tonnerre

 

définitions

tonnerre ​​​ nom masculin et interjection

Bruit de la foudre, accompagnant l'éclair (perçu plus ou moins longtemps après lui).
au figuré Coup de tonnerre : évènement brutal et imprévu.
Bruit très fort. Un tonnerre, des tonnerres d'applaudissements. —  Une voix de tonnerre. ➙ tonitruant.
familier Du tonnerre, superlatif exprimant l'admiration. ➙ formidable, terrible. Une fille du tonnerre.
interjection (violence, menace) Tonnerre de Dieu ! Tonnerre !
 

synonymes

tonnerre nom masculin

foudre, éclair

grondement, fracas, orage, tempête

du tonnerre

formidable

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous savons tous ici que l'éclair n'est pas la cause du tonnerre, et pourtant nous attendons le tonnerre avec certitude quand nous avons vu briller l'éclair.Charles Secrétan (1815-1895)
Mais, un de ces jours, elle va lire la nouvelle et tomber chez moi comme une avalanche, ou comme un coup de tonnerre.Arsène Houssaye (1815-1896)
Et le docteur entra au milieu d'un tonnerre d'applaudissements, pas le moins du monde ému d'ailleurs.Jules Verne (1828-1905)
C'est à coups de tonnerre et de feux d'artifice célestes qu'il faut parler aux sens flasques et endormis.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Il y a assez de tonnerre ici pour que même les tombes apprennent à entendre !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Et, en effet, le tonnerre éclata, mais un tonnerre d'applaudissements, de cris, de clameurs, qui fit trembler la salle des séances.Jules Verne (1828-1905)
Quand le tonnerre gronde, on fait bien de ne pas se mettre sous les grands arbres.George Sand (1804-1876)
Un bruit terrible emplissait les airs, bruit complexe, fait des hurlements des vagues écrasées, des mugissements du vent, des éclats du tonnerre.Jules Verne (1828-1905)
Un tonnerre de rire ébranla la salle et chassa les mouches qui pointillaient le plafond.Marc Elder (1884-1933)
Ces stoïciens de la théorie, ces braves d'arrière-plan qui commandent la manœuvre d'une voix de tonnerre et s'enferment dans leur cabinet pour ne l'entendre pas exécuter.Joséphine Marchand (1861-1925)
Où sont dans la région politique les objets trop haut placés qui attirent le tonnerre ?Victor Hugo (1802-1885)
C'est un nom terrible qui, comme un coup de tonnerre, fait rentrer dans la nuit toutes les illusions et tous les fantômes des songes dorés !George Sand (1804-1876)
Nous fûmes accueillis par la pluie, qui tomba par torrents avec tonnerre et éclairs, pendant la nuit du 1er au 2 mars.Jean-François Champollion (1790-1832)
Dans cette seconde, avec une rapidité, une clarté surprenantes, tout ce qui s'était passé depuis le coup de tonnerre m'apparut.Maurice Level (1875-1926)
Le vent hurle à travers la montagne ; la pluie crépite, au loin gronde le tonnerre.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
La foudre, sans les roulements du tonnerre, effraierait peu les hommes, bien que le danger soit dans l'éclair, non dans le bruit.Jules Verne (1828-1905)
Jusqu'à l'heure où quelque coup de tonnerre consacre cette supériorité dont on s'est tant moqué.Paul Féval (1816-1887)
Ces grondements ou ces éclats de tonnerre n'empêchaient pas qu'à l'occasion l'empereur ne lui donnât encore des marques effectives de bienveillance et de solide intérêt.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un coup de tonnerre se fit entendre si voisin, que la maison en trembla sur sa base.Alphonse Karr (1808-1890)
C'est alors, de la base au sommet et de la gauche à la droite de l'énorme salle, un tonnerre de rugissements, de grognements, de trépignements.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TONNERRE » s. m.

Bruit qui se fait par le choc de deux nuées, quand elles crevent, s'enflamment, & se brisent. Le tonnerre gronde sur la tête des coupables. Le bruit du tonnerre ne s'entend que quelque temps aprés qu'on a veu l'éclair. C'est une erreur populaire, que le laurier soit exempt d'être frappé du tonnerre, quoy que Tibere s'en fist mettre une couronne sur la teste pour s'en garentir, aussi bien que la peau du veau marin dont se servoit Auguste à même fin, parce qu'il la croyoit impenetrable au tonnerre.
 
TONNERRE, signifie quelquefois le carreau de la foudre. Celuy qui lance le tonnerre, c'est à dire, Dieu. Voilà un crime digne du tonnerre, c'est à dire, qui merite la foudre. Les Payens croyoient que les lieux frappés du tonnerre étoient sacrez.
 
TONNERRE, se dit aussi du bruit des canons, de l'artillerie, de la puissance guerriere du Prince. Il est armé du tonnerre, mais c'est pour donner la paix. Il a fait ouïr son tonnerre sur la terre & les mers. L'or fulminant fait un bruit aussi grand qu'un coup de tonnerre.
 
TONNERRE, se dit figurément en Morale. On dit d'un Orateur vehement, que son eloquence est un tonnerre. On dit d'une personne qui crie, qui tempeste dans une maison, que c'est un tonnerre continuel. On dit encore d'une nouvelle affligeante & surprenante, que c'est un coup de tonnerre. On dit qu'un homme est à l'abry du tonnerre, quand il a quelque charge, quelque protection qui le met à couvert des accidens dont la fortune le pouvoit menacer.
Vidéos Interloqué, par Karim Duval Interloqué, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020