foudre

 

définitions

foudre ​​​ nom féminin et nom masculin

nom féminin
Décharge électrique qui se produit par temps d'orage entre deux nuages ou entre un nuage et le sol avec un éclair et une détonation (➙ tonnerre). La foudre éclate, tombe. Arbres frappés par la foudre (➙ foudroyer).
au figuré Coup de foudre : manifestation subite de l'amour dès la première rencontre. —  par extension J'ai eu un coup de foudre pour cet appartement.
au pluriel Condamnation, reproches. Elle s'est attiré les foudres de son père.
nom masculin vieux Guerrier, capitaine de génie. —  moderne, ironique Un foudre de guerre.

foudre ​​​ nom masculin

Technique Grand tonneau (de 5 à 30 m3). ➙ futaille. Un foudre de vin.
 

synonymes

foudre nom féminin

éclair, tonnerre, feu du ciel (littéraire)

avoir le coup de foudre pour

craquer pour (familier), flasher sur (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette scène attendrissante se serait prolongée peut-être si elle n'avait été tranchée par un coup de foudre.Paul Féval (1816-1887)
Les jours de soleil, elle se tourmentait de la soif ; quand il faisait de l'orage, craignait pour lui la foudre.Gustave Flaubert (1821-1880)
Frappées comme de la foudre et ne comprenant rien, nous nous regardions sans pouvoir parler.George Sand (1804-1876)
Mais que devins-je, lors que je vis que la maudite monture alloit d'une vitesse égale à la foudre et prenoit un chemin nouveau.Charles Nodier (1780-1844)
Quel incomparable spectacle est celui d'un coup de foudre au milieu de l'interminable et grise tristesse !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
J'étais déjà prêt à mettre le pied sur le pont de son navire, lorsque la foudre tomba dans la mer, mais si près de moi, que la respiration me manqua.Paul de La Gironière (1797-1862)
Et ce n'est pas en ces douces nuits que les cœurs humains peuvent subir le choc de sa puissante foudre.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Les géans, effrayés par la foudre qui leur révèle une puissance supérieure, se réfugient dans les cavernes.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Les métaux sont souvent fondus par la foudre, & ces sortes de fusions sont froides ou chaudes.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Leur empire s'étendait sur toute la nature ; ils pouvaient faire tomber l'eau du ciel qui en refusait à la terre altérée, détourner la foudre et prédire l'avenir.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Martial poussa un cri terrible ; portant les mains à son front, il chancela, comme si la foudre l'eût frappé.Jules Lermina (1839-1915)
On avait en face une mère et un fils dans une situation terrible, et les répliques jaillissaient à coups pressés comme des éclats de foudre.Émile Zola (1840-1902)
Moi, je vais très bien, sauf des coups de foudre où je tombe sur mon lit pendant quarante-huit heures sans vouloir qu'on me parle.George Sand (1804-1876)
On dirigera les nuages comme on fait maintenant de la foudre, il pleuvra la nuit sur les villes pour les nettoyer.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle n'était que trop prévue de nous tous, et, cependant, vous le voyez, elle nous surprend comme un coup de foudre...Émile Gaboriau (1832-1873)
De là cette sonorité puissante et profonde qui vous serrait le cœur comme un roulement de foudre.Jules Verne (1828-1905)
Dans les premiers moments, ils ne voyaient rien, n'entendaient rien ; c'était ce mélange d'agitation et de saisissement, de trouble et de stupeur que cause un coup de foudre.François Guizot (1787-1874)
Poussé par un vent impétueux, le nuage qui porte le tonnerre s'avance rapidement, et déjà la foudre est sur nos têtes.Gustave de Beaumont (1802-1866)
J'ai désiré ma chute en voulant atteindre les hauteurs, et tu es le coup de foudre que j'attendais !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
La foudre qui tombe à la fin de l'acte sur la maison du docteur est, dit-on, un fait historique.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOUDRE » s. m. & f.

Exhalaison grasse & sulphurée qui s'enflamme par le choc des nuës, & qui en sortant avec violence fait un grand bruit, & des effets extraordinaires sur la terre. On a toûjours armé les Dieux Payens de la foudre.
 
Ces foudres impuissans qu'en leurs mains vous peignez,
 
dit Corneille dans son Polyeucte. Les lieux touchez de la foudre estoient estimez sacrez chez les Anciens. les Cyclopes forgeoient les foudres de Jupiter. l'aigle portoit sa foudre. C'est un crime digne de la foudre. On appelle le carreau de la foudre, cette partie solide qu'on dit estre cause des effets violents que fait la foudre : d'où vient qu'on monstre en quelques endroits des pierres de tonneres qui sont fort suspectes d'estre fabuleuses & une imposture. Ce mot vient de fulgure, ablatif de fulgur. Menage. Nigidius a escrit un Traité fort curieux de la foudre, qu'il appelle Brontoscopie.
 
FOUDRE, se dit figurément de la colere de Dieu, ou des Rois. Les prieres que les Fidelles ont fait à Dieu, luy ont arraché, luy ont fait tomber la foudre des mains. ce Prince a une grande armée, on ne sçait encore sur qui la foudre tombera.
 
Tout chargé de lauriers craignez encore la foudre.
 
Corneille dans le Cid.
 
On dit aussi, que les lieux eslevez sont plus souvent frappez de la foudre, pour dire, que ceux qui sont les plus favoris des Princes, sont les plus sujets aux grandes disgraces.
 
On appelle aussi figurément, les foudres du Vatican, les excommunications qui viennent de la Cour de Rome ; & les foudres de l'Eglise en general, toutes les excommunications.
 
On appelle aussi un grand Capitaine brave & diligent, un grand foudre de guerre ; & un grand Orateur, un foudre, un torrent d'éloquence.
 
On dit aussi, que les canons vomissent leur foudre contre une place, quand ils la battent vigoureusement.
 
FOUDRE. s. m. signifie aussi, un grand vent & extraordinaire, une tempeste, quoy qu'il n'y ait ni tonnerres, ni esclairs : ce qu'on appelle autrement un ouragan.
 
On dit proverbialement, qu'un homme se fait craindre comme la foudre, lors qu'il est violent, qu'il menace & bat souvent : qu'un homme, qu'un cheval, qu'un navire, va viste comme la foudre, lors qu'il court ou qu'il se meut avec grande impetuosité.

Définition de « FOUDRE » s. m.

est aussi un grand vaisseau contenant plusieurs muids de vin, dont on se sert en Allemagne, qu'on ne vuide point, & où on met toûjours du vin nouveau sur le vieux.
Le mot du jour École École

Voilà un mot étonnant : école, fort éloigné aujourd’hui de la réalité qui était la sienne durant l’Antiquité. En grec, skholê ne correspondait pas à l’idée d’effort et d’instruction mais, avant tout, à celle de loisir.

Aurore Vincenti 22/04/2020