fourche

définitions

fourche ​​​ nom féminin

Instrument agricole à long manche muni de deux dents (➙ fourchon) ou plus.
Disposition en forme de fourche. La fourche d'un arbre, endroit où les grosses branches se séparent du tronc. —  Fourche de bicyclette, partie du cadre où est fixée la roue. —  Endroit où un chemin se divise en plusieurs directions. ➙ embranchement. —  Extrémité divisée d'un cheveu fourchu.
Histoire Les fourches caudines : défilé près de Caudium, où les Romains furent battus et contraints de passer sous le joug. —  locution Passer sous les fourches caudines : subir une cuisante humiliation.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A tous les carrefours, à chaque fourche de route, se trouvait un officier d'état-major, planté là comme un poteau indicateur.Amédée Delorme (1850-1936)
Son pied heurta quelque chose de dur, le manche d'une fourche enfouie dans le foin, jusqu'aux dents.Jules Renard (1864-1910)
Tandis que lui, au fond de la fosse, la vidait à la fourche, elle, en haut, recevait les paquets, les tassait des talons, pour qu'il en tînt davantage.Émile Zola (1840-1902)
Il y a que je suis en train de me préparer une belle éternité de flammes et de coups de fourche...Alphonse Daudet (1840-1897)
Il va de soi que nous devons disposer d'informations claires permettant une entière traçabilité de la fourche à la bouche.Europarl
La seconde fourche qui sert de support au téléphone de droite est fixée sur la planchette et n'a aucun rôle électrique à remplir.Théodose du Moncel (1821-1884)
On assemble quantité de gens robustes qui les chargent sur leur tête, et qui portent à la main une longue fourche sur laquelle ils s'appuient lorsqu'ils sont fatigués.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Toutefois, si nous voulons mettre en œuvre cette transparence de manière conséquente, notre engagement doit être tenu de la fourche à la fourchette.Europarl
L'étiquette n'arrive qu'au moment de la fourchette et la bonne solution serait que ce soit au moment de la fourche !Europarl
En effet, à l'extrémité d'une forte corde, attachée à la fourche d'une solide branche d'arbre, un animal se débattait.Jules Verne (1828-1905)
Ligouy préfère risquer une entorse plutôt que d'affronter des coups de fourche promis par les gars du village.Eugène Demolder (1862-1919)
Puis, la fourche de fer à la main, on attendit derrière la haie l'arrivée des brigands.Léon Gozlan (1803-1866)
Des branches de lierre et de laurier attachées avec des rubans jaunes, masquent la naissance des dents de la fourche et enguirlandent le manche.Eugène Le Roy (1836-1907)
Tous les jours on lui passe par le soupirail du pain au bout d'une fourche, et de la viande quand il en demande ; mais, hélas !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Quand on ouvrit la fenêtre, on vit le pauvre garçon sans connaissance, la tête fendue d'un coup de manche à fourche.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Une belle nuit le diable, qui avait fait signer un pacte au châtelain, voulut emporter sa proie et planta sa fourche sous les fondations.George Sand (1804-1876)
Elle poussa de nouveau son cheval jusqu'à l'embranchement de deux chemins qui formaient comme une fourche devant elle.George Sand (1804-1876)
Mais, alors, pourquoi les indigènes campés au pied des arbres s'étaient-ils hissés, les uns jusqu'à leur fourche, les autres jusqu'à leurs extrêmes branches ?...Jules Verne (1828-1905)
From stable to table se traduit librement, en français, par « de la fourche à la fourchette ».Europarl
A quelques lieues on trouva ce que les précédents explorateurs avaient appelé une fourche, c'est-à-dire une division de la rivière en trois courants différents.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOURCHE » subst. fem.

Long baston qui se termine par un bout ou deux pointes. Les fourches servent à faner, à estendre du linge, &c.
 
On dit, Panser les chevaux à la fourche, pour dire, leur donner des coups de fourche, au lieu de les estriller. Et figurément on dit en ce sens, Faire une chose à la fourche, pour dire, la faire mal : Estre traitté à la fourche, pour dire, Estre maltraitté. D'autres croyent que ce proverbe vient, de ce que c'estoit anciennement la coustume de faire passer les vaincus sous le joug fait en forme de gibet, qu'on appelle autrement fourche, comme les Samnites firent passer les Romains aux Fourches Caudines : & en ce cas il signifie, Maltraitter, mespriser, & humilier.
 
FOURCHES. Gibet, colomnes de pierre eslevées pour marque d'une haute Justice. On y adjouste le mot de patibulaires, parce qu'on y attache en effet les pendus, ou on y expose en public les suppliciez. Montfaucon estoit le lieu des fourches patibulaires de la Prevosté & Vicomté de Paris, où il y avoit seize piliers. Il y en a d'autres à quatre, à trois, à deux, selon le tiltre des fiefs qui ont droit d'en avoir. Les fourches à trois piliers appartiennent aux Seigneurs Chastelains ; celles à quatre piliers aux Barons ; celles à six piliers aux Comtes : mais cela est different selon les Coustumes.
 
FOURCHE-FIERE. s. f. Fourche qui est de fer par un bout à deux ou trois pointes, qui sert à remuer le fumier, & autres usages. Les Poëtes Burlesques appellent le Trident de Neptune, une Fourche-fiere. Ce mot a esté dit par corruption de fourche-ferrée ; & il est ainsi escrit en quelques Auteurs. Menage.
Vidéos "Figurez-vous", épisode 1 "Figurez-vous", épisode 1

Une nouvelle série consacrée aux figures de style, qui ne manquera pas de vous passionner ! Ce mois-ci : la catachrèse.

 

Julien Barret 26/05/2021