fourmiller

 

définitions

fourmiller ​​​ verbe intransitif

S'agiter ou être en grand nombre (comme les fourmis). ➙ pulluler. Les erreurs fourmillent dans ce texte. —  Fourmiller de : être rempli d'un grand nombre de.
Être le siège d'une sensation de picotement. ➙ démanger.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fourmille

tu fourmilles

il fourmille / elle fourmille

nous fourmillons

vous fourmillez

ils fourmillent / elles fourmillent

imparfait

je fourmillais

tu fourmillais

il fourmillait / elle fourmillait

nous fourmillions

vous fourmilliez

ils fourmillaient / elles fourmillaient

passé simple

je fourmillai

tu fourmillas

il fourmilla / elle fourmilla

nous fourmillâmes

vous fourmillâtes

ils fourmillèrent / elles fourmillèrent

futur simple

je fourmillerai

tu fourmilleras

il fourmillera / elle fourmillera

nous fourmillerons

vous fourmillerez

ils fourmilleront / elles fourmilleront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Jamais on n'aurait cru qu'un tel nombre de gens pût fourmiller si vite, de tous les coins de l'immense théâtre, béant de vide une minute avant.Daniel Lesueur (1854-1921)
Tout s'y était tu, mais le terrain devait fourmiller d'ennemis.Louis Dumure (1860-1933)
Je fus frappé de la quantité d'enfants que je vis fourmiller sur la route.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Personne ne répondit, excepté la populace, qui commençait à fourmiller autour de la maison.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Cette seconde hospitalité devait, comme la première, fourmiller de particularités plus ou moins importantes, et elle pourrait facilement fournir des matériaux pour un chapitre étendu.Pons de l'Hérault (1772-1853)
Tous les monstres de l'ombre se réveillent et commencent à fourmiller.Victor Hugo (1802-1885)
Les cavaliers tartares pullulaient, et, parfois, il semblait qu'ils sortissent de terre, comme ces insectes nuisibles qu'une pluie d'orage fait fourmiller à la surface du sol.Jules Verne (1828-1905)
Aidé par les bons moines de son ordre, qui devaient fourmiller autour de lui, il dépense jusqu'à 900 ducats par mois.Émile Gebhart (1839-1908)
Les circonstances étaient maintenant changées, car les espions tartares devaient fourmiller dans les provinces sibériennes.Jules Verne (1828-1905)
Lorsqu'il les sentit fourmiller sur lui, son dégoût, son horreur furent indicibles...Eugène Sue (1804-1857)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOURMILLER » v. n.

Estre en grande quantité en même lieu. La France fourmille en beaux esprits, en gens braves. Les enfants fourmillent dans cette race. Ce mot vient de formiculare, diminutif de formicare, qui se trouve chez les Auteurs. Menage.
Le mot du jour Crise Crise

Nous l’entendons partout et tout le temps, en ce moment et à raison, puisque nous traversons une crise, soit un épisode violent et aigu qui n’a pas vocation à s’installer dans le temps.

Aurore Vincenti 06/05/2020