frime

 

définitions

frime ​​​ nom féminin

familier Apparence trompeuse. ➙ comédie. C'est de la frime. ➙ bluff.
 

synonymes

frime nom féminin

épate, fanfaronnade, bluff (familier), esbroufe (familier)

comédie, blague, bluff (familier), simulacre, simulation

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nos origines et nos titres de noblesse sont du même niveau et sans frime après que nous aurons soupé, je vous raconterai la mienne.Charles Deguise (1827-1884)
Quelque frime pour se faire donner du sucre !Émile Zola (1840-1902)
Mais les parties de volants n'étaient qu'une frime pour s'échapper.Émile Zola (1840-1902)
Ce n'était pas une frime au moins, histoire de faire un somme ?Émile Zola (1840-1902)
Si la responsabilité du parrain n'est qu'une frime, comme le pensent quelques-uns, à quoi bon un parrain ?Claude Tillier (1801-1844)
Il n'a pas fait de frime du tout ; me voilà toute seule, sans homme...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Entre nous, je crois que le buste n'était qu'une frime imaginée par le jeune homme riche pour se rapprocher de l'objet de son amour.Alphonse Allais (1854-1905)
À la vérité, plusieurs chez nous restaient convaincus que le vaurien s'était simplement moqué de toute notre population et que sa maladie n'avait été qu'une frime.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
C'était par habitude de cachotterie ou pour la frime, car, cette nuit, je devais avoir sa confidence toute entière.Paul Féval (1816-1887)
Je mettrais ma main au feu que son savonnage est une frime...Émile Zola (1840-1902)
Mais ça n'est pas ça, c'est une frime.Eugène Sue (1804-1857)
Tu ne vois pas que c'est une frime !...Céleste de Chabrillan (1824-1909)
J'ai bien voulu, pour la frime, passer pour noble, mais pour marquis, doucement....Édouard Corbière (1793-1875)
Peut-être bien que ce n'était qu'une frime, histoire de se faire dorloter.Émile Zola (1840-1902)
Sans doute, mais il y a aussi : frein, frère, frêle, frêne, fret, frime et vingt autres sonorités analogues pourvues chacune d'un sens très différent.Remy de Gourmont (1858-1915)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRIME » s. f.

Terme populaire qui se dit en cette phrase, Il en fait la frime, pour dire, la mine & la contenance. Il a fait la frime de s'en aller, pour dire, Il en a fait semblant. On dit aussi, Faire la frime à quelqu'un, pour dire, luy faire un mauvais accueil, tesmoigner par sa mine qu'on n'est pas content de luy.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020