabaret qui pouvait sans forfanterie s'intituler café, avaient survécu.Georges Ohnet (1848-1918)
À cette époque, avec son irascibilité contre la société, il exagérait sa franchise ; ses façons prenaient une attitude de forfanterie et l'aspect agressif d'un défi.Auguste Angellier (1848-1911)
Ce que me dit mon gaillard de sa supériorité ne serait-il que pure forfanterie, ou malgré tout aurait-il peur !...Émile Gaboriau (1832-1873)
Il leur suffit de savoir qu'il avait été ami de « l'autre, » de celui qui avait été leur idole, pour se donner entièrement, sans hésitation comme sans forfanterie.Émile Gaboriau (1832-1873)
Puis, tous deux se tendirent la main, sans forfanterie et sans rancune, oubliant leur rivalité passagère, et redevenus compagnons du même village.Eugène Loudun (1818-1898)
Fouquet se retira sans forfanterie, sans faiblesse, souriant aux nombreux amis dans le regard desquels, seul, il sait une véritable amitié, un intérêt allant jusqu'à la compassion.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était une pure forfanterie, car cette planche ne conduisait à rien, ne tenait à rien, et présentait le plus épouvantable danger.George Sand (1804-1876)
Une flamme d'orgueil lui monta au visage, et sans forfanterie, comme il était sans faiblesse, il regarda autour de lui.Georges Ohnet (1848-1918)
Il n'aperçut point la forfanterie aussi sotte que naturelle dont il n'avait pu se défendre en écrivant à son père au lendemain de sa première heure d'amour.René Boylesve (1867-1926)
Il montrait en même temps, sans embarras mais sans forfanterie, sa blouse et son broc qu'il venait de déposer dans un coin.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce n'était pas méchanceté de leur part, ni calcul, mais absence complète de sens moral, et parfois forfanterie pure.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il s'assit donc, et sans embarras comme sans forfanterie, il expliqua les motifs qui l'amenaient.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elles exprimaient la conscience de son génie et de sa valeur, mais sans rien qui indiquât la forfanterie, l'arrogance ou la vanité.Auguste Angellier (1848-1911)
Avant que de consentir à devenir ma femme, elle a voulu tout me dire, oui, tout, sans forfanterie ni fausse pudeur, et je sais ce qu'elle a souffert.Émile Gaboriau (1832-1873)
Nous avions sottement bâfré, le premier soir, sans compter, par goinfrerie, forfanterie, et par stupidité.Romain Rolland (1866-1944)
On ne trouvait rien chez eux que de la forfanterie, et encore de la forfanterie : aussi je les ai quittés.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Heureusement il a la sagesse de renoncer à cette forfanterie si dangereuse à cette heure, et je...Eugène Sue (1804-1857)
Et sans s'émouvoir davantage, il regarda le chancelier sans forfanterie, mais sans humilité, attendant qu'il lui adressât le premier la parole.Octave Féré (1815-1875)
Si je ne craignais de me perdre dans votre esprit, je vous avouerais que j'ai même fait par forfanterie quelques mauvaises plaisanteries.Denis Diderot (1713-1784)
J'aime, au contraire, cette expression franche et naïve d'une noble confiance : une attitude fière convient à un brave, et la forfanterie du langage n'est pas déplacée dans le duel.Stendhal (1783-1842)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORFANTERIE » subst. masc.

Action de forfante. Les Comediens Italiens font mille forfanteries sur le theatre.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020